AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

 

 « Hey ! Une partie de billard ça vous tente ? » Ft Logan Carter & Cale Walker

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage


avatar

WELCOME TO THE HELL
Mathilde Jenkins

MESSAGES : 50
ARRIVÉ : 01/01/2016


MessageSujet: « Hey ! Une partie de billard ça vous tente ? » Ft Logan Carter & Cale Walker Lun 4 Jan 2016 - 14:01

Avançant dans la boue, Mathilde s'évertuait à rechercher quelque chose pour la réconforter. Qu'est-ce que le chocolat lui manquait ! Elle qui aimait en déguster, elle ne pouvait plus se le permettre. D'un parce que c'était périmé, de deux parce que plus personne ne devait en faire. Et ça, c'était triste. Même l'alcool lui manquait, et son lit. Oh, son lit qu'elle adorait et qu'elle avait quitté rien que pour chercher son mari qui était, on ne savait où. Et dire que c'était ça le mariage maintenant. Je me rappelais de la personne qui nous avait mariés, qui nous avait dit d'honorer mon mari, de rester dans la maladie et la santé jusqu'à ce que la mort nous sépare. Ce que j'aurais dû lui demander, si j'avais su, peut-on rester avec un mari qui deviendrait un de ces « cadavres ambulants », sachant qu'il serait mort et qu'il voudrait me manger ? Je pourrais sûrement poser ma question à un autre prête. Sauf s'ils étaient tous morts. Dans ce cas, je n'aurais jamais ma réponse.

Je soufflais un coup, je tentais d'essuyer mes bottines pleines de terre sur l'herbe ou le trottoir. C'était mieux, mais pas encore propre. Où pouvais-je trouver un produit pour nettoyer mes chaussures ? Sûrement dans une grande surface. C'était sûrement un lieu habité par ces créatures. Puisqu'elles se nourrissaient uniquement d'humains, pourquoi ne partaient-elles pas de cet endroit ? Qu'est-ce que c'était bête ces choses-là ! On aurait dit qu'elles ne possédaient pas de cerveau. Néanmoins, j'avais pu vérifier, à maintes reprises qu'elles en avaient bien un. L'utilisation de notre cerveau devait peut-être nous différencier de ces cadavres ambulants. Et notre envie de ne pas vouloir manger les êtres humains par la même occasion. En parlant de faim, mon ventre me montrait qu'il aurait aimé digérer quelque chose. A part l'herbe, les cailloux ou les fleurs, je ne voyais rien de décent à avaler. La chose que j'aurais pu manger a priori aurait été ces choses plus ou moins vivantes. Cependant, l'idée d'être comme eux ne me réjouissaient guère. Ni même celle de me faire tuer dans un état de décomposition.

C'est alors que m'apparaissait une ville. Tiens donc, allais-je donc être chanceuse aujourd'hui et trouver quelque chose d'utile ? Je l'espérais, j'avais enlevé mon couteau de ma ceinture, le prenant dans ma main droite. Rien ne me disait que ce n'était pas dangereux. Une ville possédait une certaine population, plus ou moins grande et donc plus de personnes ayant été mordues par un tiers étant infecté. Je marchais prudemment, tendant l'oreille au moindre bruit suspect. J'en avais remarqué une dizaine pour l'instant. J'ordonnais à mon corps entier de se baisser, longeant lentement les murs, me cachant derrière une voiture une poubelle ou un bagage abandonné.

Un miracle était apparut. J'avais l'impression de reconnaître quelque chose qui m'étais plus que familier. Il y avait un bar ! La joie m'envahissait intérieurement, je la taisais instantanément. Un bruit, un cri, une parole pouvaient en attirer dans ma direction. L'intérêt était d'y accéder vivante. Mais ces cadavres ambulants étaient-ils dans cet établissement ? Je ne le savais guère. La seule chose que je voulais, c'était quelque chose pour me réconforter avec cette vie. J'avais envie et besoin d'alcool. Je le devais, au moins pour mon moral. Lorsqu'ils eurent le dos tourné, je me dirigeais, d'un pas rapide vers les portes du bar. Pas un ne semblait m'avoir vu. J'entrais en fermant la porte derrière moi, qui laissa un cri horrible de grincement . Je fronçais mes sourcils, maintenant ça devait en avoir alerté certains, ce n'était décidément pas ma veine. Le pire serait ceux d'ici, je me maudissais intérieurement. Je me baissais, longeant vers un mur. Je me tenais prêtre à me défendre, à mettre la raclée à l'un de ces cadavres ambulants. Je tenais fermement mon couteau, regardant vers la droite, vers la gauche, je ne voulais pas en rater un. Pourvu que je trouve du rhum après cette dure cette épreuve !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar

