AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

 

 Men in White [Alice]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage


avatar

WELCOME TO THE HELL
Ravi Matthain

MESSAGES : 50
ARRIVÉ : 23/11/2015


MessageSujet: Men in White [Alice] Lun 30 Nov 2015 - 17:13


Men in White

Ravi & Alice



Les gens sont tous étranges, d'une certaine façon. Mais certains ont tendance à sortir du lot. C'était le cas de Ravi, par exemple. A la prison, il faisait toujours son petit effet, même si peu de gens osaient vraiment aller le voir et lui parler. Il avait une façon d'être un peu bizarre, des occupations étranges qui attiraient la curiosité et l'incompréhension. Mais il ne s'en inquiétait pas vraiment et se contentait d'être lui-même, que ça plaise ou non. Après tout, il ne faisait de mal à personne, ne dérangeait personne et ne demandait jamais rien.

Alors il vivait sa vie, déambulant dans les couloirs en sifflotant, traîner près des grilles en jouant avec les zombies, parlant tout seul, se baladant avec sa blouse blanche sur le dos. Mais il ne restait pas aveugle pour autant à ce qui se passait autour de lui et même si les Z semblaient le préoccuper plus que les vivants, il avait remarquer plusieurs faits concernant ses colocataires. Il savait qui était ami avec qui, qui n'aimait pas qui, etc... Et surtout, il avait remarqué une certaine demoiselle qui l'intéressait beaucoup.

Il ne connaissait pas grand chose au sujet de cette jeune femme. Il avait déjà entendu parler d'elle et avait appris ainsi son nom, mais n'avait encore jamais été lui parler directement. Parfois, quand il était un peu paumé dans ses recherches et ne parvenait plus vraiment à avancer, il se posait un moment pour la regarder de loin. Comme lui, elle se baladait souvent avec une blouse blanche. Comme lui, elle semblait plus intéressée par les morts que par les vivants. Visiblement, ils recherchaient tous deux la même chose : découvrir les secrets des Z et peut-être même se débarrasser définitivement de cette saleté d'infection.

Ravi n'était pas le genre d'homme à copiner. Et encore moins celui à aller partager ses recherches allègrement avec les autres. Mais il devait bien admettre que pour l'heure, il était légèrement coincé. Il n'avançait plus depuis un moment, malgré l'énorme pile de découvertes qu'il avait fait sur le sujet. Sans son labo et sans le matériel nécessaire pour étudier au niveau microscopique l'infection, il ne pouvait plus rien faire de vraiment utile. Mais peut-être que cette fille savait des choses que lui ignorait ? Cela semblait peu probable étant donné qu'elle ne disposait pas d'un matériel supérieur au sien, pas ici à la prison en tout cas. Mais ça ne coûtait rien de demander, pas vrai ?

Aussi, Ravi abandonna sa minutieuse observation de la blonde -dont la pâleur extrême l'inquiétait d'ailleurs un peu- et sauta sur ses deux pieds, prêt à traverser la cour de la prison pour aller lui rendre une petite visite. Il repoussait ce moment depuis des semaines, toujours intimidé par le fait qu'elle soit une femme. Il devrait vraiment régler un jour son problème avec la gente féminine. Peut-être que c'était l'occasion, d'ailleurs. Le jeune homme traversa donc la cour d'un pas hésitant et s'arrêta derrière la jeune femme.

« Très jolie blouse, mademoiselle ! » lança-t-il dans son dos. Il leva les yeux au ciel, dépité de ne jamais pouvoir s'empêcher de dire n'importe quoi quand il devait s'adresser aux autres. Lui se trouvait amusant mais tout le monde ne partageait pas cette opinion. Pourtant il était comme ça et il ne pouvait s'empêcher de l'être, pas plus qu'il n'en avait envie, de toute façon.




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar

WELCOME TO THE HELL
Alice I. Berthelein

MESSAGES : 18
ARRIVÉ : 12/11/2015


MessageSujet: Re: Men in White [Alice] Sam 12 Déc 2015 - 13:12

Alice ne dormait pas bien depuis très longtemps. Chaque nuit, on l'enfermait dans une cellule et elle y attendait le jour patiemment, les yeux grands ouverts dans le noir absolu de cette prison sale et lugubre. Elle ne parvenait pas à dormir, les bourdonnements dans ses oreilles ne voulant pas la quitter ne serait qu'une demi-heure. Alors la jeune femme finissait par s'endormir d'épuisement au petit matin. Ce jour ce fut une heure avant qu'on vienne la chercher. Comment ces idiots voulaient-ils qu'elle puisse dormir convenablement sur une banquette aussi dur que de la pierre ? C'était insensé, bien évidement. Alors quand on lui avait ouvert, on avait du s'y prendre à trois fois pour la faire émerger.

Tout de suite après, Alice s'était déplacé en tout bon ninja raté qu'elle était pour aller piquer de la nourriture et sortir prendre l'air. Rester enfermé, c'est mauvais pour le moral, n'importe quel psychologue le dirait. Mais Alice ,'était pas n'importe qui et détestait encore plus que les autres se sentir prise au piège. Parce qu'elle avait passé sûrement plusieurs mois enfermée dans la même sale avec des saletés de zombies tout autour sans savoir qu'un stock de bouffe était à leur portée. Mais maintenant, c'était elle qui était avide de zombies, et pas l'inverse. C'était la deuxième raison pour laquelle la demoiselle était allé se réfugier sous le soleil. Mais l'astre semblait absent car il fait bien gris cette matinée-là.

