AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

 

 Réunion de famille [Lori & Carl]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage


avatar

WELCOME TO THE HELL
Invité



MessageSujet: Réunion de famille [Lori & Carl] Dim 1 Nov 2015 - 14:30


Réunion de famille


Le monde était plongé dans la perdition, mais était-ce une raison valable pour oublier à quel point ils sont encore humain ? Il en était hors de question, Rick faisait tout ce qu'il pouvait pour ne pas finir tel un animal sauvage aussi violent peut-il être, l'époque préhistorique est terminée, cette nouvelle époque était différente en tout, les relations humaines y sont pour beaucoup. Sans eux, qui sait ce qu'il serait devenu, même lui se posait de nombreuses fois la question. Ils lui doit beaucoup, mais l'inverse est également réelle, il doit beaucoup à son groupe, ils ont su le maintenir sur le droit chemin, l'obliger à se battre pour une bonne cause et il n'y a rien de plus important en ce monde que d'avoir des alliées, des personnes sur qui compter. En parlant de soutien, il y avait deux personnes qui sortaient du lot, deux personnes pour qui il ferait absolument tout, il donnerait sa vie sans réfléchir, Carl et Lori. Sa femme et son fils avec qui il n'a pas souvent entretenu une bonne relation. Déjà avant que l'épidémie ne se propage il n'était pas vraiment présent pour Carl, ce qu'il regrette désormais malgré les nombreuses tentatives pour se racheter. Il n'est jamais trop tard ? D'ailleurs, il a fait le premier pas en lui confiant une arme à la ferme d'Hershel, il en avait besoin pour se défendre et il pouvait avoir l'esprit tranquille en le sachant armé. Lori n'était pas totalement d'accord à ce sujet, un nouvel désaccord qui a eut lieu entre les deux pour son plus grand regret. Quand est-ce que tout sera plus simple entre eux ? Il ne perdait pas espoir, avec le temps ça ne pouvait que s'arranger, ils étaient comme ça.

Pour la petite histoire, tout s'est vraiment dégradé depuis le jour où il a apprit que Lori avait eut une petite aventure avec Shane alors qu'il était dans le coma. Ne sachant pas qu'il était vivant, elle a couchée avec son meilleur ami, dans son dos. Il ne devrait pas lui en vouloir vu qu'elle le pensait mort, mais il n'arrivait pas à se l'enlever de la tête, à imaginer les deux ensemble. Il en était dégoûté, même après tout ce temps. Judith était-elle sa fille ? Ou celle de Shane ? L'incertitude était présente, ce qui le torturait intérieurement. Dans tout les cas, Shane est mort, Lori a accouchée, Judith est née, elle était SA fille.

Vagabondant au sein du bloc principal, Rick croisa plusieurs survivants, mais ils n'étaient pas sa priorité sur le moment. Silencieusement il se dirigea vers la cellule où sa femme dormait généralement. Arrivant assez rapidement devant l'encadrement, il resta toujours aussi silencieux, observant sa femme avec Judith dans les bras. Ça lui rappelait de bons souvenirs, à l'époque où Carl est né, une vraie mère poule, attentionnée, protectrice...chose qu'il n'était pas autant qu'elle à son plus grand regret. Judith était entre de bonnes mains, ça c'était une certitude. Il avait besoin de parler à Lori, besoin de clarifier certaines choses et pourquoi pas de recoller les morceaux avec elle en faisant le premier pas. Ça lui faisait énormément de peine d’être en froid avec elle. Hésitant, il resta devant l'encadrement, l'épaule appuyée contre la bordure droite. " Comment vas t-elle ?" Tout en douceur, il le devait.


Revenir en haut Aller en bas


avatar

WELCOME TO THE HELL
Lori Grimes

MESSAGES : 103
ARRIVÉ : 29/10/2015


MessageSujet: Re: Réunion de famille [Lori & Carl] Dim 1 Nov 2015 - 15:02

réunion de famille

it's always hard to think about what we've lost so far. we only hope, for things to get better.

Ils en avaient traversé des choses, des épreuves plus ou moins compliquées et difficiles depuis le début de l'épidémie. Ils s'en étaient toujours sortis, tous ensemble. Ce groupe de survivants s'était trouvé un refuge dans cette prison d'Atlanta, auparavant peuplée – voire surpeuplée – de criminels en tout genre, entourée de ses gardiens. Désormais, c'était un bâtiment fantôme après que l'on a nettoyé les cellules et les nombreux couloirs afin d'en faire un espace viable pour le groupe. Ils pouvaient enfin avoir l'espoir de créer quelque chose là-bas, d'en faire un lieu où tout le monde pourrait se reposer, vivre et cohabiter mais tout cela était menacé par cet homme, le Gouverneur, qui traînait quelque part dehors, sûrement à comploter dans un unique espoir de faire tomber le leader de ce groupe, Rick, comme il l'avait fait tomber à Woodbury. C'était une inquiétude constante qui se lisait sur le visage de Rick, et si Lori tentait de garder contenance devant tout le monde, elle n'en menait pas large, inquiète qu'un jour ou l'autre, les soupçons de son mari sur une quelconque tentative de la part de cet homme ne se révèlent vrais. Mais tout le monde était là, prêt à se battre pour garder ce lieu privilégié qu'ils s'étaient tous créés, Lori était persuadée qu'ils soutenaient Rick, s'il avait fait des choix qu'elle jugeait douteux auparavant, elle était certaine qu'ils pouvaient tous compter sur lui dans cette situation, il semblait avoir les choses en main. Sauf une chose : sa famille. C'était ce qui accablait Lori de tristesse lorsqu'elle constatait le fait que sa famille n'était plus aussi unie qu'auparavant. Son fils grandissait trop vite, se renfermait ; son mari ne lui accordait plus vraiment la parole ou s'il le faisait, il était froid. Son seul bonheur actuellement résidait en un petit être qui avait vu le jour il y avait quelques temps maintenant, Judith qu'elle tenait en ce moment-même dans ses bras, l'embrassant sur le front avant de la bercer doucement. Cette vie, cette cellule de prison, ce n'était certainement pas les meilleures conditions pour élever un enfant mais c'était mieux que rien, elle avait un endroit dans lequel elle serait protégée, où elle pourrait grandir sans craindre ce qu'il y avait dehors, du moins Lori l'espérait. Judith paraissait si apaisée dans ses bras et elle enviait ce petit être qui commençait à fermer les yeux doucement quand son père apparut, demandant comment elle allait. Lori esquissa un mince sourire, presque imperceptible. « Bien. Je pense que c'est la plus heureuse d'entre nous. » dit-elle simplement. Elle paraissait si innocente, si apaisée, tant de choses que la jeune mère aurait voulu que son fils garde en lui mais elle savait qu'il était trop tard et que de toute façon, ce monde ne le lui permettait pas. Au fond, peut-être que Rick avait eu raison de lui confier cette arme mais elle ne serait jamais complètement d'accord avec cela. Lori devait bien admettre que cela la surprenait un peu de voir son mari debout devant elle, calme. Peut-être pouvait-elle espérer avoir une véritable conversation avec ce dernier. « Où est Carl ? » demanda-t-elle, elle ne cesserait jamais de s'inquiéter pour ce dernier, de vouloir savoir où il était et ce qu'il faisait. Et puis, bien qu'elle avait confiance en tout le monde, elle avait tout de même peur qu'on lui confie un rôle qui ne devrait pas être le sien.
made by roller coaster