WELCOME TO THE HELL
Logan Carter

MESSAGES : 329
ARRIVÉ : 10/10/2015
LIEU : Géorgie



MessageSujet: Re: « Hey ! Une partie de billard ça vous tente ? » Ft Logan Carter & Cale Walker Lun 4 Jan 2016 - 16:23



Hey, une partie de billard, ça vous tente ?
Math, Cale & Logan


Deux jours. Deux foutus jours que Logan arpentait les routes abandonnées, sous le soleil brûlant du mois d'Août. Les états du Sud en été, quelle galère, vraiment ! Et sa voiture qui était tombée en rade d'essence à des kilomètres de là, en plein milieu de nul part... Il n'avait pas eu le choix. Il refusait tout bonnement d'abandonner sa Aston sur une route quelconque de Géorgie, aussi, il s'était mis en tête de trouver de l'essence à tout prix. Le bidon qui pendait à sa main n'était même pas rempli à la moitié malgré la distance déjà parcourue. C'était peut-être stupide de sa part, mais cette voiture comptait trop pour lui, elle était la seule chose qui le reliait encore à sa vie d'avant et il y tenait plus que tout, même si ça signifiait devoir siphonner des centaines de réservoirs pour qu'elle continue d'avancer. Mais bien sûr, il n'était pas le seul à vouloir continuer de se déplacer avec un véhicule et d'autres s'étaient déjà servis dans les réservoirs qu'il avait croisé jusque là. Alors l'homme continuait son périple, traînant sa carcasse sous le soleil, ruisselant de sueur et tombant de fatigue.

Et comme un oasis en plein désert, une ville emmargea soudainement de la monotonie de son périple. L'homme accéléra le pas pour rejoindre cet eldorado. Il lui faudrait probablement encore nettoyer une maison ou autre pour pouvoir s'y installer ne serait-ce qu'une nuit, mais Logan n'avait qu'une envie : se reposer un moment. Boire une petite bière fraîche par dessus le marché serait idéal, mais il ne se faisait pas trop d'illusions sur les possibilités minimes que cela arrive. Pourtant, au lieu de s'arrêter dans le premier bâtiment qu'il rencontra en atteignant enfin les limites de la ville, Logan continua sa route à la recherche d'un bar. On ne sait jamais, après tout, un miracle pouvait arriver !

Il arpenta la petite ville pourrissante pendant un long moment, s'arrêtant à chaque véhicule qu'il trouvait pour glisser son tuyau usé dans le réservoir et tenter d'extraire quelques gouttes d'essences, avant de trouver enfin le Saint Graal. Quelques rôdeurs suivaient l'humain à la trace depuis un moment, mais il s'arrangeait pour être toujours un peu plus rapide, malgré l'obligation de s'arrêter plusieurs fois en chemin pour se débarrasser des plus virulents. Plus il semait de cadavres derrière lui, plus la horde de zombies s'agrandissait et Logan se surprit rapidement à courir pour rejoindre la porte du bar. Un affreux grincement résonna quand il arriva enfin à la pousser pour se cacher à l'intérieur de l'établissement.

