AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

 

 clown put two together and you get an exceptional duo [Ravi]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage



WELCOME TO THE HELL
Mélissandre Jackson

MESSAGES : 173
ARRIVÉ : 17/10/2015
LIEU : à la prison



MessageSujet: clown put two together and you get an exceptional duo [Ravi] Ven 27 Nov 2015 - 17:07


Je suis tombée à tes pieds
ft Ravi Matthain


simplement parce que j'ai trébucher




Et une journée de plus dans cette prison, non je ne me sens pas prisonnière pas encore, je ne me sens pas étouffée mais, parfois la mission que Rick m'as donner à faire me met un peu la pression mais, pour le moment il n'y as rien à signaler de ce côté là. En cette journée c'est le soleil qui me réveilla à travers les barreau de ma cellule, c'est sur ce n'est pas très gaie comme réveille mais, dans cette condition on ne peux pas faire mieux.

Doucement je sort de mon lit et enfile des vêtements plus convenable pour en y sortir par la suite. Je me dirige vers e réfectoire histoire de manger quelques fruits que nous avions ramener lors d'une mission de ravitaillement. tout ce qui manque en ce matin même c'est un bon café bien chaud mais, c'est un luxe que nous ne pouvons plus vraiment avoir.

Une fois le petit déjeuner pris, je sortis du réfectoire pour ensuite faire un tour de ronde voir si les malade vont mieux et c'est le cas, chacun se remet de blessure du à des petites chute, d'autre d'un rhume rien de bien excitant en soi. Une fois cela fait, je sortis de la prison pour me laisser guider dans la cour, je pris une grande bouffée d'air frais, je m'étirai un petit moment. Ensuite je fit quelques pas ici et là, ne sachant trop quoi faire ma seule véritable amie avait quitter ces lieux et je ne sais toujours pas pourquoi.

Un petit soupir sort de mes lèvres et j'ai simplement envie de hurler aussi fort que possible. Des zombie sont toujours là près des grilles et ils y as toujours du monde pour les "tuer" si on peux vraiment dire cela, car d'un point de vu technique ils sont déjà mort. Enfin bref, je me retourne et la je commence à avancer doucement pour prendre place assise parce que j'ai rien à faire et que je m'ennuie ferme.

Je regarde les gens qui sont présent dans ces lieux, je leur adresse des sourires, des petits coucou de la main et la mon regard se stop vers un homme que tout le monde qualifie de bizarre. Il viens de Woodbury, il est toujours en train de traîner près des zombie et on ne sait pas trop pourquoi.

Je met mes mains dans les poches de mon jeans et je commence à avancer vers lui, il m'intrigue et je veux en savoir un peu plus sur lui. Plus mes pas se font plus je m'approche de lui. Et sans m'y attendre je me tord la cheville et fait un rouler bouler jusqu'à ces pieds. Je lève les yeux vers lui tout sourire, car même dans la honte je garde la tête haute.

-Je crois que je suis tombée à vos pieds.

Je dit cela sur un ton ironique mais, bon Dieu que ça me fessait mal quand même.





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



WELCOME TO THE HELL
Ravi Matthain

MESSAGES : 50
ARRIVÉ : 23/11/2015


MessageSujet: Re: clown put two together and you get an exceptional duo [Ravi] Ven 27 Nov 2015 - 23:32


Clown put two together and you get an exceptional duo

Ravi & Mélissandre



La pile électrique qu'était Ravi Matthain n'avait pas pour habitude de faire la grasse matinée bien au chaud dans son lit. Et c'était rapidement devenu un problème à la suite de son emménagement à la prison. Ici, il n'avait rien de plus que sa lampe de poche pour s'éclairer quand il se réveillait par malheur avant le soleil, ce qui arrivait assez fréquemment. C'était d'ailleurs ce qu'il avait fait ce matin-là, émerger des profondeurs du sommeil quand la nuit traînait encore dans les parages. D'après sa montre, 4 heures du matin. D'après son cerveau, l'heure parfaite pour commencer la journée !