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar

WELCOME TO THE HELL
Carl Grimes

MESSAGES : 46
ARRIVÉ : 01/11/2015
LIEU : à la prison



MessageSujet: Re: Réunion de famille [Lori & Carl] Dim 1 Nov 2015 - 17:22





Réunion de famille
Rick - Lori - Carl


You're all that matters to me
Et si tout ça n’était pas arrivé .! Si cette épidémie n’avait pas eu lieu, si mon père n’était pas resté dans le coma, et si cette journée de septembre 2012 était tout simplement comme une autre. C’est la question que je me posais toutes les nuits avant de m’endormir. Tout plein d’hypothèse sortait de mon imagination, passant les points négatifs en liste. Mon père n’aurait toujours pas été aussi présent, je ne serais jamais aussi proche de lui que maintenant. Et puis quelques aspects positifs venaient conclure ma longue réflexion. Ma mère retrouvant le sourire après des semaines sans nouvelles. La naissance de Judith qui redonne le sourire, peut être artificielle, mais un sourire quand même. Puis j’arrivais à trouver le sommeil. Depuis que nous étions dans cette prison, je dormais mieux. Les murs et les grilles me rassuraient, ils nous rassuraient tous. Puis avoir mon père auprès de nous avait un effet apaisant sur ma conscience. Il avait beau être notre leader, adulé et respecté de tous, moi le premier. Mais je savais au fond que ce n’était pas comme avant, surtout entre mes parents.

Alors que je suis sur le lit dans une cellule à démembrer mon arme pour la nettoyer, j’entends la voix de ma mère bercer Judith dans la cellule d’à côté. Je remets les éléments de mon pistolet ensemble pour enfin enclencher la culasse pour enclencher l’arme. C’est alors que la voix de mon père vient atteindre mon oreille, il parle avec ma mère. C’est tellement rare que je suis surpris et décide de ne faire aucun bruit pour écouter la conversation. Je me lève de mon lit pour arriver à l’entrée de la cellule, dépassant ma tête vers la gauche ou j’aperçois mon père appuyé contre le rebord de l’entrée de la cellule de maman. Elle se demande où je suis. Pendant un instant je ne sais pas si je dois me taire et espionner leurs conversations ou alors me manifester et participer à leurs conversations. Mon père ne me laisse pas le choix puisque son regard trouve le mien. Je redresse la tête « Je suis là » dis je dans un ton nonchalant. Je me dirige vers la cellule et entre à l’intérieur toujours avec mon arme en main. Je m’installe sur le lit observant Judith avec un sourire en coin. Je ne voulais pas déranger leur début de conversation, ils devaient se parler, c’est ce que Carol m’avait confié. Un silence s’installa.


By PuffDaddy

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar

WELCOME TO THE HELL
Invité



MessageSujet: Re: Réunion de famille [Lori & Carl] Lun 2 Nov 2015 - 13:37


Réunion de famille


Comment pouvait-il en arriver là où il voulait aller sans paraître trop déstabilisé ? C'est un peu raté vu que la situation aussi délicate soit-elle le fait rester au niveau de l'encadrement, n'osant pas entrer tout de suite dans la cellule, préférant observer dans un premier temps. Il a fait du mal à sa famille en étant comme il était ces derniers temps, il en était conscient mais malgré sa volonté de vouloir faire des efforts, il n'y a pas réussi. Vaut mieux tard que jamais, d'où sa présence devant la cellule. Afin d'y aller doucement, Rick opta pour prendre des nouvelles de Judith afin d'en arriver à un sujet plus "personnel". Il faut dire qu'il s'inquiétait pour son nouveau-née, ce n'était pas facile de vivre dans un monde comme celui pour un adulte, alors élever un bébé, ça devenait bien plus compliqué. Heureusement, il avait des personnes sur qui compter pour le réapprovisionnement et toutes autres taches. Content que Judith allait bien, le remarque de Lori concernant le fait qu'elle était surement la seule heureuse toucha Rick en plein cœur, encore un moyen de culpabiliser.

Sentant la présence de Carl non loin de lui, il lança un bref regard vers la droite pour le voir écouter aux portes, aux cellules pour le coup. Lori eut sa réponse lorsque ce dernier passa devant pour aller s'asseoir à coté de sa mère sous les yeux de Rick. Une réunion de famille comme il n'y en a plus eu depuis des mois. " Je pense qu'il est temps pour nous de parler..." Dit-il tout en alternant son regard entre sa femme et son fils, parler à cœur ouvert était le but de cette réunion improvisée étant donné qu'à la base il était venu pour voir Lori, mais la venue de Carl est une bonne chose pour le coup. Avançant d'un pas hésitant dans la cellule, il se dirigea dans un premier temps vers Lori, tendant ses bras pour prendre sa fille. La sentir auprès de lui avait tendance à l'apaiser aussi rare sont les fois où il l'a prise. Suite à ça, il partit poser une fesse sur la table contre le mur droit de la cellule. " J'aimerai qu'on mette carte sur table, toi aussi Carl." Commença t'il tout en berçant délicatement Judith qui commençait à fermer les yeux. Le regard braqué vers le nouveau-née, Rick vint attraper la main de sa fille qui l'agrippa avec ses petits doigts.


Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas


avatar

WELCOME TO THE HELL
Lori Grimes

MESSAGES : 103
ARRIVÉ : 29/10/2015


MessageSujet: Re: Réunion de famille [Lori & Carl] Lun 2 Nov 2015 - 15:14

réunion de famille

it's always hard to think about what we've lost so far. we only hope, for things to get better.

Leur situation semblait toujours compliquée, Lori peinait à se rappeler le temps où cela ne l'était pas, ce temps-là durant lequel ils avaient été tous les trois heureux, en famille. Ce temps-là avait existé, c'était certain mais il semblait avoir été de courte durée puisque Rick se retrouva très vite pris par son travail, délaissant sa famille. Il avait toujours été ainsi, à s'engager dans quelque chose, à le faire comme il le fallait. Il aimait son métier, mais Lori avait estimé qu'il l'avait peut-être trop aimé. Et puis, il tomba dans le coma et la jeune femme pensait l'avoir perdu à tout jamais, surtout lorsque l'épidémie se déclara et que Shane lui annonça qu'il était mort. Elle avait été emplie de regrets sur lesquels elle n'avait eu aucune emprise, ils lui rappelaient sans cesse ses nombreuses disputes avec Rick, mais aussi le fait qu'elle l'avait aimé énormément malgré tout. Miraculeusement, il était réapparu, le Ciel semblait leur offrir une seconde chance que Lori avait été prête à saisir, elle avait voulu qu'ils s'en sortent, qu'ils se ressoudent et cela avait fonctionné, pendant un temps mais des divergences de taille apparurent, laissant le couple se déchirer de plus en plus. Pendant sa grossesse, elle avait tenté d'avoir une discussion avec son mari mais il ne semblait pas prêt, il préférait sans doute sauver le monde comme il l'avait toujours fait plutôt que sauver son mariage. Pour le meilleur et pour le pire, disait Lori, mais jamais elle n'avait pensé que cette phrase symbolique prendrait autant sens que maintenant. Ils traversaient le pire, le monde s'écroulait autour d'eux, ils vivaient comme ils le pouvaient mais l'important était qu'ils s'en sortaient. Alors quand elle vit Rick à l'embrasure de la cellule, elle fut surprise mais soulagée à l'intérieur qu'il finisse par venir à elle, elle en avait assez de cette distance entre eux et de ce froid qui s'était installé. Judith est sans doute la plus heureuse d'entre eux, c'était certain, elle ne prenait pas encore la mesure de ce qui se passait autour d'elle, et heureusement, pensait Lori. Quant à Carl, Lori le voyait sans le voir, il venait voir sa sœur, discutait un peu avec sa mère mais passait le plus clair de son temps dans la cour avec son père, laissant la jeune femme inquiète quant à ce qu'il faisait et où il était. Finalement, ce dernier se manifesta dans la cellule, prenant place aux côtés de sa mère qui passa une main dans les cheveux de son fils et l'embrassant sur le front. Il y avait de moins en moins de marques d'affection entre eux, ce que regrettait Lori, d'autant plus qu'elle voyait son fils qui se renfermait comme son père le faisait. Rick annonça qu'il était temps pour eux de parler. Enfin, pensa Lori en son for intérieur, cela faisait des mois qu'elle tentait d'avoir une conversation. Il tendit les bras afin de prendre Judith et ajouta qu'il souhaitait mettre carte sur table, et que cela concernait Carl également. La jeune femme posa les mains sur ses genoux avant de soupirer légèrement. « Je suis contente que tu l'aies enfin compris. Ça fait des mois que j'essaie de te parler. » commença-t-elle, certes elle était un peu froide mais elle devait lui dire ce qu'elle avait sur le cœur, c'était ce qu'ils avaient toujours fait, d'aussi longtemps qu'elle s'en souvienne. « Nous avons eu des désaccords, je n'ai pas toujours été d'accord avec toi mais je ne comprends pas pourquoi tu nous fuis, ou plutôt tu me fuis. Quant à toi Carl, je ne vois plus que ton ombre ces derniers temps. Je ne sais même pas ce que tu fais la plupart du temps. J'ai dû encaisser le fait que tu te balades avec une arme presque toute la journée, mais je ne sais pas ce que tu en fais et je ne veux pas que tu aies à t'en servir, c'est compris ? » Elle finit par se lever en passant les mains dans ses cheveux d'un geste nerveux. La vérité était qu'elle n'avait toujours pas digéré le fait que Carl possédait une arme et que lorsqu'ils habitaient à la ferme, alors que Shane avait été tué par Rick, ce dernier, transformé en zombie, se fasse « exécuter » par Carl lui-même. Il n'était qu'un enfant, ce n'était pas à lui de faire cela, il n'aurait pas dû faire cela, il n'aurait pas dû voir cela. Elle avait peur que cela l'ait changé mais elle se doutait que c'était définitivement le cas. Et puis, elle ne le voyait presque plus ou le peu qu'elle le voyait, elle le voyait changé, plus distant, plus renfermé et elle ne supportait pas l'idée que son fils se mette à faire comme son père. « Rick, j'admire ce que tu fais pour le groupe, vraiment, mais n'oublie pas que tu as une famille. » ajouta-t-elle finalement. Elle en avait assez de voir cette famille se décomposer et être négligée. Elle venait de dire ce qu'elle avait sur le cœur, mais ce n'était pas pour autant qu'elle se sentait mieux.
made by roller coaster


Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar

WELCOME TO THE HELL
Carl Grimes

MESSAGES : 46
ARRIVÉ : 01/11/2015
LIEU : à la prison



MessageSujet: Re: Réunion de famille [Lori & Carl] Lun 2 Nov 2015 - 15:34





Réunion de famille
Rick - Lori - Carl


You're all that matters to me
Nous avions tous nos problèmes et quelques fois ils paraissent complètement insignifiants face au désastre qui nous entoure avec cette épidémie. Mon problème c’était ma famille. On n’arrivait pas à gérer nos sentiments et à l’exprimer comme une famille normale. J’avais la chance d’avoir mes deux parents à mes côtés pendant ces temps troubles. Cette chance je n’arrivais pas à la réaliser du fait que ma famille n’était plus ce qu’elle était. Mon père s’était renfermé et son rôle de leader le rendait encore moins présent pour moi et sa femme. Mais je ne lui en voulais pas car au fond je savais qu’il faisait tout ça pour nous. Il nous protégeait et j’avais l’intention de l’aider pour le bonheur de ma mère et de Judith.