La première chose qu'il remarqua une fois à l'abri, ce fut la pénombre quasi complète qui l'accueillit. Aux fenêtres, des planches avaient été clouées assez grossièrement, ne laissant entrer que quelques rayons de lumière qui se répercutaient sur le bar, les chaises et l'immense billard au milieu de la pièce. La seconde chose qui frappa Logan fut le silence et le calme. Pas un seul rôdeur ne traînait à l'intérieur du bar. Et en dehors d'un peu de poussière, tout était dans un état quasi parfait. Comme si ce bar avait été épargné par l'apocalypse qui faisait rage au dehors. Le dernier bar avant la fin du monde, ça devait ressembler à ça.

Logan rangea son couteau de chasse dans l'étui à sa ceinture et s'avança jusqu'au bar, dont il caressa le bois usé du bout des doigts. Il n'avait pas mis les pieds dans un endroit aussi tranquille et normal depuis des mois... C'était presque irréel. Et s'il n'avait pas été totalement épuisé et las, l'homme se serait sans doute posé des questions sur ce lieu atypique. Mais pour le moment, il était trop occupé à fixer son regard sur les tireuses à bières qui reposaient derrière le bar. Il ne manquait qu'un petit rayon de soleil pour venir frapper les robinets dorés et Logan se serait cru au Paradis. Enfin, encore fallait-il s'assurer qu'on puisse encore en tirer quelque chose... Ne perdant pas plus de temps, le géant contourna le bar pour se poster à la place qu'aurait du occuper le barman. Mais avant qu'il n'ait eu le temps d'en faire plus, la porte s'ouvrit à nouveau.

Instinctivement, Logan s'agenouilla derrière le bar et sortit son couteau de l'étui, le tenant serré contre sa poitrine alors qu'il tendait l'oreille. Une fois passé le désagréable grincement de la porte, l'homme n'entendit plus que la respiration légère et le pas hésitant d'une seule et unique personne. Il patienta encore un peu à l'abri de sa cachette pour s'assurer que personne ne suivait le nouveau venu, avant de surgir de derrière le bar, reprenant de la hauteur comme il se mettait debout.

Il lui fallut plisser les yeux pour parvenir à distinguer clairement la femme accroupie qui longeait les murs, tenant elle-même une lame entre ses mains crispées. Logan contourna de nouveau le bar et se planta en plein milieu de la pièce. « Qu'est-ce que vous faites là ? » demanda-t-il en tendant sa longue lame de chasseur en avant.

made by lizzou – icons & gif by tumblr


† † † † † † † † † † † † † † †


Join #TeamLogan:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar

WELCOME TO THE HELL
Cale Walker

MESSAGES : 6
ARRIVÉ : 26/11/2015


MessageSujet: Re: « Hey ! Une partie de billard ça vous tente ? » Ft Logan Carter & Cale Walker Lun 4 Jan 2016 - 17:25

C'est quand même pas mal de pouvoir avoir son propre bastion.
Dans le bastion aucun bruit ne s'émanait de ce lieu, en effet, pour un plein jour de chaleur de mois d'Aout tout les occupants du bar, ou presque étaient partis récolter de quoi survivre. Et plus les années avançaient, plus c'était dur de trouver des vivres.
C'est pour cette raison, que Cale était resté au bar, pour dormir. Après tout, hier c'était lui qui était partit à la récolte.
Au départ, le fait de laisser sa fille partir avec le groupe ne lui plaisait pas. Déjà car au moindre problème il ne pourrait compter que sur lui même, et deuxièmement car personne ne peut prévoir ce qui arrive dehors. Mais comme le Walker se dit souvent à lui même : "Si un jour je ne suis plus la pour elle, je veux qu'elle puisse s'en sortir sans moi".

Cale avait appris a sa fille les rudiments de la survie et de la mécanique, elle serait bien heureuse de pouvoir réparer sa bécane ou encore atteindre le crâne de ces choses marchantes avec une arme. Je la formais tous les matins. Bien évidemment, au vu du coût des munitions, elle, et comme tout le monde résidant au bastion, chacun avait une "formation" tous les deux mois au tir. Le reste du temps, c'était soit pour lui apprendre les bases du corps à corps, soit de la mécanique et à la grande surprise de Cale, elle n'était pas mauvaise du tout.  

