AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

 

 Classé X pour Kenneth

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage


avatar

WELCOME TO THE HELL
Oliver Hill

MESSAGES : 33
ARRIVÉ : 27/11/2015


MessageSujet: Classé X pour Kenneth Ven 4 Déc 2015 - 13:44

Il y avait les bons jours et les mauvais jours, c’était bien connu. Sauf que tout le monde le sait, on fait sa chance et un mauvais jour peut devenir un bon jour dépendamment du point de vu qu’on tente d’avoir. Alors étrangement, Oliver avait souvent de bons jours. Pas que ça ne tournait jamais mal, juste que même quand ça le faisait, il prenait le tout avec une certaine nonchalance qui lui allait bien. Ouais, Oliver était clairement plus du genre rire hystérique plutôt que rage froide et contrôlé, bref, il était marrant. Aujourd’hui était un jour agréable. Il avait mangé avant de quitter le Terminus pour une balade. Il se devait de trouver des trucs, des gens ou de la bouffe. Ouais bon, des gens et de la bouffe… même combat hein, mais ils ne mangeaient pas toujours tout le monde, alors parfois, fallait faire une certaine différence, mais pas tant que ça.

Donc ouais! Il se baladait dans un quartier tranquille ou presque. Pourquoi presque? Parce qu’il avait du s’arranger pour que le quartier devienne tranquille et ça, ce n’était jamais simple. Le truc un peu débile qu’il avait trouvé c’était super simple, il trouvait une batterie de voiture fonctionnelle et la connectait à une voiture non- endommager et s’assurait que l’alarme soit fonctionnel. Sa demandait souvent un peu de bidouillage, mais rien de bien compliqué pour lui. Après cela, il quittait la voiture sagement, se mettait hors de porter, escaladant un mur ou un arbre pour monter sur un toit de garage, et balançait une roche dans la fenêtre de la dite voiture. Le vacarme était beau, sans être trop fort. Les zombies passaient lentement leur chemin pour aller tenter de manger le bruit. Ouais, se bouffer une voiture n’était pas dans leur schéma habituel et ils seraient surement très triste de ne pas pouvoir manger un gens, mais tant pis pour eux.

Alors pendant ce temps, lui, il passait de maison en maison pour voir ce qu’il pouvait avoir envie de ramasser. Les médicaments passaient en priorité, la nourriture aussi, les vivres de toutes sortes, il était même porté à chercher des divertissements. Parce qu’on s’entend, si les gens ne se divertissent pas, ils vont finir par s’auto-bouffer et ça, c’était loin d’être pratique. Le problème survint dans la sixième maison. Non pas que l’alarme n’avait pas fait son job, juste qu’il y avait un stupide rôdeur dans une pièce fermée. Pas que les rôdeurs lui faisaient très peur, du moins… pas en petit nombre, juste que c’était chiant. Alors, il avait sorti son couteau pour lui planter dans le crane, mais il avait pris du temps et la créature était légèrement à porter. Du coup… cette saleté venait de lui saloper ses vêtements. Non, sérieusement, une énorme coulisse de sang dégueulasse de l’épaule droite au genou gauche. C’était à se demander comment ce machin pouvait encore posséder assez le liquide biologique pour salir autant un pauvre petit Oliver sans défense. Sauf que le militaire, il avait beau avoir un entrainement et tout, il n’aimait pas être dégueulasse. Il n’aimait pas non plus avoir l’impression de sentir la mort. Alors, puisqu’il était certain que la maison était sécuritaire, il se permit de se rendre à la salle de bain. Il avait trouvé de l’eau dans la maison 4 et il allait s’en servir sans hésitation. Il y avait toujours des produits de bain dans la plupart des maisons. Les gens ne pensaient pas vraiment à apporter cela quand il partait de façon précipiter. Alors, un bouchon dans l’évier un t-shirt et un pantalon dans de l’eau, du détergeant plus tard, Oliver faisait sa lessive. Ouais, il était horrible, mais il s’en fichait complètement. En prime, un Oliver propre, est un Oliver heureux et tout le monde désirait un Oliver heureux. Il avait même passé une serviette autour de sa taille pour bien faire. Il était mignon comme tout. Il allait peut-être finir par se laver lui aussi à ce rythme, il ne disait jamais non en fait.

Sauf qu’il fut interrompu par un bruit. Un bruit de déplacement et ça, il détestait ça, alors il prit son lance-pierre, un écrou et il l’arma. Ce qui était bien avec le lance-pierre d’Oliver, c’est qu’on pouvait balancer n’importe quoi, mais qu’avec le stabilisateur et le repose-bras, on avait véritablement une pression convenable, le tout dans un silence de mort. Il pouvait même mettre le viseur s’il le voulait, mais… c’était pour les lancer dans les 30 à 40m, sinon il n’en avait pas vraiment besoin. Donc ouais, si c’était zombie il visait le front et ça tuait, si c’était humain, il visait dans l’œil, ça ne tuait pas vraiment, mais les dommages étaient irréversibles, un œil en moins et dépendamment de l’angle, une partie de cerveau bousillé. C’était bien fait la vie. Sauf qu’il vit l’humain en question, il n’avait pas l’air très très méchant. Alors…

-Je peux t’aider?

Et avec un petit sourire moqueur, limite ravageur, pour bien conclure le tableau. Ouais, Oliver, debout, avec une serviette autour des hanches, tout beau, avec un lance-pierre meurtrier. Il était adorable notre cannibale.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar

WELCOME TO THE HELL
Kenneth Lynch

MESSAGES : 30
ARRIVÉ : 11/11/2015


MessageSujet: Re: Classé X pour Kenneth Ven 4 Déc 2015 - 15:01


Classé X



Logan m'a lâché ! Ouais il m'a lâché dans la rue, là comme ça avec mon sac !  C'est ici que nos routes se sépare qu'il a dit, mais bon j'ai bien compris qu'il en avait marre de moi ! Bon, je me plains pas il m'a quand même amené pas mal loin le mec et puis j'ai été un peu chiant, mais je le suis souvent quand je suis stressé...et triste...et joyeux...et fatigué...et pas fatigué...et tout le temps en fait... Je ferme ma gueule ? Nan je sais pas faire désolé, mais bon on se refait pas n'est ce pas ?
Je suis donc là, dans cette rue à me balader, sac sur le dos, sautillant, chantonnant, encore cette putain de chanson dans la tête et vas y que je chante, tant pis pour les morts, si ils sont là je pourrais les repérer au moins...

Puis le coin est plutot sympa dans son genre, un vraie petit lopin résidentiel avec les belles maisons, les pelouses qui ont du être à un moment ou un autre superbement tondu avec les petites ménagères qui jardine et font le repas le soir avec leur robe sexy et leurs perles autour du cou ! Comment ça j'ai trop maté Desperate Housewife ?! Fallait bien que je m'occupe des fois aussi, y a pas que la danse dans la vie ! Tiens d'ailleurs en parlant de danse, je danserai bien un petit peu moi ! Allez c'est parti, écouteurs dans les oreilles, mp3 allumé, je lance le pas de deux de Casse Noisette, mon préféré et je m'y met, là comme ça au milieu de la rue,  pointe, arabesque pas de chat, et je tourne, je bondis, réception et on tourne et là oh une danseuse ! Bon elle à une sale gueule elle est toute pourrie et elle grogne mais c'est ma danseuse, alors je danse, je sautille, toujours dans mon tripe, comme si rien ne pouvais m’arrêter d'un geste gracieux, paf coup de pied dans ta gueule la moche !  Pas de chat tout mignon face à elle, pointe, je choppe mon couteau, arabesque, je me penche et alors qu'elle se relève péniblement pour me mordre je lui plante la lame dans le crane. Adieu ma pauvre Clara ! T'aurai pas dû bouffer autant de bonbon c'était mauvais pour ton teint ma grosse ! Puis c'est moi l'étoile ici ! Bref elle est morte la connasse et je finis magnifiquement ma chanson dans un petit sourire satisfait, arrêtant le mp3 dont je resserve les piles puis me remet en route comme si de rien n'était déambulant dans le quartier, passant d'une maison à une autre cherchant des habitants à buter puis fouillant pour de la bouffe, des médocs, des fringues, ce genre de choses. Je m'en sors avec des aspirines, des vitamines pour la forme et puis...du xanax ! Bon j'ai pas besoin de ça, mais ça peut etre marrant non ? Puis qui sais si c'est pas utile à autre chose ?!