Nous voilà réunis tous les quatre dans cette petite cellule, ma mère tient ma sœur et mon père la regarde. Judith représentait l’espoir qui grandissait en moi, l’espoir de revoir une famille proche et qui s’aime. Après un léger baiser sur mon front de la part de ma mère, un geste d’affection qui me faisait du bien même si je ne le montrais pas, je n’étais plus un enfant. Je m’installe sur le lit à regarder Judith me laissant tomber dans mes pensées. « Je pense qu'il est temps pour nous de parler... » Je relève ma tête vers mon père qui se tient dans l’encadrement de la porte, son regard se porte sur moi. Il avait cette voix calme mais autoritaire que j’ai toujours connue. J’acquiesce d’un hochement de tête sans rien ajouter. Il fallait qu’on parle c’était sur mais était-ce vraiment le bon moment .Allais-je être assez fort pour voir mon père et ma mère se dire ce qu’ils ont sur le cœur. Je tiens mon chapeau l’abaissant vers le bas, tout comme mes yeux qui fixe le sol à présent alors que mon père prend Judith dans ses bras. « J'aimerais qu'on mette cartes sur table, toi aussi Carl. » Je me mords l’intérieur de la joue pensant dans ma tête *Tu veux nous dire quoi. Que tu vas changer, que tu vas être plus présent.* mais je gardais ça au fond de moi, je n’allais pas gâcher dès maintenant l’un des rares moments de famille.


Depuis quelque temps je m’étais renfermé sur moi-même aussi, devenant plus mature j’avais besoin de prendre du recul sur la situation pour m’endurcir et pouvoir gérer n’importe quelle situation. Et ces situations s'étaient montrées bien avant que je sois prêt, que ce soit mon deuxième père : Shane, qui se transforma en zombie et que j’ai dû abattre d’une balle en pleine tête. C’était surement dû à tous ces bousculements dans ma vie, qu’aujourd’hui je devenais quelqu’un d’autre. Un ado renfermé sur lui-même. Ma mère s’occupait à plein temps de Judith alors mes occupations se portaient aux plantations extérieures, des cours de survie avec Daryl ou encore des expéditions aux côtés de mon père. Maman prend la parole en première et brise le silence pour marquer ses positions et ce qu’elle ressentait au fond d’elle. « Nous avons eu des désaccords, je n'ai pas toujours été d'accord avec toi mais je ne comprends pas pourquoi tu nous fuis, ou plutôt tu me fuis. Quant à toi Carl, je ne vois plus que ton ombre ces derniers temps. Je ne sais même pas ce que tu fais la plupart du temps. J'ai dû encaisser le fait que tu te balades avec une arme presque toute la journée, mais je ne sais pas ce que tu en fais et je ne veux pas que tu aies à t'en servir, c'est compris ? »


Elle avait raison, papa s'était éloigné de nous pour privilégier le groupe et ça lui faisait autant mal à elle qu’a moi. Mon regard se pose sur mon père pour analyser ne serait-ce qu’une once de réaction, mais je fus rattraper par la voix de ma mère qui me sermonnait encore sur le port d’arme et le fait que je puisse l’utiliser. « Mais maman c’est uniquement ou cas où on aurait un problème » Elle ne voulait pas comprendre que je devais grandir et que je ne serais plus jamais son petit fiston adoré j’allais devenir un homme « Le monde change et je compte bien m’y adapter que tu le veuilles ou non ! Puis je suis plus un gamin, j'ai 14 ans. Je vais pas passer mes journées à tes côtés alors que je peux être dix fois plus utile dehors à aider papa ! » je me justifie encore et encore regardant ma mère dans les yeux. L’insolence que je montrais était due à mon agacement de ces reproches quotidiens, la puberté m’avait donné plus de confiance en moi. Je savais que je la blessais en disant ça mais je n'avais pas prit le temps de peser mes mots, ils sortaient tout droit de mon coeur. Je me retourne vers mon père pour trouver un allié de poids car c’était grâce à lui que je portais cette arme aujourd’hui.


By PuffDaddy


Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar

WELCOME TO THE HELL
Invité



MessageSujet: Re: Réunion de famille [Lori & Carl] Mer 4 Nov 2015 - 4:23


Réunion de famille


Il venait tout simplement de mettre en marche la bombe à retardement qui était en veille depuis un bon moment maintenant en prenant la parole pour annoncer qu'il était temps de tout se dire. Il y en avait des choses, il n'en doutait pas un seul instant, sauf qu'il ne s'attendait surement pas à en recevoir autant d'un coup parce que oui, il n'était pas dupe, il devait y avoir une bonne liste de choses à régler, à se dire. Judith dans les bras, le père de famille alterna son regard entre sa femme et son fils alors que Lori prit la parole en première. Il valait mieux tard que jamais pour comprendre, non ? Tel un coup de massue, les paroles de Lori atteignirent Rick au plus profond de lui, non pas par mélancolie, mais bien par incompréhension. Elle ne savait pas pourquoi j'étais aussi distant ces derniers temps ? Voulait-elle vraiment qu'il le lui rappelle ? Elle se voilait un peu la face, non ? Oui c'est vrai, elle était désespérée, elle le pensait morte et elle a trouvée une épaule sur laquelle pleurer, mais dans sa tête Rick n'aura jamais l'esprit tranquille concernant cet enfant. Était-il de Shane ? De lui ? Il le sait, il n'aurait jamais été voir ailleurs si les rôles avaient été inversés, peut-être qu'il était un peu con de réagir ainsi, mais c'est une question de respect après tant d'années à aimer une personne.