Le jeune homme avait quand même traîné au lit jusqu'au levé du jour, se tournant et se retournant dans son minuscule lit au confort abrupt, lisant un roman à la lueur de sa lampe torche, qui commençait d'ailleurs à faillir dangereusement. Il aurait bientôt besoin de trouver de nouvelles piles, ce qui voulait dire aller faire un tour dans les plus proches ruines de la civilisation. Chose qu'il supportait assez difficilement, n'étant pas, disons-le, un pro de la guerre physique contre les morts-vivants. Mais quand ce cher astre solaire daigna enfin montrer le bout de son nez, Ravi sauta sur ses deux pieds, enfila sa blouse blanche par dessus ses vêtements (habitude idiote qu'il a pourtant gardé dans ce nouveau monde où son précieux doctorat en biologie n'a plus aucune valeur) et alla prendre de quoi manger dans les parties communes. C'était un avantage non négligeable que de partager les ressources, même s'il soupçonnait fortement que tous les survivants ne donnent pas tout au bien commun. Lui-même avait la fâcheuse tendance de garder parfois une chose ou deux dans son sac à dos et de le conserver dans sa cellule, à l'abri des regards et de la convoitise.

Se contentant d'une barre de céréales, le jeune scientifique quitta enfin le bâtiment, traînant des pieds, un bloc-note sous le bras, un stylo derrière l'oreille. Sur son passage, les lèves tôt lui adressait un signe de tête poli en réponse à ses sourires et ses « Bonjour ! » enjoués. Il ne s'en formalisait plus depuis bien longtemps et était même plutôt content de recevoir quelque fois des réponses plus optimistes. Les gens le voyaient comme un excentrique et peut-être même un dingue, et alors ? Il l'était, il le savait. Et il considérait que subsistaient des choses bien plus importantes en ce monde que l'opinion des autres. Comme sauver l'humanité, par exemple ! On ne pensait plus qu'à survivre, à raison d'accord, mais quand devait-on commencer à penser à la reconstruction ? Vivre dans une prison, c'était bien joli, mais à un moment, cela ne conviendrait plus à tout le monde. Et pour retrouver sa propre maison et son petit confort, il faudrait bien que quelqu'un s'occupe du problème classé Z !

Ce fut sur ces pensées positives et tournées vers l'avenir que le Dr Matthain prit place au sommet d'une petite pile de parpaings entassés près de la grille. Malgré le peu de force dont il disposait, il était tout de même parvenu à se faire ce petit fauteuil sans confort aucun, de ses propres mains. Posant son bloc-note sur ses genoux, le jeune homme en feuilleta les pages, étudiant de très près ce qu'il y avait inscrit de son écriture quasiment illisible d'homme pressé. Depuis qu'il ne pouvait plus utiliser un matériel d'étude digne de ce nom, Ravi se trouvait quelque peu coincé. Cela faisait des jours qu'il n'avait rien trouvé de vraiment pertinent. Il était finalement parvenu à faire le tour de la question et pouvait affirmer sans trop se tromper savoir tout ce qu'il y avait à savoir sur les Z. Sauf une chose. Une toute petite chose. Si minuscule qu'on ne la voyait même pas à l'oeil nu et le pauvre homme ne disposait plus d'aucun microscope suffisamment sophistiqué pour l'admirer autant qu'il l'aurait voulu.

Le virus. Ce virus inconnu, jamais vu auparavant. Cette énigme impossible qui représentait la clé de la misère actuelle. Il n'avait jamais vraiment eu l'occasion de l'étudier en profondeur, de le comprendre, de tester ses effets sur des cultures et encore moins sur des sujets vivants. Pourtant, il le savait en regardant le piètre schéma griffonné sur l'une des pages de son bloc, tout était là. Ravi se leva brusquement, attrapant le bloc au vol et se tourna vers la grille, où un petit groupe de zombies l'observaient de leurs yeux affamés. Il s'en approcha précautionneusement et les regarda à son tour, une main sur le menton, frottant sa barbe de 3 mois au fil de ses réflexions. S'il pouvait ne serait-ce que prélever à nouveau une goutte du sang de ces créatures...

