AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

 

 Crise de nerfs, jour 1 - EVA & TREESH

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage



WELCOME TO THE HELL
Treesh Hurringhton

MESSAGES : 78
ARRIVÉ : 04/11/2015


MessageSujet: Crise de nerfs, jour 1 - EVA & TREESH Lun 9 Nov 2015 - 12:44

Le chemin qui conduisait la belle et riche Treesh Hurringhton de son majestueux manoir - désormais infesté - jusqu'à ce petit village qu'on prénommait Alexandria fut parsemé d'embuche. Rare avait été les survivants aussi débile que la grande brune ayant surmontée cette apocalypse jusqu'à présent, mais par chance, son garde du corps de longue date, Oliver Monaghan était là pour la protéger. Loin d'accepter de vivre comme une sauvage, Treesh continuait tout de même à user de ses milles et uns caprices, n'acceptant pas de dormir dehors ou dans les sous-sol d'un appartement miteux, Treesh avait des goûts de luxe et l'adoratrice des cartes de crédit ne comptait pas changer d'une goutte. Ainsi, lorsque le duo quitta Atlanta à bord de sa limousine toujours sur pied, Hurringhton savait qu'elle ne pourrait pas retourner chez elle et accepta malgré tout de continuer sa route avec Oliver qui les conduit finalement jusqu'à une petite ville entourée d'une barricade solide, l'endroit parfait pour survivre. Par chance, le quartier semblait plutôt moderne, des constructions neuves, rien de bien grandiose contrairement à son majestueux manoir de plusieurs acres, mais c'était mieux que la petite maison digne d'un taudis africain qu'elle avait cohabité durant plusieurs mois en compagnie de Monaghan. Ainsi, les premiers pas à Alexandria se passa plutôt mal, voyant qu'une pimbèche semblait vouloir contrôler cette ville. Pour qui elle se prenait ? Elle ne possédait rien pour se permettre un tel pouvoir. Malgré une petite crise, Treesh finit par rejoindre une maison qu'on lui attribua en compagnie de Oliver, mais la chose que Treesh ne comprit pas, c'était qu'ils ne vivraient pas à l'intérieur en duo, mais bien avec une autre femme. Tandis que son charmant garde du corps allait ranger la voiture et parler un peu avec le conseil de la ville, Treesh se fit déposer face à sa nouvelle résidence. Une grande maison luxueuse, mais pas assez pour la riche héritière qui attrapa son sac à main et marcha jusqu'à l'intérieur. Ouvrant la porte, elle fixa avec dégoût la décoration plutôt neutre de la résidence. Oliver s'occuperait de toutes ses boîtes contenant ses divers bijoux, robes et objets de valeur qu'elle trainait depuis le tout début.

† † † † † † † † † † † † † † †

"i think my heart is better"
Party girls don't get hurt, can’t feel anything, when will I learn.  I push it down, push it down. I'm the one "for a good time call". Phone’s blowin' up, they're ringin' my doorbell. I feel the love. ♛ by endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



WELCOME TO THE HELL
Eva Wilson

MESSAGES : 20
ARRIVÉ : 29/10/2015


MessageSujet: Re: Crise de nerfs, jour 1 - EVA & TREESH Mer 11 Nov 2015 - 10:35



Crise de nerfs
Treesh & Eva


Alexandria, havre de paix au milieu de l'Enfer, accueillait des survivants depuis les premiers jours de l'épidémie. Eva avait été l'une d'entre eux, se réfugiant ici dès qu'elle l'avait pu, seulement quelques semaines après que les morts aient commencé à se relever pour tenter de tuer les vivants. Ici, la jeune fille et tous ses condisciples vivaient à l'abri de tout danger, dans un confort relevant quasiment du luxe. La jolie rouquine n'avait pas à se plaindre, elle vivait dans une maison agréable, elle vivait une vie agréable. Tout se passait presque comme si de rien était, si on en oubliait les hauts murs entourant la petite cité pour empêcher les morts d'entrer et de venir mettre la pagaille dans ce petit Paradis sur Terre.

Ce qui rendait encore plus heureuse Eva, c'était de savoir qu'elle allait bientôt partager cette grande maison avec d'autres personnes. On ne lui avait pas attribué de colocataires jusque là, mais le moment était enfin venu après que deux nouvelles personnes soient arrivés dans la ville. On avait seulement prévenu la jeune fille le matin-même, sans lui donner de détails particuliers au sujet de ces inconnus. Mais s'ils avaient eu l'autorisation de venir s'installer ici, ils étaient forcément des gens biens, non ?