Carl reprit aussitôt pour se justifier avec une certaine insolence qu'ils lui connaissaient depuis le début de l'épidémie, il a changé, c'est indéniable et elle allait devoir s'y faire comme il l'a fait par le passé. Cependant, son rôle de père lui disait d'intervenir juste après les justifications. " Carl." Une interpellation qui en disait long sur ce que voulait dire Rick à cet instant, Lori était sa mère, il lui devait un minimum de respect malgré tout. Lachant un petit soupir au passage avant de détourner brièvement son regard vers l'extérieur de la cellule pour vérifier qu'il n'y avait personne, il reprit ensuite. " Vous pensiez que je fais passer le groupe avant vous et j'en suis désolé, mais tout ce que je fais, c'est pour vous. La sécurité, le ravitaillement, je le fais pour nous maintenir en vie, pour pouvoir prétendre à un semblant de paix même si je doute encore de cette option." Après le fils c'est au père de se justifier. " Je sais que je n'ai pas été un bon exemple en tant que père et en tant que mari et ce bien avant l'épidémie, m'excuser serait trop simple, il n'y a pas d'excuses assez fortes pour que vous puissiez me pardonner mon absence." Légèrement gêné de cette situation, il baissa aussitôt son regard vers Judith qui elle au moins n'avait pas tout ces problèmes du quotidien.

" Le monde a changé, nous aussi, c'est la logique des choses. Je sais que tu n'aies pas d'accord avec le fait que Carl porte une arme, mais il est assez grand pour savoir ce qu'il fait. La vie d'avant n'existe plus, on doit se battre pour survivre et Carl sait très bien se débrouiller avec une arme." C'est d'ailleurs lui-même qui a donné l'arme à son fils lorsqu'ils étaient à la ferme, pour rien au monde il ferait marche arrière. " Fais lui confiance comme je l'ai fais, il peut apporter un peu plus de sécurité, c'est bien ce qu'on veut, non ? Un peu de sécurité pour pouvoir dormir sur nos deux oreilles." Questionna t-il sa femme en relevant son regard vers elle.


Revenir en haut Aller en bas


avatar

WELCOME TO THE HELL
Lori Grimes

MESSAGES : 103
ARRIVÉ : 29/10/2015


MessageSujet: Re: Réunion de famille [Lori & Carl] Ven 6 Nov 2015 - 15:16

réunion de famille

it's always hard to think about what we've lost so far. we only hope, for things to get better.

Il était clair qu'une discussion s'imposait, entre tous les trois. Au fond, Lori était contente que ce soit Rick qui finisse par venir la voir, estimant qu'il était temps de parler. Elle avait essayé de le faire, pendant des mois mais il avait toujours trouvé une excuse pour ne pas le faire ou alors, il était resté muet et s'était contenté de partir vaquer à ses occupations, laissant sa femme méditer sur le sort de leur mariage. Mais cela avait-il encore de la valeur dans un monde tel que celui-là ? Lori aimait à croire que cela avait encore son importance, après tout c'était un engagement, elle était contente de savoir qu'il s'engageait auprès du groupe, qu'il tentait de les mettre en sécurité, de gérer au mieux cette situation mais la mère de famille espérait qu'il se souvienne d'un tout autre engagement, qu'il avait pris il y avait déjà longtemps auprès d'elle et auprès de, plus tard, son fils. Alors, elle fut la première à parler, à raconter ce qui la tracassait à savoir le fait que son mari la fuyait et qu'il ne prenait pas vraiment de temps pour s'occuper de sa famille. Puis, elle passa au cas de son fils qu'elle ne voyait plus autant qu'avant. De plus, elle avait du mal à le voir avec une arme, comme si elle réalisait qu'elle n'avait plus le contrôle sur rien la concernant. « Mais maman c'est uniquement au cas où on aurait un problème. » Elle savait qu'il avait raison, qu'il valait mieux qu'il sache se défendre s'il lui arrivait quoique ce soit mais elle avait peur qu'il se blesse. « Le monde change et je compte bien m'y adapter que tu le veuilles ou non ! Puis je suis plus un gamin, j'ai 14 ans. Je vais pas passer mes journées à tes côtés alors que je peux être dis fois plus utile dehors à aider papa ! » Elle fit de gros yeux, croisant les bras, prête à ouvrir la bouche alors que ce fut Rick qui fit : « Carl. » comme pour sermonner son fils qui montrait des signes d'insolence envers sa mère, mais au fond, Lori savait qu'il avait raison, qu'il avait quatorze ans, qu'il avait dû apprendre à grandir plus vite en ces temps durs. Elle soupira simplement tandis que Rick prit la parole à son tour. « Vous pensiez que je fais passer le groupe avant vous et j'en suis désolé, mais tout ce que je fais, c'est pour vous. La sécurité, le ravitaillement, je le fais pour nous maintenir en vie, pour pouvoir prétendre à un semblant de paix même si je doute encore de cette option. » Lori s'apprêtait à répondre lorsqu'il continua : « Je sais que je n'ai pas été un bon exemple en tant que père et en tant que mari et ce bien avant l'épidémie, m'excuser serait trop simple, il n'y a pas d'excuses assez fortes pour que vous puissiez me pardonner mon absence. » Il était clair que les choses semblaient ne pas avoir beaucoup changé sur ce point, déjà avant l'épidémie il faisait passer son métier avant sa famille. Lorsqu'il était miraculeusement revenu, Lori avait vu là une seconde chance afin de faire les choses bien, de tout arranger mais désormais cette perspective semblait loin et Rick s'était à nouveau éloigné, faisant passer son rôle de leader avant sa famille. Jamais elle ne lui en voudrait de vouloir tous les protéger, de les maintenir en vie, mais elle souhaitait juste qu'il trouve un peu de temps pour s'occuper d'eux. « Le monde a changé, nous aussi, c'est la logique des choses. Je sais que tu n'aies pas d'accord avec le fait que Carl porte une arme, mais il est assez grand pour savoir ce qu'il fait. La vie d'avant n'existe plus, on doit se battre pour survivre et Carl sait très bien se débrouiller avec une arme. » Certes, il avait appris à s'en servir, il savait quand s'en servir et pourquoi mais elle ne s'y résoudrait jamais. Quand il disait que le monde avait changé, il avait raison mais en même temps il ne fallait pas être aveugle, le monde avait changé, les gens avaient changé mais surtout parce que tout avait changé autour d'eux. Lori avait perdu tous ses repères, et elle n'arrivait toujours pas à se faire à ce changement. Alors elle baissa les yeux, elle savait qu'il avait raison. « Fais lui confiance comme je l'ai fais, il peut apporter un peu plus de sécurité, c'est bien ce qu'on veut, non ? Un peu de sécurité pour pouvoir dormir sur nos deux oreilles. » Elle regarda Rick, puis Carl avant de reposer ses yeux sur son mari. « Je ne dormirai jamais sur mes deux oreilles, et surtout en sachant cela. Alors non, je ne me ferai jamais à l'idée que Carl possède une arme. Je sais que tout a changé mais je ne m'y ferai jamais... » confia-t-elle avant de continuer : « Je vous fais confiance à tous les deux pour cette arme, mais si jamais il se passe quoique ce soit, je te tiendrai responsable pour ça. » fit-elle en regardant son mari droit dans les yeux. Si elle espérait arranger les choses avec son mari, il semblerait qu'elle ne faisait rien pour mais en même temps, elle avait besoin d'exprimer ce qu'elle pensait. Pourtant elle voulait le retrouver, comme ils s'étaient retrouvés auparavant. Ils avaient tous les deux changé, et surtout Rick mais elle avait un espoir qu'il finirait par un jour lui accorder un peu plus d'importance. « Quand tu es réapparu, je m'étais dit que le Ciel nous offrait une seconde chance, afin d'arranger les choses entre nous... J'ai cru que ce serait le cas, que notre famille se souderait, et ce fut le cas pendant un moment mais... » Elle laissa sa phrase en suspens, omettant de dire qu'elle n'était plus sûre d'y croire désormais. « Je comprends vos engagements à tous les deux, mais j'ai besoin de toi, de vous. Et plus ça va et plus cette famille n'en est plus une et j'ai l'impression d'en être que spectatrice, incapable de faire quoique ce soit pour que ça s'arrange. » Elle y allait fort, elle en était consciente mais elle était bien décidée à déclencher une réaction. Tout était brouillon dans sa tête, tout se mélangeait, et c'était ce qu'ils pouvaient tous les deux voir avec ses paroles qui avaient un sens un peu brouillon. Elle se laissa tomber sur le lit de la cellule, lasse. « Je suis désolée... » dit-elle en prenant sa tête entre ses mains, mais désolée de quoi ?
made by roller coaster