Autre maison, nouvelle découverte, tiens c'est chouette y a des conserves de fruit, j'aime bien ça, c'est frais et puis ça se mange froid facilement ! Alors j'en met deux, trois boites dans mon grand sac et je monte ! Direction la salle de bain pour la boite à pharmacie et c'est là que ça pèche. Y a un mec dans la salle d'eau ! Je le vois plus que je l'entend. Enfin j'entend bien un petit bruit d'eau, mais j'aurai pas pensé arriver devant une salle d'eau porte grande ouverte avec un super étalon méga musclé en serviette ! Dieu m'aime ? Il m'a servi un putain de mec pour moi histoire de me remercier de ma bonne humeur et de ma danse merveilleuse ? C'est ça. Ou pas ! Mais quand il me demande si il peut m'aider, je ne peux m’empêcher de sourire. Un sourire mi amusé, mi pervers malgré son lance pierre et tout le tralala.

« Euh ouai...peut être ? Je cherche de l'aspirine ! Mais si tu laisse tomber la serviette ça me va aussi hein ! »

Sérieux ou taquin ? Je ne sais pas vraiment ! Si il le prend à la rigolade je ferai pareil ! Si il la tombe...bah je me sentirai con mais je profiterai du spectacle !



Oliver Hill
Kenneth Lynch
© Halloween sur Never-Utopia




Dernière édition par Kenneth Lynch le Ven 8 Jan 2016 - 6:07, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar

WELCOME TO THE HELL
Oliver Hill

MESSAGES : 33
ARRIVÉ : 27/11/2015


MessageSujet: Re: Classé X pour Kenneth Lun 7 Déc 2015 - 21:51

Il était là, dans une maison qui ne lui appartenait pas, avec comme idée première de laver son linge pour pouvoir passer à autre chose. Ce qui en soit, était une excellente idée. Il n’était pas plus stressé que cela par l’idée de se faire attaquer par un rôdeur, mais il n’avait pas vraiment prévu de tomber sur un humain. Du coup, c’est la serviette aux hanches et son lance-pierre en main qu’il avait accueilli l’autre. Il avait été gentil, un peu, je pense. Bon d’accord, en apparence, il avait été gentil. Il lui avait demandé s’il pouvait l’aider et l’autre avait souri. Ce genre de sourire qui en disait assez long sur ses intentions. Du moins, un minimum. Il était beaucoup plus intéressé par la serviette que part l’arme qu’Oliver pointait sur lui. Sérieusement, c’était cocasse comme situation.

Donc, il voulait de l’aspirine. Sinon, il pouvait faire tomber la serviette que ça lui irait très bien. Ah bon? Il était de ceux qui pensaient que le sexe réduisait la migraine? Parce qu’on est d’accord que s’il n’y avait pas de sexe après la tombée de la serviette, c’était nul hein. Donc ouais, sourire nonchalant aux lèvres, il avait haussé les épaules pour rajouter simplement :

-J’ai déjà pris les aspirines pour mon groupe. On est plus nombreux, du coup on a la priorité tu comprends.

Ça et il avait une arme mortel toujours pointé vers lui, on s’entend. Il n’avait pas vraiment l’air de faire le poids contre un ancien militaire. Il avait même son tatouage sur l’avant-bras visible, preuve qu’il avait fait l’armée et une cicatrice à l’épaule, preuve qu’il c’était déjà prit une balle y a longtemps. Malgré tout, ça lui donnait un petit air de dur assez craquant. Il n’avait pas honte de se montrer disons-le. Donc, la serviette maintenant.

-Pour la serviette, faut le mérité et en ce moment, autre qu’être mignon… tu n’as rien fait pour ça.  

Avec un sourire charmeur tout simple. Il ne disait pas non à la demande, juste qu’avec Oliver, fallait le travailler un peu plus au corps pour avoir ce genre de chose. Fallait le mériter ou juste échanger des trucs contre. Donc, ouais, aussi bien s’amuser un peu de la situation.

-Je vais ranger ça, pour le moment, tu donnes plus l’impression de vouloir me violer, que de me tuer. Alors ça ne fait pas très peur.

Il ne put s’empêcher de rire, puis toujours avec le sourire, il abaissa son arme. Il ne pouvait pas vraiment la ranger, vu que ses trucs étaient dans la salle de bain, mais… bon aussi bien s’y rendre pour finir de tordre ses trucs pour les ranger. Ouais, il n’allait pas s’éterniser, il continuerait de faire ses trucs malgré le mec, mais… il gardait la serviette, encore plus si ça faisait son effet, fallait bien l’avouer.

-Moi c’est Oliver et toi?

Ouais, être gentil ça rapportait. Parce qu’au final… s’il l’amenait au Terminus avec lui, ça pouvait toujours finir en casse-croute. C’était bien fait la vie. Du coup, jouet sexuelle ou repas du soir, il trouverait bien son utilité au petit non?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar

WELCOME TO THE HELL
Kenneth Lynch

MESSAGES : 30
ARRIVÉ : 11/11/2015


MessageSujet: Re: Classé X pour Kenneth Mar 8 Déc 2015 - 0:30


Classé X



Bon les mecs, ça sent le pâté. Y a pas à dire ça sent méchamment le pâté. Ou pas ? Bon ok je sais pas vraiment j’ai mon cerveau qui s’est déconnecté à un moment ou à un autre, allez savoir pourquoi ! Comment ça vous savez pourquoi ? Comment ça se fait que vous sachiez alors que je sais pas ?! Mauvaise foi ?! C’est celui qui dit qui l’est d’abord !
Bon je veux bien admettre que la personne face à moi m’émeut quelque peu par le peu de vêtements qu’elle possède sur son jolie corps finement musclé, puis il à des tatouages et des cicatrices ça doit être un dur, du genre grand mec viril et fort avec une moto et une veste en cuir ! Ouais c’est ça, c’est un loubard ! Même si avec sa fronde j’ai plus envie de penser à Denis la malice qu’à Terminator ! Bon qu’importe, j’étais pas là pour ça après tout, à la base je faisais mes courses, même si cela tombait quelque peu à l’eau désormais.

La maison avait pourtant l’air accueillante et vide, bon elle est toujours accueillante, si je pouvais trouver un mec à demi nu et vivant et dans chaque salle de bain que j’ai visité, j’avoue que ça pourrait être sympa cette petite apocalypse, mais bon ça voulait surtout dire que je m’étais fait chauffer la place et que l’aspirine, je pouvais me la carrer bien profond. Pas bien grave en un sens, j’en ai un peu d’avance, mais quand même c’est toujours utile et pas que pour les maux de tête. Enfin bon, je devrais penser à  faire augmenter ma trousse de secours un peu plus tard que voulez-vous. Puis bon, même si j’ai un bon fond me faire viser avec son truc me plait pas plus que ça ! On a vite fait de se faire mal avec ce genre de connerie, puis je me suis jamais vraiment battu contre des vivants, je ne pense pas que j’aurai le dessus d’ailleurs et lui faire une petite danse serait pas forcément une raison de me laisser tranquille. Malgré cela, je continu de sourire, d’observer ou plutôt de mater allégrement ce corps ! Bah quoi ? C’est buffet gratuit je vais pas gêner, surtout que j’ai pas vu un mec comme ça depuis très longtemps ! Bon ok j’ai eu qu’un seul et unique amant dans ma vie mais quand même j’ai vu des pornos déjà ! Je dois avoir un vieux magazine au fond de mon sac d’ailleurs ! Bah ouais peut être l’apocalypse mais je suis un mec et j’ai parfois des petits besoins ! En parlant de besoin je piquerai bien un rouleau de PQ j’en ai presque plus !

Tout cela pour dire au final que non seulement je n’ai pas les médocs car il vient d’un groupe qui en a besoin. Ca je peux comprendre ! Mais qu’il ne fera pas tomber la serviette parce que ça se mérite et là le gosse en moi à envie de dire au père noël qu’il a pourtant était assez sage cette année ! Mais bon au moins il ne me vise plus avec son truc et l’air de rien ça aide pas mal à se détendre.