Il était plongé dans ces considérations très sérieuses quand une tornade rousse s'écrasa près de lui. Le jeune chercheur se tourna brusquement vers la source de cette agitation, découvrant à ses pieds une jolie jeune femme souriant de toutes ses dents en le regardant. Lorsqu'il eut réalisé que la pauvre donzelle venait de s'écrouler devant lui, Ravi se pencha, tendant une main vers elle pour l'aider à se relever. Et, souriant à la remarque pleine de charme et d'ironie de la belle, il répondit sur le même ton :

« Je fais souvent cet effet aux femmes, veuillez m'en excuser. »

Il y ajouta un petit sourire qu'il espérait adorable. Puis, il reprit un peu de son sérieux, tout de même un peu inquiet de la voir blessée par sa maladresse.

« Tout va bien, rien de cassé ? »


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



WELCOME TO THE HELL
Mélissandre Jackson

MESSAGES : 173
ARRIVÉ : 17/10/2015
LIEU : à la prison



MessageSujet: Re: clown put two together and you get an exceptional duo [Ravi] Mar 1 Déc 2015 - 17:12


Je suis tombée à tes pieds
ft Ravi Matthain


simplement parce que j'ai trébucher




Une main douce et sincère s'offrait à moi et je ne put m'empêcher de la prendre dans la mienne afin de me relever de ce sol. Je m'époussetais vite fait bien fait, ne posant pas trop mon pied sur le parc terre de terre. (tu as vu le vieux jeux de mot pourri .) Je laissais un petit rire sortir d'entre mes lèvres en entendant ce qu'il venait de me dire. Je fis ensuite une petite grimace lorsque mon pied toucha terre mais, rien de grave.

-Certes je suis tombée à vos pieds mais, c'est simplement parce que j'ai trébuchée, donc vous n'avez pas à vous excuser pour une chose que vous n'avez pas commise.

Oui, bon s'est pourri je le conçois mais c'est surtout en réponse de son excuse, car il avait dit faire souvent cet effet aux femmes. Et puis, contre toute attente je me laissais tomber sur le sol afin de prodiguer un petit massage sur ma cheville.

-Rien de casser, juste sous le coup du choc ça fait mal, mais ça devrait passer assez rapidement.

Bien sur que ça va passer et puis, je ferai mieux de regarder où je mets les pieds la prochaine fois parce que là, je suis un peu sous le coup de la honte. Et même que ça ne m'était pas encore arrivé depuis que je suis dans cet endroit. Je savais que le jeune homme en face de moi venait autres camps qui ont été détruit et personnellement étant arrivé après cela, je ne connais pas vraiment la cause de ce malheur, qui semble mettre Rick dans tous ces états. Pour tout dire ai pas vraiment envie d'en savoir quoique se soit. Ce qui compte maintenant c'est le présent et pas ce qui a pu se passer ultérieurement.

-Au faite moi c'est Mélissandre Jackson.

Oui, autant continuer sur cette lancée non . Se présenter même si je savais plus ou moins qui il était je ne connaissais pas son nom. Il était souvent qualifié comme une personne bizarre amoureuse des zombies, car il pouvait passer des heures à les observer et on ne savait jamais pourquoi. Peut-être un mystère que je pourrai élucider ou pas. Non, je n'allais pas lui demander pourquoi il passait son temps à regarder les zombies, pourquoi est-ce que je ferai cela ? Ça ne m'avancera à rien de toute façon, on ne se connaît pas plus que ça et puis, avec le temps pourquoi il ne se confierait pas à moi sur son "obsession" ?

-Plus je vous regarde et plus je me demande à quoi vous pouvez ressembler sans votre imposante barbe de père Noël.

Peut-être qu'il est un tout autre homme sans sa barbe et je m'en vois bien curieuse de le savoir, et de le comparer avec le père Noël me laisse sortir un rire d'entre mes lèvres, car il est encore loin d'avoir la même barbe que lui. En fait je ne savais pas comment aborder des sujets avec les inconnus donc parfois je lance des vannes trop débiles. Oh ! Et pour tout vous dire ma cheville va déjà un peu mieux.






Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



WELCOME TO THE HELL
Ravi Matthain

MESSAGES : 50
ARRIVÉ : 23/11/2015


MessageSujet: Re: clown put two together and you get an exceptional duo [Ravi] Ven 4 Déc 2015 - 0:49


Clown put two together and you get an exceptional duo

Ravi & Mélissandre



Le visage de Ravi était fendu d'un immense sourire qui le faisait ressembler à une adorable peluche. Il avait si peu d’interactions normales avec les autres habitants de la prison que c'était quasiment Noël pour lui que de discuter un instant avec cette charmante jeune femme qui entrait dans son jeu sans avoir l'air de le prendre pour un cinglé. Peut-être passait-il beaucoup trop de temps avec les morts-vivants et en avait-il oublié que les vivants-vivants pouvaient être intéressant, eux aussi... Ce n'était pas une question qui occupait son esprit habituellement et il ne comptait pas s'y mettre maintenant. Si les vivants s'étaient donnés la peine de prendre un peu plus au sérieux les scénarios catastrophes exposés dans les œuvres fantastiques et s'étaient donc préparés à l'éventualité d'une épidémie zombie, le scientifique n'aurait jamais eu à souffrir d'autant d'inconfort pour mener à bien son projet et on ne le verrait non pas comme un fou mais comme un génie ! Ce n'était pas à lui de se sentir mal à l'aise à l'heure actuelle, mais aux autres. En tout cas, c'était ainsi qu'il voyait les choses.

Il fut tiré de ces pensées révoltées par la voix de la pauvre jeune femme assise au sol, se présentant à lui d'une manière incroyablement naturelle et détachée, alors qu'elle se massait tranquillement la cheville pour faire passer la douleur. Prit d'un petit sursaut, le jeune homme revint donc à la réalité et reposa sur elle ses yeux brillants, toujours paré de son incroyable sourire.

« Dr Ravi Matthain ! »déclara-t-il en réponse. « Et surtout Ravi de faire votre connaissance, Milady. » ajouta-t-il en faisant une petite révérence tout à fait ridicule. Il était absolument incapable d'être sérieux et normal plus de quelques minutes, visiblement. En particulier quand on le mettait en contact avec une nouvelle personne, une femme qui plus est. Une femme qui, de plus, semblait avoir un peu d'humour, ce dont il fut certain quand elle le compara au Père Noël.

Le jeune homme lâcha un petit rire amusé, caressant sa barbe d'un air un peu gêné. En effet, il ne prenait plus vraiment soin de se raser convenablement tous les jours et sa pilosité faciale pouvait se montrer parfois imposante, même s'il restait encore assez loin du bonhomme vêtu de rouge. Couleur qui commençait d'ailleurs à gagner les joues de Ravi, peu habitué à ce qu'une femme lui parle de son apparence physique.

« Je n'ai rien d'un Père Noël » lâcha-t-il finalement, retrouvant difficilement son ton léger, étouffé par sa timidité. « Et je n'ai, hélas, aucun présent à vous offrir. Mais je peux peut-être vous être tout de même utile. A moins que votre entrée fracassante dans ma vie ne soit rien de plus qu'un heureux hasard ? »

Tellement pris dans ses tergiversions, il n'avait pas vraiment remarqué si la jeune femme s'était approchée de lui d'un pas décidé avant de chuter ou si elle passait seulement par là sans faire attention à lui. Il était assez rare que quelqu'un vienne voir Ravi dans l'idée de lui parler vraiment, mais si les morts pouvaient revenir à la vie, pourquoi une femme n'aurait-elle pas envie de venir lui parler ?


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



WELCOME TO THE HELL
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: clown put two together and you get an exceptional duo [Ravi] Aujourd'hui à 9:58


Revenir en haut Aller en bas
 

clown put two together and you get an exceptional duo [Ravi]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dancing With The Dead :: † APOCALYPSE WORLD † :: la prison-