AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

 

 La nostalgie du secourisme - Selyse & Nicholas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage


avatar

WELCOME TO THE HELL
Selyse E. Mitchell

MESSAGES : 51
ARRIVÉ : 15/11/2015


MessageSujet: La nostalgie du secourisme - Selyse & Nicholas Sam 12 Déc 2015 - 15:46



Selyse & Nicholas
La nostalgie du secourisme

Putain ! Merde ! Fais  CHIER ! Voici, ce qui trottait en répétition dans la tête de la jeune femme. Elle venait de faire une connerie monumentale. Elle en aurait pour une semaine. Mais quelle idiote ! La jeune femme dans la journée avait été encerclée par un groupe de zombie. Elle ne s’était pas attachée les cheveux, un des rôdeurs dans sa fuite l’avait saisie par les cheveux ! Sérieusement ! Elle avait perdu l’équilibre en se bloquant le pied. L’accident fut vite là… Elle s’était tordue le pied ! Celui-ci encore chaud, elle put s’enfuir rapidement. En passant en dessus de la douleur, elle fuit avec difficulté telle la scène où Ellie fuit les vélociraptors dans la remise dans le film Jurassic Park. Elle avait une démarche avec les heures plus ressemblantes à celle d’un rôdeur. Après un moment de repos, elle repartit pour se trouver une cabane dans un arbre. Elle monta dessus avec beaucoup de difficulté. Au moins, elle pourrait se reposer en étant hors de portée de ses enculés. Oui, elle était remontée. Elle fouilla l’endroit, trouvant des pointes de conserve, une paire de jumelles et un lit de fortune avec une couverture. Il ne restait plus qu’à se reposer.

Silencieuse, elle s’était endormie dans son lit de fortune pour laisser son pied se reposer et récupérer ses heures de sommeil. Son réveil fut mouvementé, voire en sursaut. Elle entendit des gémissements. Elle prit la paire de jumelles pour voir l’avancement. C’était très pratique. Il ne fallait pas qu’elle perde cet endroit. Heureusement, qu’elle avait un bon sens de l’orientation et géographique. Elle bougea de temps en temps pour chauffer un peu son pied et aider à sa guérison. Cela faisait deux jours quand elle vit un humain au loin de sa cabane. Son pied allait un peu mieux. Cependant, ce n’était pas assez pour reprendre la route. Son regard ne le lâchait plus en tout cas. Il était trop rapide pour être un rôdeur. Elle prit sa paire de jumelles pour regarder. Son visage apparut claire comme de l’eau de roche. C’était Nicholas ! Son visage la choqua. Instinctivement, elle l’appela !

«  Mon dieu, Nicholas ! »

Elle s’en foutait si un zombie l’entendait. Au pire des cas, il passerait en dessous de l’arbre. En hauteur, elle était invisible à leurs yeux si elle était silencieuse. Il était tellement stupide, mais ils avaient le pouvoir du nombre et de la surprise du coup. Selyse agita son bras pour lui signaler sa présence.  Elle l’avait rencontré durant une formation quand elle était une obsédée du boulot à Savannah. Il n’était pas dans le même secteur, elle, pompière et lui ? C’était un soldat si elle ne se trompait pas. Elle rappela pour lui donner une indication sur sa position.

« Derrière toi ! »



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar

WELCOME TO THE HELL
Nicholas J. Blake

MESSAGES : 24
ARRIVÉ : 15/11/2015


MessageSujet: Re: La nostalgie du secourisme - Selyse & Nicholas Mer 16 Déc 2015 - 17:34