« Nan je viol pas moi ! Pour violer faut pas être consentant et moi je le serai alors ça sera pas du viol ! »

Petit rire à la con sur ma blague merdique ! Putain pourquoi je suis con comme ça ? En plus comme je suis stressé mon accent anglais se fait encore plus fort que d’habitude crotte ! Bon tant pis, je suis habitué à passer pour un con après tout !

« Nan sérieusement c’est pas grave pour les médocs je comprends, puis la serviette j’ai été sage cette année hein !  Demande à papa Noel tu verras, il te dira combien je suis trop gentil ! »

Bon je tentais mon approche de gentil garçon, je ne pouvais pas faire autrement, surtout avec ce petit sourire qu’il me fait là, à la beau gosse plein de promesse ! Bon j’ai déjà était niqué plusieurs avec ce genre de sourire, des fausses promesses, des moqueries, mais bon, faut croire en l’humanité on n’est pas des monstres non plus on ne va pas se changer en bêtes sauvages et se bouffer les uns les autres si ?!  Bon on oublie puis en plus il a ri et il a un beau rire et les gens qui ont des beaux rires ça ne peut être que des gentils donc…je baisse la garde et alors qu’il se présente j’entre dans la salle de bain, attrapant un rouleau de papier toilette que je fourre dans mon sac en souriant

« Moi c’est Kenneth ! Mais tu peux m’appeler Ken ! Tu as fait les autres maisons déjà ? Que je m’embête pas à y aller si tu les a déjà faite ! Moi j’ai fait les trois du dessus, j’ai trouvé deux trois trucs si tu veux troquer ! Puis j’ai plein de bouffe aussi on peut se faire un pique-nique ? Je n’ai pas vu de vivant depuis un moment ça serai cool de pouvoir parler un peu ! Quoique si tu fais tomber la serviette on parlera pas tout de suite ! »

Petit rire gêné et rougissement ouais au final je suis un peu un idiot voir beaucoup mais bon c’est pas ma faute non plus si j’ai eu dans ma vie qu’un seul et unique mec que j’ai même pas eu besoin de draguer et qu’aujourd’hui je me retrouve comme un con si ?



Oliver Hill
Kenneth Lynch
© Halloween sur Never-Utopia




Dernière édition par Kenneth Lynch le Ven 8 Jan 2016 - 6:09, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar

WELCOME TO THE HELL
Oliver Hill

MESSAGES : 33
ARRIVÉ : 27/11/2015


MessageSujet: Re: Classé X pour Kenneth Mar 8 Déc 2015 - 22:13

Il était là, se faisait reluquer sagement. Parce que soyons clair, niveau subtilité, le gamin n’en faisait rien. Donc, il le savait et il ne faisait absolument rien pour changer cette situation. Il avait fini par ranger son arme, mentionnant que l’autre n’allait surement pas le tuer, mais plutôt le violer. Ce qui n’était pas faux. On s’entend, il s’attendait plus à le voir sortir une capote de sa poche qu’un 9mm ou autres, bref. Oliver n’avait pu que rire franchement à la réplique de l’autre. Parce qu’il n’y aurait pas de viol, parce que lui, lui il était consentant. Donc, si lui était consentant, pas de viol. Un bottom en sommes, parce qu’il ne voyait pas l’inverse comme possible. Si on ne voit pas l’inverse possible, c’est qu’on est la prise femelle et non la prise mâle, la logique, voilà.

-Et si moi je ne veux pas, c’est pas du viol peut-être?

Et il souriait, mais genre… vraiment. Un sourire amusé, carnassier même. Parce ce qu’il s’amusait vraiment de la situation. Tout le monde savait que le sexe était une arme hein? Aussi bien en profiter un minimum et l’autre là, il semblait avoir les hormones dans le tapis, aussi bien en profiter. Son accent était assez mignon, il n’était pas moche, sa mettait du réalisme et du piquant au jeu, fait voir les bons côtés de la chose. Il comprenait pour les médocs et il avait été sage, genre fallait demander au père noël. Sérieusement?

-Moi et le Père Noël on a eu un désaccord terrible quand il m’a mis sur la liste des vilains de façon permanente. Va falloir que tu me le prouves à moi. Soit imaginatif.

Parce que tu n’avais pas envie de faire dans le sérieux. En fait, ce n’était pas en étant sérieux qu’on ramenait de la bouffe sur la table en fait. Parce que les gens sérieux, ça fait peur. Les blagueurs… un peu moins. Il continuait de sourire, ramassant ses trucs, rangeant ses vêtements mouillés pas la même occasion. Il restait toujours et encore avec sa seule serviette. Il était terrible (j’avais écrit : torride…. La fatigue). L’autre c’était rapproché, donc fallait en conclure qu’il n’était plus des inconnus? Qu’ils allaient faire connaissance? Alors, Oliver c’était présenté le premier, pourquoi pas hein? Il ne pensait pas déclencher un débit verbal d’un coup, mais… il allait survivre. Donc, chose importante à retenir : Kenneth. Non, pas Ken, il n’était pas une barbie masculine, ça impliquait d’être émasculé et ça serait triste pour lui.

-J’ai fait les six par là.

Et lui, il pointe tout bonnement. Parce que la flemme d’expliquer plus. Au moins, comme ça, tout le monde savait par où aller en sortant de là.

-Ah non? Pas toute suite? Tu comptes faire quoi si je fais tomber la serviette?

Et le retour du sourire charmeur et limite provocateur à l’appui de sa phrase. Parce que sérieusement, c’était impossible de ne pas demander. C’était impossible de ne pas le souligner.

-Va pour le pique-nique, mais avant, j’ai besoin de me trouver des vêtements sec. Qui sait, tu auras peut-être droit à une parade de mode… ou un strip tease, ça dépend du point de vue.

Parce qu’embêter Kenneth c’était un jeu franchement marrant… En fait, embêter la libido de Kenneth était le jeu marrant dans l’histoire. Le pauvre quand même, ou pas. Il était donc sorti de la salle de bain avec tout son attirail pour se rendre à la chambre. Son sac était toujours parfaitement sécurisé quand un cas de fuite rapide, même s’il était nu pour le moment, rien ne le ferait perdre son matériel et ses bricoles, jamais. Bon peut-être pas jamais, mais pas de son vivant disons. Heureusement pour lui, la maison avait eu, de son vivant, un occupant de type masculin et pas à l’article de la mort. Genre, la penderie semblait remplis de vêtements presque descent. Fallait juste trouver une truc bien à mettre.

-O.k… On fait une jeu. Le premier qui trouve quelque chose de beau, qui me fait, mais surtout, qui me fait bien, gagne. Si c’est toi… tu auras le droit de me retirer la serviette. Si c’est moi… j’aurai droit de faire ce que je veux de toi. Marché conclu?

Genre, le manger. C’était une bonne option non s’il gagnait? Quoi? Pas d’accord? Il avait même déjà proposé le pique-nique! Ça impliquait du Kenneth au menu non? Non? Rha, vous êtes pas drôle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar

WELCOME TO THE HELL
Kenneth Lynch

MESSAGES : 30
ARRIVÉ : 11/11/2015


MessageSujet: Re: Classé X pour Kenneth Mar 8 Déc 2015 - 23:59


Classé X



Bonjour, mon nom est subtilité ! Oui, oui subtilité parce que ça ne se remarque pas à vingt kilomètres alentour que je mate allègrement ce sublime corps finement musclé, ces pectoraux bien dessiné, ces abdominaux sur lequel j’ai envie de passer ma main, non, non ça se capte pas du tout ! surtout avec mon regard qui à du mal à se détacher de la chose comme si j’étais un papillon de nuit attirer par une lumière aussi magnifique que létal. Létal ? Non il est pas létal ce mec, enfin il a pas l’air. Il a plutôt l’air sympa comme mec de base. Enfin du peu que je vois et puis il est mignon, les mignons sont forcément gentil non ? Comment ça l’habit ne fait pas le moine ? Qu’est-ce que vous insinuez, que je ne vois pas plus loin que le bout de mon nez ? Bon je me laisse peut être un peu dicter par mes hormones mais on s’en fous, c’est marrant et c’est super rare ! Par contre, ça me fais agir comme un con et quand je lui parle de viol et de consentement je me retrouve à rougir comme une écrevisse lorsqu’il me fait la remarque, me rendant compte qu’il a peut-être pas capté la plaisanterie et qu’il pense que je vais vraiment lui sauter dessus. Merde, c’est quoi de mon humour de merde ? Bon c’est pas grave, je vais me rattraper aux branches du cocotier !