Une bonne journée de sommeil. Quoi de mieux pour se requinquer ?
Bon, c'est vrai, ce sont de vieux matelas de récup' mais cela fait très bien son travail dans de telles circonstances, et après tout, les rêves ne sont-ils pas le seul moyen de pouvoir s'échapper de cette apocalypse ?
Sa femme, ses filles. C'est bien le seul rêve que Cale pouvait faire. Revoir indéfiniment le visage de l'une de ses filles morte et sa tendre et chère. Si le jour ou l'apocalypse c'est déclenchée le Walker était resté avec sa famille au lieux d'aller tirer sur un gang ennemi, sa famille serait encore en vie. Chaque soir, chaque nuit il ne pouvait s’empêcher d'y penser. Et c'est pour cela qu'il veillait si bien sur sa fille. Il ne voulait pas perdre ce qui lui reste de plus chère, lui qui à déjà tant perdu.
Mais un bruit retira bien assez rapidement le sommeil de notre Biker. La porte du bar s'ouvrait. Doucement, Cale ouvrait un œil, et se reposa la tête dans son coussin.

 "Allez, encore cinq petites minutes et j'arrive pour l'inventaire..." se disait-il, tout doucement.

Le bar est monté sur deux étages et une cave. L'étage du haut, composé de 4 pièces servant de dortoir à tout le monde, le rez de chaussé quand à lui servait de pièce de vie, ou bien de pièce de conseil. Quoi de mieux que d'établir des plans pour récupérer des marchandises autour d'une pinte ?
Et enfin, la cave, l'endroit le plus frais, et donc, l'endroit ou se trouvaient les provisions ainsi que les armes.


Ce n'est que lorsque qu'un deuxième grincement se fit entendre quelques minutes plus tard que Cale comprenait que quelque chose se tramait. Normalement, l'une des règles lorsque l'on part récolter en groupe, c'est de ne jamais rentrer séparément. Et tout le monde ici connait la règle. C'est donc doucement que Cale se leva, l'esprit encore embrumé, remis ses rangers, puis, il se leva doucement en direction de la porte de la pièce, menant aux escaliers.
A la porte de la chambre, Cale avait délicatement posé son R700 Remington avant sa sieste, il pris soin de le récupérer, et bien évidemment, de l'armer.

Le biker descendait doucement les marches, arme à la main, jusqu'à finalement arriver dans le dos de ces deux personnes. Une femme, et un homme.

 "Putain de merde, des pilleurs ?" s’interrogeait Cale.

En regardant devant la porte menant au chaos, Walker remarqua une chose, les chaînes de la porte au sol. L'un des gars du bastion n'avait pas refermé la porte de l'endroit avec les chaînes. Ca allait chier quand ils reviendraient.
Mais bon, pour le moment, ce n'était pas le plus grave.

 - "Uhm, je vous dérange peut être ? Qu'est-ce que vous foutez ici ? Vous avez entre dix, et douze secondes pour m'énoncer ce que vous foutez la." D'un ton menaçant, Cale gardait les deux personnes en joue.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar

WELCOME TO THE HELL
Mathilde Jenkins

MESSAGES : 50
ARRIVÉ : 01/01/2016


MessageSujet: Re: « Hey ! Une partie de billard ça vous tente ? » Ft Logan Carter & Cale Walker Mar 5 Jan 2016 - 7:09

Un homme grand se plaça au milieu de la pièce. Il m'intimidait avec sa taille de géant, ça existait donc toujours ce genre d'homme-là ? Depuis combien de temps était-il ici ? Je ne l'avais pas vu arriver ! Je me levais doucement levant mes mains en l'air, toujours en ayant le couteau dans l'une de mes mains. Cet homme semblait armé, il ne fallait pas rigoler. De plus, sa taille était certainement un avantage, sans compter la force qu'il devait posséder, plus que moi qui avait faim.

« Oh et bien... Non attendez c'est vous qui devriez me le dire ! Moi je m'attendais à voir plutôt des...»