Depuis des mois j'étais encore et toujours perdu avec moi même ... Mais ou va le monde ? Etait-ce un cauchemar dont j'allais bientôt me réveiller ? Etais-je mort ? Je ne savais plus quoi penser tellement tout c'était déroulement tellement vite. Pour commencer il y avait cette attaque au sol qui avait lancé et mise à part du sable, de la terre, du sang, des cris et des explosions je ne me rappelais plus comment je m'étais retrouvé aussi gravement blessé. J'avais été dans le coma pendant quelque semaine et quand j'étais revenu à moi on m'avait rapatrié dans un hôpital à Atlanta. Je venais à peine de reprendre connaissance, je ne tenais même pas sur mes jambes, qu'il a fallut à nouveau me déplacer. De ce que j'avais pus entendre, l'hôpital était en quarantaine et il fallait évacué les malades non touchés par ce virus dont personne n'arrivait à mettre de nom dessus. J'étais tellement drogué avec les médicaments que l'on me donné que je m'endormais pour parfois me réveiller sur une civière écoutant les bruits autour de moi, je ne pouvais dire si c'était moi qui divagué ou pas mais ces bruits me rappelait la guerre et j'avais beau tenté de me redresser, j'en avais pas la force. J'étais passé ensuite de camp en camp ... Des soldats étaient présents et lorsque j'avais enfin la force de me concentrer, j'ai demandé ce qu'il se passé, si Atlanta avait subi un attentat mais la plupart des soldats étaient réticents à venir me parler. Je demandais aussi aux médecins ... Ceux-ci étaient perdus ... Mais j'avais eu un début d'explication, un virus inconnu qui donne une sorte de rage aux gens... Puis une nuit nous avions étaient attaqués, j'avais bien crus que c'était un animal vue les bruits de grognement que je pouvais entendre mais je remarqua très vite qu'il s'agissait d'humain décomposé. Le peu de soldat qui était encore en vie et qui avait réussi à tuer les "monstres" avaient fuient me laissant seul ... Combien de jour c'était-il écoulé avant que je ne rencontre un groupe ? Je n'en savais rien ... En tout cas j'avais été transporté et emmené à Woodbury et par la suite c'était Phillip qui beaucoup nommé le gouverneur qui m'avait bien expliqué la situation. Peu à peu je me refaisais une santé mais malgré tout je resté choqué ... Des ... Rôdeurs ? Il y avait de quoi que je me demande si j'étais encore dans le coma.

Etant en conflit avec mes pensées, j'avais besoin de m'aérer alors j'avais décidé de quitter le campement pour faire une ronde en forêt. Depuis je tiens sur mes jambes et mes réflexes de soldat ne m'on jamais quitté, armé, j'étais donc prêt à tenter de me changer les idées. C'est au bout de quelque heure que je me rendis compte que j'en avais déjà plein les jambes puis un cri attira mon attention ... De suite je redressa la tête, il s'agissait d'une femme et elle me connaissais, je tenté de la localiser avant qu'elle ne parle de nouveau et j'eu alors un sourire en voyant la cabane, bon c'était parti pour de l'escalade, mais je devais admettre que c'était une super cachette! Alors puisant dans mes dernières forces je grimpais dans l'arbre avant d'être nez à nez avec Selyse, sur le coup j'étais tellement heureux de revoir la pompière que je lui offris une étreinte.

-Selyse! Oh mon dieu tu es la ... Tu es vivante! ça fait des mois et des mois que ... Je soupirais n'arrivant pas à finir ma phrase.

Je me reculais pour la regarder, puis je vis son pied blessé

-M*rde qu'Est-ce qu'il t'es arrivé ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar

WELCOME TO THE HELL
Selyse E. Mitchell

MESSAGES : 51
ARRIVÉ : 15/11/2015


MessageSujet: Re: La nostalgie du secourisme - Selyse & Nicholas Sam 19 Déc 2015 - 11:18



Selyse & Nicholas
La nostalgie du secourisme

La jeune femme s’était souvenue un jour durant que ses pas la menaient sur un chemin incertain d’une citation de Charlie Chaplin : « L’humour renforce notre instinct de survie et sauvegarde notre santé d’esprit. ». C’était peut-être pour ça qu’elle n’avait jamais perdu son sens de l’humour, même s’il était noir. Cela restait de l’humour, non ? La jeune femme avait envie de rire en voyant son ami de son ancienne vie. Êtes-ce une blague de l’univers pour lui montrer qu’il lui restait quelques choses dans cette vie ? La jeune femme sentait tout son cœur se soulevait. Elle était vraiment contente de le revoir ! C’était inouï. Elle l’attendit quand il fut à sa hauteur. Elle titubait pour le prendre dans ses bras. C’était tellement irréel. Elle le serra fort un moment. Il avait toute son attention. Il ne fallait pas le nier. Elle se rappelait durant leur formation de secourisme. Il n’avait pas réussi à se lâcher un seul moment. Entre les blagues, les fous rires à cause des mannequins ou encore des comédies sur savoir réagir sur quelle situation… La jeune femme avait beaucoup apprécié le soldat. Elle desserra son étreinte pour le voir s’écarter petit à petit. Il était bien là devant elle. Il ne semblait pourtant pas dans son assiette. La jeune femme s’était faîte à l’idée que leur monde était dirigé par des morts vivants. C’était un bon moyen de survivre.