« Bah si mais…enfin si mais c’est qu’en fait…c’était une blague mais…elle était nulle… »

Rattrape toi aux branches du cocotier je vous dis ! Je suis fort pour ça, depuis le temps que je m’exerce c’est presque inné chez moi. Presque ! Bon heureusement pour moi il sourit. Un sourire provocateur, aguichant entre amusement et provocation qui m’empêche de savoir réellement ce qu’il pense, ce qu’il veut ou ne veut pas. Frustration ! Ouais frustration puissante, j’aime pas ne pas savoir sur quel pieds danser, ce qui est un comble pour un danseur professionnel comme moi ! Le plus ennuyeux je pense est qu’il ne cesse de me renvoyer dans les dents mes boutades, mes tentatives de blagues et de détente genre le Père Noël et voilà que j’ai l’impression de faire comme dans ces films comique là, rapetissait petit à petit de gêne, mes joues brûlantes par la rougeur qui les a prises sans prévenir. Il fallait que je sois imaginatif, mais là en ce moment, j’allais avoir du mal ! J’avais le cerveau déconnecté et qui tombait lentement dans mon pantalon ! Ouais mauvaise idée je sais, mais je suis un mec et des fois le cerveau bis prend le dessus, hein Raoul ? Ouais je l’appelle Raoul c’est plus sympa quand je vais au toilette de lui donner un petit nom pour discuter. Comment ça j’ai dû me sentir super seul ? Comment vous avez deviné ?

Mais je devais tenter de le maintenir un minimum dans mon crâne et non dans Raoul le cerveau. Apres tout j’allais pas passer ma vie ici et à la base, je cherchais à  tout de même à faire mes courses, bouffe, médocs, vêtements chaud, papier toilette…Il fallait donc bien que je me renseigne sur les lieux qu’il n’avait pas encore pillé, que je prépare un plan de recherche à la sortie de cette maison, que je cherche à penser à ce que je pourrais chercher autre que de la bouffe !  L’information tombée je souriais bêtement comme un gosse, il restait quelques endroits à fouiller et j’en étais heureux au point de lui proposer un pique-nique, une discussion, bref un moment d’humanité tout simplement, car si il avait un groupe, moi je n’en avais pas et ne pouvais me permettre d’en rejoindre un pour le moment, j’avais encore des kilomètres à parcourir pour retrouver celui pour qui j’ai entrepris cette traversée des Etats-Unis. Pour rester dans le ton, je parlais de sa serviette qui nous occuperai un peu avant de discuter, une petite provocation, un amusement, mais j’avais le chic pour me mettre en situation gênante et il semblait l’avoir pour la répartie bien sentie, alors quand il me demanda pourquoi pas tout de suite, je baissais la tête, me demandant si mon crâne pouvait exploser à force de rougir. Il voulait une réponse, il allait en avoir une. Je souriais donc, un peu comme lui, mi charmeur mi joueur, un air que je me donnais bien entendu car au final, je n’en menais pas si large que ça

« Pas tout de suite, parce que ma maman m’a appris que c’est mal de parler la bouche pleine ! »

Je tire un peu la langue amusé comme un gamin avant de rire légèrement, sachant pertinemment ce que je sous-entends, me demandant si l’idée l’intéresse et lui donne des idées, des envies. Je verrais bien, au pire je me serai encore mis dans la panade et passerai pour un con.

Ma réponse semblait lui convenir et on passa donc à l’acceptation du pique-nique ce qui était cool en un sens, on pourrait se poser dans une chambre, sur les lits avec nos conserves bouffer, parler, rire, une sorte de soirée pyjama un peu bizarre, mais bon j’aimais l’idée. Puis il parlait de vêtements de parade de mode et de strip tease. C’était dommage à mon avis de cacher ce corps, mais il ne pouvait pas sortir à poil non plus, j’acquiesçais donc quelque peu, sourire jusqu’aux oreilles. C’était un jeu que j’appréciais autrefois, faire des défilés avec mes fringues ou celles de mon beau père pour mon frère, rire, danser, faire le con, voir même baiser un peu ! Ouais faites pas les choqués c’était le fils du mari de ma mère ! Aucun lien de sang entre nous on vivait juste sous le même toit ! Bref ! On prend donc la direction de la chambre principale et de la penderie, et là le jeu se lance si je trouve je lui enlève la serviette, sinon il fait ce qu’il veut de moi ! Voilà qui a de quoi interpeller l’ami Raoul et me faire imaginer bien des choses ! Bon bien sur je ne pense pas à la possibilité qu’il me tue, qu’il me bouffe, qu’il me torture, je pense juste à des choses perverses ! Mauvaise idée, faudrait que je reste sur mes gardes mais bon, j’ai du mal quand je ne me sens pas en danger direct.

« Un jeu ! J’adore les jeux ! T’aime quoi comme fringue d’abord ? Ou tu veux pas me le dire et que je trouve tout seul ? Puis tu vas me faire quoi si tu gagne ? Parce que je veux bien jouer mais vu la période et les gens peu sympa qui traine dehors, je ne suis pas à fond sur les idées de me faire attacher ou un peu malmené et tout ! »

Bon je fonçais tête baissée et cherchais déjà dans la penderie avec une curiosité et une avidité incroyable, j’adorais les jeux, j’étais pire qu’un gamin sur ce point et je sortais rapidement un jean foncé qui devrais bien lui aller suivi d’un pull léger en col V qui le moulerai comme il faut tout en lui laissant de l’amplitude pour ses mouvements.

« Hey tu pense quoi de ça ? C’est classe non ? Si t’aime pas moi je prends hein, j’en ai marre de porter les mêmes vêtements ! J’ai qu’un seul change dans mon sac »



Oliver Hill
Kenneth Lynch
© Halloween sur Never-Utopia




Dernière édition par Kenneth Lynch le Ven 8 Jan 2016 - 6:10, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar

WELCOME TO THE HELL
Oliver Hill

MESSAGES : 33
ARRIVÉ : 27/11/2015


MessageSujet: Re: Classé X pour Kenneth Jeu 10 Déc 2015 - 21:54

Il n’avait peut-être aucune subtilité avec Oliver, mais on ne pouvait pas dire que ça déplaisait à notre mauvais garçon. En fait, il fallait bien l’avouer, il aimait bien qu’on apprécie la vue. Encore plus quand ça lui permettait de jouer avec la tête et la queue –fallait bien l’avouer- d’une autre personne. Genre, c’était amusant de le mener par la baguette comme ça. Il était du genre timide? Pourtant, c’est lui qui avait commencé. Il aurait dû s’assurer de ne pas trouver quelqu’un de plus joueur que lui. Parce que c’était le cas d’Oliver, s’il commençait à jouer, il allait s’assurer de jouer jusqu’à la fin, l’attirant à lui et le repoussant tout autant, dans une valse tout autant agréable que désagréable, il fallait bien l’avouer. Surtout qu’en ce moment, il était sage, il n’y avait que des mots, aucun geste, aucune caresse, rien. Du moins, pour le moment. Il finirait bien par s’en servir pour faire tourner le cerveau de l’autre pour de bon. Il aimait bien jouer avec les hormones, c’était distrayant.

-Elle n’était pas nulle, mais la retravailler d’ici ta prochaine cible pourrait être une idée.