Je fus interrompue par un autre homme, ce qui me fit sursauter, sous le coup de la surprise. Lui non plus je ne l'avais pas vu venir ! Je me maudissais intérieurement ! Si ça avait été un de ces cadavres ambulants, je n'aurais pas fait long feu ! Mais aujourd'hui, il semblait que le hasard m’amenait à des êtres humains ! Je n'avais jamais été autant entourée depuis... Depuis un bon moment. J'étais quelque peu heureuse de voir qu'il y avait encore des humains dans le coin, comme auparavant. J'avais comme un sourire, peut-être qu'ils allaient pouvoir m'aider. Il nous adressa alors la parole. Une petite blague aurait détendu l'atmosphère, du genre : »Oui beaucoup. Nous étions en train de discuter ou plutôt de faire connaissance. D'ailleurs notre café gourmand vous nous l’amenez pour quand ? Parce que là, je ne voudrais pas faire ma chieuse mais j'ai une faim de loup ! » Mais l'arme à feu qu'il tenait me fit vite réaliser qu'il n'allait certainement pas plaisanter avec moi. Mon sourire s'arrêta aussitôt qu'il était venu. Je devais montrer que je n'étais pas dangereuse. Enfin, ça c'était plus facile à dire qu'à faire !

« Stop stop stop stop ! On se calme ! D'accord ? Je crois qu'aucun d'entre nous trois n'a spécialement envie de se faire trouer, d'être blessé ou même de se faire tuer. Ce serait du gâchis . Je vais poser mon couteau et après je vais parler. Ensuite je vais vous raconter pourquoi je suis venue par ici. Okay ?»
Je descendais doucement ma main vers une table proche, laissant mon couteau sur celle-ci, puis je remontais mes bras avec le même geste lent jusqu'à mon crâne. Je tentais de détendre cette atmosphère que je voyais comme oppressante en me montrant plus que raisonnable. Je ne voulais certainement pas aggraver la situation. En ces temps de crises, je savais que cela pouvait rapidement dégénérer. De plus, me battre n'aurait servi à rien. Je savais pertinemment que les hommes possédaient plus de force qu'une femme. Et pour ajouter à ça, je n'étais pas la plus armé de ces deux personnes. Cela semblait être l'homme qui nous avait en joue. Je respirais doucement, je tentais de me calmer, il fallait garder son sang-froid et montrer que j'étais plus ou moins inoffensive.

« Bon alors j'ai 12 secondes, je vais essayer d'être brève. Comme vous tous je suis une survivante et j'ai pas forcément bu depuis un bon bout de temps. Et pour cause vu qu'on a ces pourritures presque à chaque coin de rue ! En venant dans cette ville j'ai découvert ce qui semblait être ici un bar, vu l'enseigne. Donc j'y suis entrée, dans l'espoir d'y trouver un peu d'alcool comme du whisky , du rhum ou quelque chose dans le genre, de quoi décompresser un temps et de me reposer un moment. »

Je laissais un petit moment de pause, me grattant le crâne et je repris mon petit discours. Je me demandais si finalement j'avais bien fait de me diriger à ce bar. J'allais peut-être mourir pour une histoire d'envie d'alcool si ça se trouvait. Ce serait bête.


« Mais je vous assure, je n'étais aucunement ici pour tuer un être vivant. Que ce soit vous ou vous. D'ailleurs, je pensais plutôt qu'il y aurait des cadavres ambulants dans ce bar, ce pourquoi j'avais en ma possession le couteau que je viens de déposer il y a quelques instants. On s'est peut-être tous un peu échauffé les esprits et cela se comprend tout à fait vu ce qui se passe dehors. Je n'en tiendrais certainement pas parce que je pense que j'aurais certainement fait la même chose que vous. Du coup ça serait très sympa de baisser les armes et de nous servir un verre, non ? Au moins pour repartir sur de bonnes bases.»