Dernière édition par Lori Grimes le Mar 10 Nov 2015 - 3:30, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar

WELCOME TO THE HELL
Carl Grimes

MESSAGES : 46
ARRIVÉ : 01/11/2015
LIEU : à la prison



MessageSujet: Re: Réunion de famille [Lori & Carl] Sam 7 Nov 2015 - 9:51





Réunion de famille
Rick - Lori - Carl


You're all that matters to me
« Carl » par ce simple mot je comprenais que j’avais été trop loin et qu’il n’appréciait pas. Je me pince les lèvres légèrement avant de lever mon regard vers ma mère « Désolé ... » mes mains se rejoignent et je commence à jouer avec suivant la conversation d’un point de vue extérieur. On entrait dans le sujet auquel j’avais peur d’assister, le réel problème, leur mariage. Ils devaient se dire des choses et je n’aimais pas être là au milieu de mes deux parents. Comme je le pensais mon père me soutenait sur le fait que je porte une arme et il essaya de convaincre ma mère de l’utilité de cette arme à mes côtés. Mais c’était un dialogue de sourds apparemment. J’avais plusieurs fois utilisé mon arme pendant des entrainements ou même en situation réelle. Et jamais je n’avais fait de bêtises avec « D’ailleurs Carol m’a proposé d’aller chercher des réserves avec elle et Arielle » J’avais lâché ça durant un silence lourd qu’il fallait briser, ce n'était peut-être pas le bon moment pour demander une permission de sortie mais si ce n’était pas maintenant ça ne l’aurait jamais été. « Je pourrais l’accompagner ? »demandais je regardant d’abord ma mère. Maman continuait d’avouer qu’elle était contre l’idée de l’arme et qu’elle ne dormait pas sur ces deux oreilles, je relevai la tête regardant dans le vide vers Judith « la seule fois que j’ai dormis sur les deux oreilles, c’était le soir ou papa est revenu... » Le plus beau jour de ma vie restera le jour où j’ai revu mon père parmi les survivants. Alors que je croyais qu’il était mort, tout comme ma mère, c’est Shane le meilleur ami de Rick qui nous le faisait comprendre. Mais comme un rêve surréaliste je l’avais vu debout devant moi. Je ne pourrais expliquer le sentiment que j’ai ressenti, c’était un ascenseur émotionnel si puissant que mon cœur avait du mal à supporter le choc. Le serrer dans mes bras, lui parler, ces choses m’avaient manqué et le soir même dans la tente quand je m’endors je les vois dans les bras l’un de l’autre.Quoi de mieux pour dormir en toute décontraction ?


Ces temps étaient loin aujourd’hui le simple bruit en pleine nuit me réveil instantanément aux aguets pour détecter la moindre anomalie. Même si nous étions protégés par les murs et les grilles, la dangerosité de l’être humain était aujourd’hui celle qui me faisait peur. J’avais appris beaucoup de choses depuis le début de cette épidémie : tout d’abord que les personnes âgées avaient des connaissances à nous faire partager et qu’on devait de les écouter, que les plus méchants ne sont pas forcément ce que l’on croit, et que l’enfer peut changer un homme. C’était ce que j’avais tiré de ce changement bactériologique. C’était le cas avec mon père, cela l’avait changé et lui-même le ressentait. Il était prêt à s’excuser mais ce n’était pas assez pour faire oublier tout ce qui s’était passé depuis le début. Tout semblait voir la fin, on voyait un début de lumière pour réussir à régler nos problèmes, c’est avec une certaine appréhension que je regarde maman se tenir la tête entre les mains et avouer de son plus grand mal être. Elle avait l’impression d’être seule, abandonné à son sort d’élever Judith et de ne pas avoir son mot à dire. Je la regarde avec un pincement au cœur. Qui n’a jamais ressenti l’envie de pleurer en voyant sa mère dans cet état. Je me lève du lit pour m’assoir à côté d’elle. Je passe un bras derrière son épaule la serrant contre moi « ce n’est pas de ta faute maman » dis-je alors que les larmes me montaient aux yeux, j’avais beau avoir grandi je restais le fils de ma maman. Mes yeux embrouillés par les larmes j’essaye de me contenir pour ne pas lâcher prise.