Et là, il ne put que rire. Tentant de s’imaginer être une cible pour gueule d’ange, mais il n’y arrivait pas. Il arrivait à l’imaginer lui en buffet, mais pas de s’imaginer lui-même en proie. Le petit était trop adorable pour ça. Ils avaient continué de discuter, parlant des maisons fouillés, comme ça, tous les deux sauveraient du temps, c’était parfait comme ça. Il avait quand même dit que si la serviette tombait, ils parleraient plus tard. Oliver voulait savoir ce qu’il avait en tête, savoir il s’attendait à quoi. La réponse de l’autre le fit sourire, mais vraiment. Si gentiment offert, on n’allait pas dire non hein? Il fallait avouer que son corps réagissait bien à la proposition, mais il fallait jouer encore un peu. Il lui avait même fait une grimace pour tenter de soutenir un peu son commentaire. Tenter de donner un ton de blague à tout ça et il y arrivait bien. Sauf qu’Oliver n’allait pas s’arrêter là non plus. Il se devait de pousser un peu plus loin le vice quand même. Sinon, ce n’était pas bien drôle alors, il c’était rapproché de l’autre, beaucoup, glissant doucement ses doigts contre la hanche de l’autre, lui soufflant un :

-Je retiens l’idée.

Avant de s’éloigner. Ouais, il était horrible, mais sexy, que voulez-vous. Ouais, il était sadique, il avait envie de lui faire rapetisser ses pantalons un peu. Juste pour s’amuser, rien de méchant, promit. Finalement, il c’était rendu à la penderie, proposant un jeu au passage, il avait bien envie de jouer. Il ne faisait souvent, mais là, c’était l’effet de la nouveauté. En prime, ça avait toujours quelque chose d’agréable de se sentir désirer à ce point. Ouais, Oliver s’aimait beaucoup, alors il aimait bien que les autres l’aiment aussi. Du moins, jusqu’à ce qu’il les mange en fait.

- Hm, foncé, pratique, je n’ai pas grand exigence. Je suppose que si tu m’apprécies autant avec que sans… ça marche pour moi.

Fallait aussi qu’il s’inquiète de son confort. Rha la la, il ne pouvait pas juste le laisser le manger en paix? Bon, peut-être pas en fait. Bon en même temps, s’il était marrant, il n’allait peut-être pas le manger. Bon, c’était complexe comme ça, mais s’il était agréable… pourquoi pas? Fallait expliquer maintenant. Parce qu’il s’inquiétait un peu. Toujours sourire aux lèvres – on ne change pas une technique gagnante- il rajouta donc simplement :

-Donc, pas de bondage, pour toi. C’est bon à savoir. Pas de SM non plus. T’es du type tout doux du coup? J’ai toujours eu un peu de mal avec le tout doux.

Et clore le sujet avec un sourire adorablement pervers. Non, Oliver n’était pas du genre tout doux, Oliver était du genre passionner. Il n’était pas du genre, amoureux transit, il n’était pas du genre romantisme bisous et caresses. Du coup, il prévenait d’avance un peu. Ils se mirent ensuite à fouiller dans la penderie. Il ne savait pas ce qu’il voulait, trouva tout de même un t-shirt noir intéressant. Il aimait bien les t-shirt, c’était pratique. Kenneth lui avait déjà trouvé un jeans et un pull. Oliver aimait bien les pulls en prime. Il était doué le petit. Alors, Oliver c’était de nouveau rapproché, mais sans le toucher cette fois, il voulait simplement lui parler, mais de très très près, baissant d’un ton vu la proximité. Il était joueur, il adorait le moment.

-J’aime bien. J’essaie tout de suite ou tu me retires cette serviette d’abord?

Quoi? Il pouvait bien jouer un peu avec la libido de l’autre. Ça et surtout, il se souvenait de la proposition. Il ne pouvait quand même pas dire non à ça. Il pouvait? Non. Il ne pouvait pas. Sauf qu’avant que l’autre se décide, il s’éloigna légèrement, se détournant.

-Mais c’est vrai qu’on pourrait te trouver quelque chose de bien à toi aussi.

Parce qu’il avait envie de le rendre fou un peu. Il avait envie de jouer, de s’amuser. Il avait envie de se faire désirer aussi, fallait bien l’avouer. Sait-on jamais, avec de la chance, il le pousserait sur le lit. Quoi? Il l’avait dit lui-même! Oliver sur Kenneth, ce n’était pas un viol, mais Kenneth sur Oliver, ça le serait certainement. Du moins, au début.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar

WELCOME TO THE HELL
Kenneth Lynch

MESSAGES : 30
ARRIVÉ : 11/11/2015


MessageSujet: Re: Classé X pour Kenneth Mer 23 Déc 2015 - 3:17


Classé X



Bon, mon idée n'était pas nulle mais à retravailler, je pouvais prendre cela pour un compliment ? Pour une tentative d'approche plus serieuse que ce que j'avais jamais pensé ? Etait il serieux avec son histoire de serviette à faire tomber ou est ce moi qui ne sais pas sur quel pieds danser dans cette histoire ? Bon ok j'aimerais bien me le faire parce que franchement, faire autre chose que jouer avec marie cinq doigt sur un vieux magazine porno ça serait bien, mais le souci c'est que j'ai pas de capotes! Et sans capote c'est le risque de toutes les MST ce qui ne me plait pas des masses, déjà que c'est la fin du monde j'ai pas envie de me chopper une saloperie, seulement, si il me pousse un peu trop dans mes retranchement saurais je garder mon  sang froid ou succomberais je aux méandres de la luxure Oliverienne... Ouai j'ai inventé un mot et alors, ça vous emmerde ? Moi ça me va bien, na !

Bon par contre je comprend pas pourquoi il ris. Il se moque de moi ? Ou il a une histoire drole qui viens de lui passer par la tête et il ris tout seul. Moi ça m'arrive, je pense à un truc et je ris tout seul avec ma connerie ça peut se faire, mais bon là je vais partir sur le pire il se fout de moi! il faut donc que je me defende et montre que je suis quelqu'un d'important enfin important, que je me laisse pas faire plutot, surtout que là je me suis bien mouillé avec mon histoire de bouche pleine pour reporter la discussion. Quoique, le fait qu'il vienne à me parler du fait qu'il retienne l'idée peut etre une chose assez interessante pour moi,  enfin du moins, si il est propre est lavé, parce que bon c'est vrai que niveau hygiene les douches c'est pas ce qui marche le mieux et bien sur aller chez le poissonnier pour lui faire ça gaterie ça m'écoeure légèrement, voir beaucoup! Moi je prete une enorme attention à mon hygiene! Comment ? J'ai piqué tout un paquet de lingette nettoyante pour bébé et je me nettoie tous les jours avec, histoire de rester frais, propre, cool et de pas avoir de poissonier dans le calbut! Oui madame chez moi ça sens pas le petit garçon négligé! Bon bref, ce petit con s'amuse à me chauffer et à me relacher en mode je te veux, je te veux plus et je m'en fous pas mais je fais comme si c'était le cas,  parce que franchement je vais pas me laisser dicter ma conduite par ce super beau mec, ultra sexy à demi nu!

Bref, passons, oublions, changeons de sujet! Monsieur veux des fringues, il veux etre bien pour sortir et se presenter aux jolis petits rodeurs qui trainent dehors! Bon c'est vrai que j'aime bien etre bien habillé aussi, mais je m'en fous pour maintenant l'important est le comfort et la chaleur. Mais après tout ça reste un jeu non ? Une façon de s'occuper, de sociabiliser entre personnes humaines et vivantes, puis je jouais déjà à ce jeu quand j'étais gamin et que ma mère etait pas là, et j'enfilais ses fringues. Ouai j'ai eu un moment travelos quand j'avais sept ans et alors ?! Ca vous gêne ?! Bah je vous prout!

Bon donc, on joue à s'habiller, c'est marrant, c'est sympa et voila que je cherche de ci de là, dans les placards, lui sortant une tenue qui me semble belle et convenable pour lui, un truc cool quoi et qu'il semble apprécier tout du moins je le comprend ainsi à la façon dont il me parle et cette histoire d'avec ou sans. Bon je vais pas lui dire que je trouve ça criminel de cacher un aussi beau corps, mais je le pense tout de même! et pense d'ailleurs à lui préciser l'air de rien que si il y a quelque chose qui viens à se passer entre nous je suis pas un grand adepte du SM! Bah oui je vois pas le plaisir de souffrir, franchement! Je veux bien qu'on joue un peu mais tout de même.