Je gardais toujours les bras derrière ma chevelure le temps que tout le monde intégré ce que j'avais exprimé. Tout à coup j'entendis un bruit du dehors. Quelqu'un d'autre était dans les parages ? Ou était-ce un de ces cadavres ambulants qui fichait le boxon ? Ça n'allait pas m'aider à faire retomber la pression de sitôt...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar

WELCOME TO THE HELL
Logan Carter

MESSAGES : 329
ARRIVÉ : 10/10/2015
LIEU : Géorgie



MessageSujet: Re: « Hey ! Une partie de billard ça vous tente ? » Ft Logan Carter & Cale Walker Mer 6 Jan 2016 - 15:40



Hey, une partie de billard, ça vous tente ?
Math, Cale & Logan


La femme se redressa et, levant les mains, commença une ébauche de réponse sur sa présence en ces lieux. Mais avant qu'elle n'ait le temps de finir sa phrase, une autre personne fit irruption derrière Logan, interrompant le petit échange qui avait lieu dans le bar. Dans une harmonie presque parfaite, les deux intrus sursautèrent quand le nouveau type fit son entrée. Logan se déplaça sur le côté et se tourna vers l'inconnu, armé d'une carabine qu'il pointait sur eux sans trembler.

Avec son couteau de chasse, Logan ne faisait pas le poids contre une arme à feu. Aussi, il baissa sa main armée. A quoi bon se chopper une crampe à menacer quelqu'un qui l'aurait tué avant même qu'il ait le temps de faire un pas ? S'il voulait rester en vie suffisamment longtemps pour sortir d'ici, l'homme allait devoir convaincre ce type qu'il n'était pas dangereux... Et au passage, l'empêcher de nuire à la femme, parce que même s'il ne la connaissait pas, Logan n'avait pas particulièrement envie d'avoir une mort de plus sur la conscience.

Avant qu'il n'ait le temps d'ouvrir la bouche, la femme le devança pour répondre à celui qui les menaçait tous les deux. D'un geste tranquille, Logan rangea son couteau dans l'étui à sa ceinture. Et, essayant de rester discret, il palpa doucement la crosse de son revolver, comme pour se rassurer et vérifier qu'il aurait la possibilité de brandir son arme à feu si la situation devenait encore plus délicate. Mais l'intervention de la femme, qui se désarmais d'elle-même en voulant apaiser les tensions, attira l'attention de Logan qui abandonna son revolver à sa place et laissa retomber ses bras contre ses hanches. Elle avait raison, lui non plus n'avait pas vraiment envie de se faire flinguer aujourd'hui, tout ce qu'il cherchait en entrant ici, c'était un endroit où se reposer un peu et une bonne bière.

Quand la blonde eut terminé d'expliquer ce qu'elle faisait ici, le silence retomba quelques instants, si on oubliait le tumulte continuel des rôdeurs à l'extérieur. Du moins, Logan était devenu tellement habitué à ce bruit de fond qu'il n'imagina même pas que ce qu'il entendait pouvait être autre chose. Déjà que croiser deux personnes bien vivantes au même endroit et n'appartenant pas au même groupe était rare, les chances que d'autres viennent les rejoindre devaient frôler le néant... Il attendit une petite seconde avant d'ajouter, dans un haussement d'épaules :

« Ouais, pareil, je voulais juste boire un verre. Ce serait plus sympa que de se tirer dessus, nan ? »

Contrairement à la pacifiste, l'homme se montrait aussi concis et relax que d'habitude, quand bien même sa vie pouvait être en danger. Il n'était pas du genre à se compliquer l'existence et à faire de grands discours. Il n'était pas pour tirer à vue, mais à quoi bon raconter sa vie ? Si ce mec voulait les tuer, un petit discours n'y changerait rien, si ? En tout cas, il espérait vraiment que personne n'allait mêler des armes à cette affaire, parce que bordel, pour une fois qu'il trouvait un bar, ce serait con de ne pas se payer une bière avant de partir !

made by lizzou – icons & gif by tumblr


† † † † † † † † † † † † † † †


Join #TeamLogan:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



WELCOME TO THE HELL
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: « Hey ! Une partie de billard ça vous tente ? » Ft Logan Carter & Cale Walker


Revenir en haut Aller en bas
 

« Hey ! Une partie de billard ça vous tente ? » Ft Logan Carter & Cale Walker

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dancing With The Dead :: † APOCALYPSE WORLD † :: Ailleurs :: villes abandonnées-