« Je suis aussi contente de te revoir ! »

Quand Nicholas lui demanda ce qu’il lui était arrivé, la jeune femme rigola légèrement. Elle avait envie de rire un peu. Elle avait envie d’oublier dans quel monde il était. C’était tellement plus simple aussi par moment. Ces rôdeurs ne pourraient pas monter dans l’arbre et les bouffer. C’était une aubaine. À sa question, elle regarda son pied.

« C’est un rôdeur qui m’a fait tomber. Ils n’ont pas le sens de la courtoisie. Je me suis tordu le pied… ça va aller. Faut juste que ça guérisse un peu. Après ça, ira. À moins que tu n’aies pas fait une formation de masseur. »

Elle rigola à sa blague stupide. Il n’y avait rien de beau. Elle n’avait pas trop répondu à sa question si elle s’élargissait. Son parcours n’avait rien de fameux. Vraiment, lutter jour et nuit contre un être qui meure difficilement. N’avait rien d’exceptionnel. Elle se rendit compte qu’elle aurait du se munir d’une hache. Cela aurait été plus simple pour elle.

« Et toi ça va ? Tu es en sécurité, rassure, moi ! »

C’était la seule chose qu’elle voulait savoir beaucoup de personnes n’aimaient pas raconter ce qu’il leur était arrivé. Elle ne pouvait pas le pousser à parler s’il n’était pas prêt pour ça. Elle s’imaginait comme Mad Max par moment sur la route. Il ne fallait pas croiser les fous et il fallait reprendre la route pour où ? Elle n’en avait aucune idée. Elle fit un sourire chaleureux à son ami.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar

WELCOME TO THE HELL
Nicholas J. Blake

MESSAGES : 24
ARRIVÉ : 15/11/2015


MessageSujet: Re: La nostalgie du secourisme - Selyse & Nicholas Mer 30 Déc 2015 - 14:42

Le fait de retrouver Selyse était pour moi un pur instant de bonheur et de soulagement, enfin je retrouvais un visage familier, enfin je pouvais me sentir à l'aise avec une personne et parler librement. J'avais connu Selyse alors qu'elle était pompière et ensuite barman, une femme de caractère et avec beaucoup d'humeur, j'ai toujours aimé être en sa présence elle arrivait à me redonné le sourire lors des jours sombres. Puis j'étais reparti sur le terrain et je préfère oublier la suite, je n'allais pas gâcher mes retrouvailles avec la jeune femme avec mes pensées morbides.
La prenant dans mes bras, je profitais de son étreinte avant de la regarder de plus près puis m'inquiétant pour elle. Celle-ci me rassura sur son état, enfin sur le fait qu'elle n'avait pas était mordue par l'une de ces créatures, malgré tout je resté inquiet, ce n'était pas comme-ci on pouvait trouver des remèdes à chaque coin de rue. En tout cas Selyse avait gardé sa ruse en s'abritant dans un arbre, enfin plus exactement une cabane dans un arbre. Puis j'eu un sourire en coin à ce qu'elle me dit.

-Non mais entant que soldat je dois connaître du secourisme alors chance pour toi ou pas je serais ton guérisseur

Lui dis-je avec un clin d'œil. Sinon comment j'allais de mon côté ? Si j'étais en sécurité ? Je lui offris un sourire.

-Disons que j'ai eu de la chance, je reviens de loin d'ailleurs même moi j'ai du mal à croire en ma propre chance et oui je suis en sécurité .... Du moins pour le moment

Je voyais bien que l'atmosphère était tendu avec le gouverneur.

-ça fait combien de temps que tu es la ? Tu a de la nourriture ? De l'eau ?


Dis-je en commençant à sortir un baume de soin pour son entorse
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



WELCOME TO THE HELL
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: La nostalgie du secourisme - Selyse & Nicholas


Revenir en haut Aller en bas
 

La nostalgie du secourisme - Selyse & Nicholas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dancing With The Dead :: † APOCALYPSE WORLD † :: les forêts-