"Ouai enfin tout doux...j'aime bien quand c'est un peu brutal aussi, mais bon faut pas pousser non plus!"

Voila c'est dit, je veux bien jouer aux amoureux avec des bisous des caresses etc etc, mais franchement un peu de brutalité de temps à autre, ça peut pas faire de mal non ? Bon revenons à sa putain de tenue, que je trouve tout ce qu'il y a de plus sympa, je pourrais meme la prendre pour moi si elle ne lui plaisait pas! Me faudrait un nouveau change, d'ailleurs si je trouve des boxers à ma taille dans cette penderie j'en prendrais un ou deux, parce que les miens ils sont fatigués a force d'etre lavé et portés dans tous les sens. Bref Je lui montre, avec mon coté heureux d'avoir trouvé un truc et voila qu'il me parle doucement  se rapproche, etant presque assez pres de moi pour que je l'embrasse ou que je lui pique sa serviette aussi. D'ailleurs il m'en parla et j'aurai bien pu le jeter sur le lit derrière lui pour venir l'honorer de ma bouche mais...c'était assez inconvenant. Donc je me contente de baisser les yeux pour faire mon air gêné et voila que je tombe direct sur la serviette, le bassin, la pilosité et cette envie que j'ai de la lui arracher.

"Bah euh...si tu la fait tomber avant c'est bien, si tu la fait tomber apres c'est bien aussi et si tu la fait pas tomber...bah c'est bien aussi en fait!"

Voila, je ris quelques secondes a ma connerie et acquiesce à son idée de me trouver un truc pour me changer, je prend aussi la pose, surexcité par l'idée  de faire des essayages

"Moi je veux un truc bien, pratique et chaud! Et qui moule bien mon cul parce que franchement t'as vu mon cul ? J'ai fait plein de vélo je suis super musclé des jambes et du cul! Me faudrait un slim, il a un slim le mec ?"



Oliver Hill
Kenneth Lynch
© Halloween sur Never-Utopia




Dernière édition par Kenneth Lynch le Ven 8 Jan 2016 - 6:10, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar

WELCOME TO THE HELL
Oliver Hill

MESSAGES : 33
ARRIVÉ : 27/11/2015


MessageSujet: Re: Classé X pour Kenneth Mar 29 Déc 2015 - 17:56

Oliver s’amusait bien, on ne se le cachera pas. Il s’amusait à titiller les pensées et la libido de Kenneth, tout en faisant ce qu’il avait à faire, c’était parfait. Il avait pris le temps de laver ses vêtements déjà et de se laver. Il ne manquait plus qu’à se rhabiller et à partir. Bon, il comptait bien s’amuser un peu avec Kenneth avant, bien entendu, mais bon. Oliver avait donc suggérer un jeu, celui de trouver des vêtements. C’était toujours marrant en fait. Dans son cas, il aimait bien avoir de la gueule, parce que franchement, au Terminus, fallait pas donner envie aux gens de vous bouffer. Donc, le petit look badass était nécessaire à la survie. Bon d’accord, avoir fait l’armée avait aussi ses avantages, il pouvait clairement les bouffer s’ils faisaient chier. Ils cherchaient donc des vêtements et monsieur faisait limite sa commande. Il voulait du sexe, mais rien de brutal. Corrigeant même en disant qu’il ne voulait rien de tout doux non plus. Genre, il voulait la baise de sa vie, rien de moins.

-On va dire que tu aimes ça… passionné. C’est une explication comme une autre hein.

Parce que parler de sexe, avec quelqu’un en manque, c’était toujours bien, fallait l’avouer. Du coup, le petit ne prenait pas vraiment de décision dans tout ça. Qui sait, il n’était peut-être pas assez chauffer après tout. Il était donc parti à la recherche d’un boxer. Il en trouva des moches qui le fit sourire, vous savez, dans le genre informe et surtout… à motif. Bref, il les balança rapidement sur le lit jusqu’à trouver ce qu’il cherchait. Un boxer, moulant, noir. Un truc normal quoi et qui avait un minimum de soutien. Il en trouva deux autres, un gris et un bleu marin qu’il lança sur le lit. Si Kenneth en voulait un, il pouvait bien s’en prendre un, Oliver était capable de partager, parfois, quand il en avait envie.

-Hm, alors on verra bien.

Avec un petit haussement d’épaule, un sourire espiègle, tout ça. L’autre voulait bien faire de l’essayage, il en était même ravi en prime. Alors, Oliver avait cherché dans le placard des vêtements qui pourrait faire plus à Ken. Il voulait un truc chaud, pratique et un truc qui moule son cul. C’est vrai qu’il était bien et Oliver n’avait pu que sourire à cette phrase. Il était marrant en fait Kenneth. Il continua de chercher pour finalement aller chercher dans la commode et le bureau. Il ne trouvait rien en tant que tel jusqu’à ce qu’il ne puisse que rire, vraiment. Il sorti un jeans du tirroir qu’il venait de tirer tout en disant :

-Bon, je sais pas si lui il a un slim, mais elle, elle en a quelque un. T’as déjà pensé essayer le slim d’une fille?

Et il lui balançait en même temps de finir sa phrase. Sérieusement, il voulait voir ça au moins une fois dans sa vie non? Ça en vaudrait surement la peine. Il lui lança ensuite un pull chaud, masculin cette fois, mais un peu grand, fallait l’avouer. Bon, c’était pratique si on voulait garder des vêtements en dessous, mais disons que lui ne l’aurait pas mis.

Il se rapprocha ensuite de ses vêtements à lui, tout en faisant tomber la serviette. Il n’avait aucune gêne à avoir, il le savait, il n’avait jamais eu à se plaindre de ce que la vie lui avait gentiment offert. Il enfila d’abord le haut, observant si le tout lui faisait bien. Il allait ensuite s’attaquer au boxer et aux jeans quand il regarda dans la direction de Kenneth :

-Tu as une nouvelle mission, trouver des chaussettes propres.

Parce que c’est ce qu’il lui manquait dans tout ça. Peut-être qu’il coucherait avec l’autre, peut-être pas aussi. C’était à voir. Le problème avec la libido d’Oliver, c’est qu’il aimait se sentir désirer. Il fallait qu'il sente que l’autre en avait plus envie que lui, tout simplement. Pour le moment, c’était clair que l’autre avait envie de sexe, mais pas encore au point qui intéressait notre cannibale.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar

WELCOME TO THE HELL
Kenneth Lynch

MESSAGES : 30
ARRIVÉ : 11/11/2015


MessageSujet: Re: Classé X pour Kenneth Ven 8 Jan 2016 - 6:53


Classé X



Aimer le sexe passionné. Ouais c'était plutôt une bonne explication ! Faut dire que je suis un grand romantique tout de même, je m'attend toujours à une sérénade, des fleurs, des boites de chocolats et des déclarations d'amour enflammés avec des avions qui écrivent mon nom dans les nuages. Ça va être difficile pour la dernière partie sachant que les avions ne volent plus vraiment ces derniers temps. Manque de pilote non avide de chair fraîche je pense. C'est un vrai problème dans la profession vous savez ? Et que fait le pôle emploi ? Il met des annonces, des trucs pour trouver des nouveaux pilotes ?! Non ! Il se bouge pas le cul ! A moins qu'ils soient en manque d'employés non avide de chair fraîche, ce qui est au final une assez bonne excuse je présume. Tiens je me demande si la reine est une zombie. Non, elle a un bunker sous terre et elle doit vivre heureuse avec sa famille ! God save the queen après tout ! God save le prince Harry aussi, j'en aurai bien fait mon amant de celui là, mais je crois que de une il est pas gay et de deux...je le connais qu'a travers les tabloïd anglais, ce qui est une chose que je n'ai pas vu depuis très longtemps ! Bref, revenons à nos moutons et pensons bien qu'il n'y a pas de mais