By PuffDaddy

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar

WELCOME TO THE HELL
Invité



MessageSujet: Re: Réunion de famille [Lori & Carl] Mar 10 Nov 2015 - 15:33


Réunion de famille


Peut-être qu'il avait perdu la notion de père et de mari, mais l'amour qu'il porte à sa famille est ce qui est de plus important dans sa vie, ce qui le tient encore debout, qui le pousse à faire tout pour leur assurer une vie plus longue que la moyenne. Car oui, on va pas se mentir, il a l'impression que tout ceux l'approchant de près perde petit à petit la vie, la poisse ou la triste réalité ? Il n'en savait trop rien, mais il aimerait vraiment conjurer le sort. Lori demeura assez sèche dans ses paroles, faisant ressortir tout ce qu'elle pensait, tout ce qu'elle avait sur le cœur et c'est exactement ce qu'il voulait malgré que ça l'atteignait intérieurement. Son désaccord sur le fait que Carl ait une arme était tout à fait compréhensible, mais elle allait devoir faire avec, Rick ne comptait pas la lui reprendre, son fils lui a prouvé à quelques reprises qu'il était capable de l'utiliser à bon escient, qu'il était devenu assez mature pour pouvoir en avoir une, mature pour sa tranche d'age. " Il ne se passera rien, il va falloir que tu t'y fasses." Oui, Rick n'était plus aussi calme que tout à l'heure, surement à cause des nombreux pics que lui lança sa femme. Il respectait Lori, mais il ne voulait pas non plus qu'on mette en doute ses intentions, ses démarches alors qu'il fait toujours tout pour le groupe, pour sa famille.

Mais lorsqu'elle se mit à parler du fait qu'elle pensait que la famille se souderait à nouveau quand il est arrivé dans le groupe puis du fait que ça a été qu'un moment, il ne pu se retenir de dire pour terminer sa phrase. " La confiance a été brisée." Si elle voulait entrer sur le terrain là, il le pouvait et il le ferait pour lui rappeler certaines choses. Rick croyait énormément à ressouder sa famille après sa "mort", mais certaines choses ont fait que la confiance qu'il avait en Lori n'était plus là, comme si un lien a été coupé à cet instant. Peut-être que ça pouvait choquer, mais il s'en fichait pas mal à cet instant, elle voulait également savoir ce qu'il avait sur le cœur, non ?

Lori était encore sous le choc vu son comportement à cet instant, mais comme pour rien arranger, Carl se mit à lancer une annonce qui ne pouvait aucunement réjouir sa mère. Il savait qu'elle n'était pas d'accord avec le fait qu'il est une arme, alors sortir en extérieur ? S'il voulait s'attirer les foudres de sa mère, c'était probablement gagné d'avance. Alors qu'il avait le regard rivé sur les petits yeux de Judith, Rick releva aussitôt ce dernier vers Carl, les sourcils légèrement froncés. " Je n'étais pas au courant de cette expédition ?...Tu n'iras pas, c'est trop dangereux, je préfère te savoir ici auprès de ta mère, les rôdeurs ne sont pas le seul danger à l'extérieur." Il faisait bien entendu allusion au Gouverneur qui était probablement encore en vie à son plus grand regret.

Se relevant, il remit Judith aux bras de Carl tout en venant s'accroupir devant sa femme et son fils, alternant son regard entre les deux. " On parlera plus tard Carl...tu peux nous laisser avec ta mère ? Lui demandai-je calmement.


Revenir en haut Aller en bas


avatar

WELCOME TO THE HELL
Lori Grimes

MESSAGES : 103
ARRIVÉ : 29/10/2015


MessageSujet: Re: Réunion de famille [Lori & Carl] Mer 11 Nov 2015 - 6:21

réunion de famille

it's always hard to think about what we've lost so far. we only hope, for things to get better.

Elle regardait son fils s'excuser après l'insolence dont il avait fait preuve. Il soutenait le fait qu'il devait porter une arme, que c'était presque dans la logique des choses avec ce monde qui changeait. Il avait besoin de pouvoir se protéger. Rick avait raison, le monde avait changé, les gens avaient changé et il fallait apprendre à vivre dans ce nouveau monde chaotique. Elle ne dormirait jamais sur ses deux oreilles, c'était certain, mais elle allait devoir apprendre à lui faire confiance. Carl ajouta qu'il n'avait dormi sur ses deux oreilles que le jour où son père avait réapparu. Cela fit mal au cœur à la mère de famille qui aurait espéré que son fils arrive à mieux dormir, cela lui fit mal de penser qu'il ne s'était réellement senti en sécurité qu'une seule fois depuis que l'épidémie avait ravagé le monde. Rick dit alors qu'il ne se passerait rien, que de toute façon elle allait devoir si faire. Son ton semblait résolu et Lori n'ajouta rien à cela. Elle allait devoir s'y faire, elle allait devoir accepter que Carl puisse avoir une arme jour et nuit, qu'il sache se protéger et protéger les autres mais il avait beau dire ce qu'il voulait, il avait beau lui dire qu'il avait grandi, qu'il avait quatorze ans et qu'il ne resterait pas aux côtés de sa mère, à attendre gentiment, mais pour cette dernière, il restait son petit garçon adoré, quoiqu'il dise et quoiqu'il fasse.

La jeune femme se confia sur le fait qu'elle voyait cette famille se déchirait petit à petit, et qu'elle avait l'impression d'être impuissante. Rick choisit de terminer sa phrase pour elle, alors qu'elle-même ne trouvait pas les mots pour la finir. L'impuissance du langage pour exprimer ce qu'elle ressentait, elle comprenait désormais que tout était plus que confus dans son esprit. « La confiance a été brisée. » Elle releva instinctivement la tête vers son mari qui prononça ces mots durs et difficiles à entendre. Elle encaissa le coup, ou plutôt les mots, la bouche à demi-ouverte alors qu'un véritable débat intérieur avait lieu. Devait-elle y répondre quelque chose ou devait-elle seulement encaisser ces mots ? Au lieu de ça, elle choisit de baisser les yeux, de s'asseoir sur le lit et de prendre sa tête entre ses mains, murmurant qu'elle était désolée. Son fils s'approcha d'elle et passa un bras derrière ses épaules. A ce geste, elle releva la tête, cela faisait si longtemps qu'ils n'avaient plus eu de gestes si affectueux tous les deux, et cela lui manquait. « Ce n'est pas de ta faute, maman. » Ces quelques mots qui auraient dû lui réchauffer le cœur mais au lieu de ça, ce ne fut pas le cas parce que c'était de sa faute, c'était elle qui avait eu une aventure avec Shane, pensant que son mari était bel et bien mort. C'était elle qui avait eu une histoire avec le meilleur ami de son mari. Elle était la fautive, c'était à cause d'elle qu'il y avait cette distance entre eux. Elle passa sa main sur le bras de son fils, le frottant affectueusement avant de déposer une bise sur le haut de son front. Elle était désolée de lui faire subir ça, elle aurait aimé que les choses soient plus faciles.