Cela ne sembla pas déranger la blonde plus que cela car elle s'installa en face d'un grillage où s’agglutinaient les bestioles en masse et sortit la barre vitaminée qu'elle avait piquée. Un des zombies sortiait du lot, avec ses longues dreadlocks et ses yeux complètement blancs. Il avait le visage émacié, et la peau complètement arrachée. Il inspira un tel dégoût à Alice qu'elle ne put s'empêcher de lâcher un gloussement de stress. Elle s'approcha encore un peu, le regard figé dans une froideur étonnante et agita son petit déjeuner sous le nez du zombie. « - T'en veux ? » C'était pour avoir une vraie conversation qu'elle faisait ça, même si elle savait pertinemment ce cette chose ne lui répondrait pas. Elle croqua un bout de sa barre puis continua. « - Dommage, tu rates vraiment quelque chose vieux. La chaire humaine, ça doit pas être fameux. » Elle réfléchit un instant puis trouva sa remarque complètement stupide. « - Oh, j'ai rien dis, ça doit être sacrément délicieux pour que vous cherchiez à tous nous bouffer. La chaire humaine, encore plus à la mode que la kebab ... » Puis elle avala de nouveau un morceau de barre vitaminée.

Elle n'eut cependant pas le loisir de continuer à faire la conversation pour deux avec le rôdeur car quelqu'un s'approchait. Elle se retourna, méfiante, puis haussa un sourcil quand elle vit un visage non hostile approcher d'elle à grand pas. Elle haussa un sourcil. Qu’est-ce qu'il lui voulait ? Elle n'avait rien fait de mal, à part voler de la nourriture, mais qui pouvait bien lui en vouloir, franchement ? Elle s'apprêta à la saluer comme il se devait, donc de manière hypocrite et froide, mais l'autre la coupa dans son élan. Elle gonfla les joues. « - Très jolie blouse, mademoiselle ! » Et il leva les yeux aux ciel. Oui. C'était … Pathétique, comme approche. Elle avait vu mieux. Elle s’apprêtait à lui répondre par une réplique cinglante quand elle se rappela qu'il avait été le premier à ne pas lui parler de manière agressive.

« - Merci. »

Elle tenta un sourire, mais elle n'arriva qu'à bouger la commissure de ses lèvres d'un millimètre. Elle jeta un coup d’œil, et remarqua le restant de barre vitaminée dans son poing serré. Elle releva la tête vers son interlocuteur, et lui tendis la nourriture d'un air encourageant. « - Vous en voulez ? » Que dire de plus ? Elle ne le connaissait pas, ne lui avait jamais parlé, et était une criminelle aujourd'hui encore. Elle aurait bien voulu observer les zombies encore un peu, mais maintenant qu'il était là, elle ne voulait pas passer pour une folle en plus d'une personne dangereuse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar

WELCOME TO THE HELL
Ravi Matthain

MESSAGES : 50
ARRIVÉ : 23/11/2015


MessageSujet: Re: Men in White [Alice] Sam 26 Déc 2015 - 10:29


Men in White

Ravi & Alice



Déjà que Ravi n'était pas l'homme le plus sociable de la planète, il était encore plus à l'ouest quand il s'agissait de rencontrer une nouvelle personne et pire encore quand cette personne se trouvait être une femme. Et cette femme-là semblait avoir quelques difficultés aussi à se montrer sympathique et sociable. Elle eut un mal fou à lui adresser un simple sourire et l'homme restait figé devant cette étrange créature qui semblait aussi froide qu'elle était pâle. Ravi se frotta la barbe, adressant un sourire timide à la jeune femme qui tendait vers lui une barre énergétique à moitié mangée.

« Non, merci, ça ira. » répondit-il à son offre. Puis, il fit un pas sur le côté et se tourna vers les Z qui traînaient près de la grille, attirés par l'odeur de la chair fraîche que représentaient les deux scientifiques en blouse blanche. Il les observa un moment, s'approchant dangereusement et reculant à nouveau, répétant ce petit manège trois ou quatre fois sans plus jeter un regard à la jeune femme bien vivante à ses côtés. Et de nouveau, il fit volte-face pour la regarder, se plantant devant elle.

« J'ai cru voir que vous passiez beaucoup de temps avec nos amis les zombies. » commença-t-il. Il marqua une pause, ne sachant pas vraiment comment amener le sujet. Il se voyait mal poser ses questions de but en blanc, lui-même aurait trouvé cela peut-être un peu brutal s'il avait été à sa place. Mais en même temps, à quoi bon tourner autour du pot pendant des heures ? Ils étaient tous les deux suffisamment mal à l'aise comme ça et la conversation ne viendrait pas toute seule. L'un d'eux aurait à faire le premier pas et puisqu'il était venu jusque ici alors qu'elle n'avait rien demandé, c'était à lui de le faire... L'indien prit donc son courage à deux mains et, lâchant un profond soupir, se décida.

« Est-ce que vous les étudiez ? »

Bon, ça restait une question légitime. Il n'était pas le seul à l'avoir vu traîner dans le coin et avoir remarqué son étrange comportement. Et puis, si elle aussi était légèrement observatrice, elle avait du remarquer que son interlocuteur faisait la même chose de son côté. Il semblait tout à fait légitime qu'ils se réunissent à un moment. Et Ravi avait décidé que ce moment était venu.  




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



WELCOME TO THE HELL
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Men in White [Alice]


Revenir en haut Aller en bas
 

Men in White [Alice]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dancing With The Dead :: † APOCALYPSE WORLD † :: la prison-