Nous jouons donc à qui saute sur l'autre le premier ! Lui avec sa serviette mini rikiki qui me faisait méchamment envie et moi...bah moi tout simplement ! Je peux pas dire que j'ai pas envie qu'il me saute dessus pour arracher mes vêtements, mais de l'autre côté, je serai bien embêté si il venait à faire ça ! Quoique je pourrais toujours piquer des fringues dans ce placard ! Bref, retour à la partie marrante, le jeu du défilé avec trouvons des fringues sympa et sexy pour tout le monde histoire de changer un peu de nos vieux sac tout dégueulasses. Il y avait donc un haut et un bas, c'était un bon début non ? Un truc important, intéressant, mais ce n'était pas suffisant. Alors on se mit à chercher des trucs pour aller en dessous ! Ouais des sous vêtements et monsieur en trouvant des plutôt sympa et des très moches aussi ! Quoique ce petit boxer blanc avec des dessins de bonbons animés dessus était juste trop bien ! Bon je le récupéré pour mettre dans mon sac, j'aime bien les trucs qui sortent un peu de l'ordinaire niveau sous vêtements, puis c'est toujours marrant, j'en attrapais un autre qui m'a fait rire avec des écureuil qui se battent au sabre laser ! Nuts Wars que c'était écrit sur la ceinture, trop drôle ! Bon allez hop dans le sac aussi, j'ai deux boxer propre de plus, un luxe incroyable vu l'époque ! Puis on continuait de parler bien évidemment, de sa serviette, je ne vois pas quel autre sujet on pouvait avoir pour l'instant puisqu'après tout, l'idée était de la lui enlever ! Je reste indécis sur le sujet pourtant. J'ai autant envie que non. Ou plutôt malgré ma grande gueule,  je suis un grand timide qui n'ose pas venir lui retirer sa serviette pour passer à l'acte. Bah oui je suis pas si expérimenté que cela après tout.  Puis je detourne souvent le sujet. Notamment pour lui parler de mon cul et du fait qu'il faudrait me relooker un coup moi aussi.

C'est assez marrant de se dire que l'on joue à ça alors qu'à l'exterieur je peux entrevoir par les rideaux un ou deux rodeurs déambulant de ci de là. Heureusement que j'ai bien refermé la porte derrière moi, sinon ils seraient déjà en train d'entrer pour venir nous bouffer ! Et mon cul est trop mignon pour se faire bouffer...Enfin sauf dans un cas purement sexuel, mais là je deviens grivois et je vais rougir tout seul comme un con rien qu'à l'idée. Je lui donne donc mes pré requis des trucs sympa, mais pratique. Bah oui faut être apte à courir et fuir dans ce monde de folie ne croyais vous pas ?  Je le laisse donc fouiller quelque peu dans les placards, fouillant de mon coté également jusqu'à sortir un superbe pull en grosse laine, gros maillage ou plutôt un gilet ? C'est classe les gilets, ça tiens chaud puis y a ce t shirt très mignon avec un col V ! J'ai toujours trouvé ça sexy, le genre de truc qui met les pectoraux en valeurs et j'ai de beaux pectoraux. Ne manque donc plus qu'un jean mignon et  qui me met en valeur ! Le souci est que j'ai beau chercher dans les affaires du monsieur, je ne trouve pas mon bonheur ! A croire qu'il n'aimait que les jean's normaux serrés au cuisse et larges aux mollet. C'est chouette aussi mais bon, moi je trouvais du tout serrés ! C'est là qu'Oliver me sors un slim de fille ! Oh qu'il est mignon celui là, il pense que je suis assez fin pour entrer dans une taille de guepe féminine ce qui me fait rire un peu avant de sortir un jean's du monsieur du placard.

« Pas trop mon trip et puis même si je suis très flatté que tu me crois apte à porter un taille 38 féminin, la coupe n'est pas faite pour les hommes et je risque d'avoir mes attributs les plus viril qui ne rentrent pas ! Ou je devrais laisser la braguette ouverte pour avoir la place de les mettre et c'est pas spécialement mon trip donc...je vais prendre un jean's normal c'est pas grave. De toute façon j'ai la classe dans tout ce que je porte ! »

Je ris un peu attrapant tout de même au passage le slim qu'il me presente puis un autre pull et je riais de nouveau. Bon si il voulait qu'on joue on pouvait toujours et puis ça ne m'empecherai pas de l'enlever par la suite. C'est donc rapidement que j'enlevais mes chaussures dévoilant mes chaussettes mickey mouse  puis mon jean et finalement, je passais ce slim. Avec un mal incroyable d'ailleurs, il me faudrait un chausse pied pour m'en sortir apres mais bref, coincé avec le jean's aux cuisses, je prenais la pose pour lui montrer.

« Tu vois ? Je te l'avais dit, je ne suis pas si fin que ça ! Tout en muscle ! »

Un petit sourire et voilà que je cherche à enlever ce pantalon de l'enfer me débattant comme un beau diable, finissant par tomber sur le lit comme un pauvre animal piégé. On pouvait clairement dire que si il voulait profiter de moi maintenant, je serait absolument inapte à me défendre. Lui jetant un coup d'oeil pour demander de l'aide je vis la serviette tomber et une magnifique paire de fesse de dévoiler me faisant rougir quelque peu, mais m'attirant également.

« Mais tu as des fesses absolument magnifique dit moi ! Tu fais du vélo aussi ou c'est naturel ? Et euh...pour tes chaussettes...je suis un peu coincé là et un coup de main serai pas de trop...à moins que tu veuille profiter de la situation, mais c'est pas forcément top quand l'autre est coincé ! »



Oliver Hill
Kenneth Lynch
© Halloween sur Never-Utopia


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar

WELCOME TO THE HELL
Oliver Hill

MESSAGES : 33
ARRIVÉ : 27/11/2015


MessageSujet: Re: Classé X pour Kenneth Dim 17 Jan 2016 - 10:32

Sans trop savoir comment ils en étaient venus à discuter du type de sexe que l’autre préférait. En même temps, on en découvrait beaucoup sur le petit Kenneth, mais les petits plaisir d’Oliver restait assez secret, c’était bien comme ça. Donc, Monsieur n’aimait pas le sexe brutal, mais peut-être pas non plus les trucs trop fleurs bleus. Il avait pourtant une tête de romantique hein, on ne se le cachera pas. En fait, ça donnait vaguement l’impression de se magasiner un jouet, mais ça allait à notre Oliver. Ce n’était pas plus mal que ça. Il pouvait savoir si sa l’intéressait ou pas. En fait, qui prenait le titre de jouet? Clairement le gamin, il était doué dans ce rôle, voilà. Oliver était plus le genre à briser des jouets, pas d’en être un. Sa se voyait à sa tête. Dans tous les cas, Oliver s’amusait bien et même s’ils pouvaient se faire attaquer par des rôdeurs plus ou moins n’importe quand, le petit cul de Kenneth était en sécurité avec lui, promit. Pour le moment du moins. Parce que si Oliver se la jouait grand méchant loup, c’était plus risqué. Parce que bon, il était mignon le petit Ken, mais rien n’avait jamais empêché Oliver de jouer avec sa nourriture avant de la manger.

Le cannibale avait chassé des sous-vêtements tout en esquivant les moches, il en avait trouvé des pas mal en fait, c’était pratique. Il pouvait s’en permettre un peu plus vu qu’il était sédentaire. C’était bien fait la vie. L’autre avait quand même prit des boxers moches, mais… venant de lui ça ne l’étonnait pas vraiment. Pensé qui sera confirmé par des chaussettes Mickey un peu plus loin. Fallait aussi lui trouver des vêtements, il avait encore des demandes à faire, comme pour le sexe. Genre Kenneth, il demandait beaucoup au final. Il était du genre exigeant? Peut-être. Oliver lui avait sorti un truc du placard, un gilet chaud, tout ça. Le nom pour les vêtements français vs québécois variant énormément… je ne vais pas tenter de chercher. Oui, oui la flemme. Ensuite, Ken voulait un slim, mais le mec qui habitait là avant n’en avait pas, la fille elle par contre, ouais. Alors aussi bien lui montrer! Comme ça, c’était marrant non?

-Ça aurait été marrant de te voir le porter quand même.