Carl demanda alors la permission pour partir en expédition avec Carol. Cette dernière le lui avait apparemment proposé. Lori ouvrit d'abord grand les yeux avant de froncer les sourcils. Carol ne le lui en avait pas parlé, alors qu'elle savait pourtant ce qu'elle pensait de tout cela, du fait qu'elle avait déjà du mal à voir son fils se balader avec une arme et avoir cette responsabilité tous les jours avec lui, alors de là à partir en expédition, la jeune mère de famille était bien loin d'accepter ça ! Comment Carol avait-elle pu lui faire ça ? Elle qui savait les doutes qui rongeaient Lori tous les jours, elle qui disait comprendre ce qu'elle ressentait même si elle n'était pas d'accord avec ce que Lori pensait. A ce moment-là, la jeune femme n'était pas en colère après son fils mais plutôt envers sa meilleure amie, celle qui disait la comprendre. Rick dit tout haut ce que pensait Lori, qu'il n'irait pas, que c'était trop dangereux et qu'en plus il n'était même pas au courant de cette expédition. « Ton père a raison. » dit-elle en regardant son fils, « C'est bien trop dangereux. Carol n'aurait jamais dû te proposer ça sans passer par ton père ou par moi. Il est hors de question que tu y ailles. » Elle avait confiance en son amie, là n'était pas la question, mais elle avait bien trop peur de ce qu'il pourrait se passer dehors, d'autant plus que comme l'avait souligné Rick, les rôdeurs n'étaient pas le seul danger à l'extérieur… Mais Lori s'attendait à ce que son fils argumente, il était aussi têtu que son père, alors il n'en démordrait certainement pas aussi facilement.

Finalement, Rick laissa la petite Judith aux bras de son grand frère, et s'accroupit devant sa femme et son fils. « On parlera plus tard Carl...tu peux nous laisser avec ta mère ? » Lori savait qu'ils allaient probablement avoir une discussion sérieuse. Cependant, elle n'était pas sûre de savoir ce sur quoi ça porterait. Allaient-ils parler de cette expédition à laquelle Carl tenait à participer ? Ou allaient-ils aborder le sujet de cette confiance brisée, du fait qu'elle avait eu une histoire avec Shane et qu'il avait toujours du mal avec ça ? Lori fit un mince sourire en direction de son fils, passant une main sur les cheveux bruns de ce dernier avant de déposer une légère bise sur la tête de sa petite fille.
made by roller coaster

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar

WELCOME TO THE HELL
Carl Grimes

MESSAGES : 46
ARRIVÉ : 01/11/2015
LIEU : à la prison



MessageSujet: Re: Réunion de famille [Lori & Carl] Jeu 12 Nov 2015 - 12:08





Réunion de famille
Rick - Lori - Carl


You're all that matters to me
Voir ma mère au plus bas que terre devant moi, me procurais un pincement au cœur que je détestais ! J’avais l’impression d’être faible, de retrouver cet état d’esprit que je n’étais pas. Mais je me rassurais en me disant que d’avoir de l’affection dans ce monde était une chance à ne pas perdre. Alors que je la serrais dans mes bras, mon père revenait sur ma sortie en dehors de la prison pour trouver de la nourriture. Il ne voulait pas, il était hors de question pour lui que j’y aille. Chose que je ne comprenais pas, je fronce les sourcils me retournant vers ma mère en espérant cette fois-ci qu’elle me fasse confiance. Le fait que Carol ne lui en est pas parlé venait de la vexer profondément et elle refusa à son tour que je participe à cette sortie. C’est avec beaucoup de déception que je ravale mon pourquoi sans aucune argumentation, car ce n’était pas le bon moment. Dans tous les cas j’avais déjà mon plan b en tête, dire à Carol que mes parents sont d’accord et partir avec eux. Je voulais leur prouver que je pouvais très bien me défendre, dans tous les cas il y pas peu de chances qu’ils nous arrivent quelque chose.


Je relâche ma pression autour de l’épaule de maman, je commençais à m’énerve qu’ils ne me fassent pas confiance mais dans tous les cas je n’avais pas mon mot à dire malheureusement. Alors que je reste silencieux à mon grand étonnement, mon père déposé Judith dans mes bras. Il me demande de les laisser tous les deux pour parler. J’acquiesçai car au fond je savais que c’était ce dont’ils avaient besoin. Je regarde Judith me levant du lit pour quitter la cellule, je me dirige vers l’extérieur pour prendre l’air et relâcher ma colère qui se démontrait par ma mâchoire crispée.


By PuffDaddy

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar

WELCOME TO THE HELL
Rooney A. Grimes

MESSAGES : 723
ARRIVÉ : 01/10/2015


MessageSujet: Re: Réunion de famille [Lori & Carl] Dim 6 Déc 2015 - 11:37

EST-CE QU'ON ARCHIVAIT ?

† † † † † † † † † † † † † † †

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar

WELCOME TO THE HELL
Lori Grimes

MESSAGES : 103
ARRIVÉ : 29/10/2015


MessageSujet: Re: Réunion de famille [Lori & Carl] Mer 9 Déc 2015 - 11:35

Rick ayant été supprimé, je pense qu'on peut archiver Embarassed
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar

WELCOME TO THE HELL
Spencer W. Morrow

MESSAGES : 615
ARRIVÉ : 06/10/2015


MessageSujet: Re: Réunion de famille [Lori & Carl] Mer 9 Déc 2015 - 18:25

VERROUILLÉ.

† † † † † † † † † † † † † † †

    DANGER ZONE

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://walkingonsidebay.rpgistes.com/



WELCOME TO THE HELL
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Réunion de famille [Lori & Carl]


Revenir en haut Aller en bas
 

Réunion de famille [Lori & Carl]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dancing With The Dead :: † HORS SUJET † :: non terminé-