Avec un petit sourire, tout ça. Parce qu’il aimait bien l’idée. C’est sûr qu’il était surement bien dans des jeans normaux aussi, mais… dans un slim il devait être mieux. S’il ne bouffait pas le petit Ken, Oliver lui en trouverait un joli slim, promit. Sauf que l’autre décidait de jouer le jeu, retirant son propre pantalon pour tenter le slim, ce qui faisait sourire notre Oliver. Il était docile le Kenneth, non? Malléable, adorable même. Il était finalement coincé aux cuisses. C’était pratique comme ça. Bon, pas tant que ça s’ils voulaient faire plus que discuter, mais pour le moment, c’était marrant. Une proie facile.

-Bon d’accord, mais ça valait la peine de te voir comme ça!

Avec un grand sourire, parce qu’il était amusé. Il ne put que rire quand l’autre tomba dans le lit en cherchant à retirer ses pantalons. Il lui donnait un petit moment de sursit. Il voulait s’habiller aussi. Rien n’empêcherait de le retirer plus tard pour jouer. Il retirait finalement sa serviette pour se changer… ou pas. Parce que l’autre le commentait. Le cannibale c’était retourné vers lui, cherchant son regard du sien. Il était bel et bien coincé et c’était marrant. Alors aussi bien lui dire la vérité.

-Nah, pas vraiment de vélo.

Et il décidait de jouer une bonne fois pour toute. Alors, il monta sur le lit, coinçant le slim de Kenneth sous son genou pour qu’il ne puisse pas bouger, pour qu’il puisse s’amuser un peu avant. Il remonta jusqu’à s’arrêter à quelques centimètre du visage de l’autre. Une main de chaque côté de la tête de l’autre, Oliver totalement nu, c’était marrant comme façon de jouer. Il le dominait pleinement, sans chercher à aller plus loin.

-C’est assez naturel, mais l’armée à beaucoup aider.

Petit sourire amusé, cachant son sourire de prédateur. Les étapes étaient simples, jouer, baisers, manger. Pourquoi pas?

-Et je ne sais pas encore si j’ai envie de profiter de la situation ou pas en fait. Je fais rarement dans le passionné.

Passionné il savait faire, mais… Kenneth avait surement besoin de sa dose de Disney, tout ça. Alors, doucement, il glissa le bout de son nez prêt de la mâchoire du petit Kenneth, le frôlant doucement pour finir par déposer un baiser dans son cou, puis deux, le goûtant légèrement au passage. Il se mordilla la lèvre, réfléchissant. Ouais, baiser, puis manger ensuite, c’était bien comme ordre.

-Mais avec toi… je pourrais tenter.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar

WELCOME TO THE HELL
Kenneth Lynch

MESSAGES : 30
ARRIVÉ : 11/11/2015


MessageSujet: Re: Classé X pour Kenneth Mar 19 Jan 2016 - 6:41


Classé X



Et voilà, j'étais dans une situation pas possible, une fois de plus. Comment je pouvais faire pour toujours me mettre dans des situations compliqués comme celles ci ? A quel moment avions nous quitté le domaine du jeu pour rejoindre le domaine de sexualité réel ? Je veux dire, c'était marrant de rigoler sur cette serviette, la possibilité qu'elle tombe d'avoir des rapport et de prendre royalement notre pied, mais là c'était présent, tacite et à moins qu'il ne joue avec le feu, me rendant fou pour pouvoir se retirer plus facilement et repartir vers d'autres aventures, j'allais recevoir de la visite dans le fondement ! Mon dieu que ça faisait longtemps, c'était des plus perturbant et excitant à la fois.

Tout ça à cause d'un slim féminin au final et à une discussion des plus chaudes . Apres tout n'avions nous pas explorer mes désirs et mes préfèrence ? Ne m'étais je pas livré comme un idiot à cet homme qui restait pourtant mystérieux, ne lachant quasiment rien sur lui, ses envies, ses préfèrences. N'était ce pas ce uqi au final le rendait si excitant ? Si attractif? Un homme se drapant dans le mystère, muni d'un sourire plus tentant, d'un regard de predateur. Il était le lion et j'étais la gazelle. Ou j'étais simplement un âne trop naif, car pour se retrouver dans la situation ou je suis, le slim de cette femme morte, devant certainement erré quelque part aux alentours, il fallait le faire ! Et si un rodeur débarqué maintenant ? Il pourrait se sauver et moi je serai coincé là avec mes fesses à l'air. Buffet à volonté. Quoique la porte était fermée et qu'il y avait peu de risque que cela vienne à nous arriver. Mais j'y pensais malgré tout, une fuite pour ne pas penser au fait que je vais possiblement coucher avec un inconnu alors que j'étais dans la quête héroique pour retrouver mon amoureux perdu. Il était peut etre mort certes, mais je ne pouvais pas l'admettre, j'étais le prince qui allez secourir son prince et basta.

Ainsi donc coincé avec mon slim jusqu'aux cuisses, ressemblant à un grand idiot complétement stupide, faisant tout ce qu'on lui demandait sans réfléchir, même les choses les plus saugrenues je faisais sa joie, son amusement et en un sens c'était aussi bien. Je n'avais pas eu de moment aussi marrant et joyeux depuis des lustres et puis franchement les morts ils sont pas marrants, ils parlent pas et il tirent toujours la gueule. Alors que lui non seulement il est bonne de compagnie, mais en plus il est vraiment pas désagréable à regarder, notamment lorsque monsieur laisse finalement tomber sa serviette me devoilant une magnifique paire de fesse, musclée, ronde et bien blanche, ce qui pourrait faire rire. Mais non, ça me laissais plutot rêveur, moi l'idiot étalé sur un lit, qui cherchais à caché mon envie et ma gêne par des paroles. Le vélo, c'était con non ? Mais c'était tout ce qui me venait car la façon dont j'étais parvenu à me faire des muscles. Mais voilà qu'il se devoile totalement en se mettant face à moi et si il viens à chercher mon regard, celui ci n'est pas dans ses yeux. Il est plutot à s'attarder sur son corps, ses cuises, son torse, ses pectoraux et son entrejambe qui est plutot flatteuse et me fait rougir comme une pivoine. Je ne suis qu'un presque puceau au final et le moindre sexe masculin me fait rougir comme une pucelle. Honte à moi et certainement spectacle des plus amusant pour lui. Je fini pourtant par croiser son regard et je le sens réellement cette fois. Le désir et l'impression d'être une proie qui va se faire dévorer crue pour le fauve face à moi. Et j'avais parfaitement raison !

J'étais pris au piège, coincé sous le poids d'un homme, j'avais oublié ce qu'était le poids d'un homme et je l'observais, ses mains encadrant mon visage, me forçant à me plonger dans ses yeux, mes cuisses coincés par le slim et son genou et il me parle de l'armée ? Mais c'est quoi ça ? Pourquoi il me parle armée ? Ah oui, sa musculature. C'était donc autrefois un militaire, c'est bon à savoir et ça donne une impression de protection, puis il a peut etre encore son uniforme ? Oh oui faire des choses avec un militaire en uniforme ça c'est tres tres excitant. D'ailleurs l'excitation me prenait et il semblerait que mon boxer commence à le montrer. Pire qu'un adolescent, je vous le dit. Et voilà qu'il me dit ne pas être sur de vouloir profiter de la situation ? Arrivé là il a interet. Ou mieux vaux qu'il se retire ? Je ne sais plus, mon cerveau à déjà implosé et je me fiche totalement de cette histoire de passionné ou non. Qu'il fasse ce qu'il veux, mais qu'il le fasse !

Et voilà que ce monstre reprend sa torture, caresse ma machoire, déposant de doux baiser brulants dans mon cou, me faisant frisonner, me tortiller et voilà que je cède et que je l'enlace, laissant mes mains carresser mon dos doucement, délicatement, mission découverte en marche et je peux vous jurer que je compte bien caresser chaque partie de lui.

«Bah laisse toi tenter, qui ne tente rien n'a rien. »



Oliver Hill
Kenneth Lynch
© Halloween sur Never-Utopia


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



WELCOME TO THE HELL
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Classé X pour Kenneth


Revenir en haut Aller en bas
 

Classé X pour Kenneth

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dancing With The Dead :: † APOCALYPSE WORLD † :: Ailleurs :: villes abandonnées-