Eva était affairée dans sa chambre quand elle remarqua les lumières qui se mirent à clignoter soudainement, signe que quelqu'un avait ouvert la porte. C'était une chance que les dirigeants de la ville aient trouvé de quoi équiper la maison pour que la jeune fille se sentent autant à l'aise que possible malgré sa surdité. En dehors de la difficulté à trouver des piles pour ses appareils auditifs, tout avait été mis en œuvre pour que la malentendante soit à sa place parmi eux. Balançant entre excitation et anxiété, la jeune fille reposa la couverture qu'elle était en train de plier et s'élança jusqu’aux escalier, prête à accueillir les nouveaux venus. Elle descendit les marches jusqu'à rencontrer une femme brune qui observait les alentours sans parvenir à vraiment cacher son dégoût. Eva fronça les sourcils un instant avant de s'approcher pour s'arrêter devant la nouvelle venue.

« Bonjour, je suis Eva. Bienvenue chez nous ! » articula-t-elle d'un ton enjoué en tendant la main vers la femme, se demandant si elle accepterait de lui serrer ou non. Elle avait l'air un peu guindée et pas vraiment heureuse de se retrouver là, mais Eva espérait bien parvenir à lui faire changer d'avis en l'accueillant comme il se devait chez elle.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



WELCOME TO THE HELL
Treesh Hurringhton

MESSAGES : 78
ARRIVÉ : 04/11/2015


MessageSujet: Re: Crise de nerfs, jour 1 - EVA & TREESH Mar 17 Nov 2015 - 17:56

Treesh venait tout juste d'entrer à l'intérieur de sa nouvelle demeure et déjà, elle rejetait tout ce qu'elle voyait. Un dégoût et un énervement la gagna sans attendre. Comment avait-on pu lui attribuer un endroit aussi petit et causi. Elle ne voyait aucun œuvre d'art, aucun tapis d'importation sans parler du couloir qui ne permettrait même pas à une voiture d'y rouler si l'envie lui prendrait. Comment pourrait-elle accepter de vivre dans un endroit immonde comme celui-ci. Entendant des pas provenant de l'étage, Hurringhton leva le regard, l'air exaspérée. La jeune femme se présenta à elle sans attendre, mais Treesh n'approuva pas. Elle la dévisagea aussitôt, la bouche grande ouverte face à la surprise de ses mots. La grande dame tendit son sac à main à l'inconnue. Tenez, allez chercher mes valises, ils sont dans la limousine à l'extérieur, puis je vous informe qu'à partir de maintenant, c'est ma résidence, vous allez devoir respecter mes exigences, je ne souhaite pas vous voir dans les parages en dehors des heures de travail, et oui, j'oubliais, lorsque vous aurez terminé de rentrer mes précieuses affaires, je vous attendrais dans le salon, je vais prendre une tequilla sunrise dans un verre de 25 centimètres de hauteur, un parasol rose et des glaçons à température de -12C. Vous avez 24 minutes pour tout faire, et avant d'y aller, j'apprécierais que vous emprunterez un langage plus clair avec moi, on dirait une retardée ! Dit la femme en déposant son sac dans les mains de la femme et continuant à marcher jusqu'au petit salon, faisant claquer ses talons aiguilles sur le parquet de bois foncé du couloir.

† † † † † † † † † † † † † † †

"i think my heart is better"
Party girls don't get hurt, can’t feel anything, when will I learn.  I push it down, push it down. I'm the one "for a good time call". Phone’s blowin' up, they're ringin' my doorbell. I feel the love. ♛ by endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



WELCOME TO THE HELL
Eva Wilson

MESSAGES : 20
ARRIVÉ : 29/10/2015


MessageSujet: Re: Crise de nerfs, jour 1 - EVA & TREESH Mer 18 Nov 2015 - 15:21



Crise de nerfs
Treesh & Eva


Bien qu'elle soit connue pour être une jeune fille toujours souriante et optimiste, Eva devait bien admettre que cette fois, elle était tombée sur un os. Son grand sourire s'effaça dès que la femme en face d'elle ouvrit la bouche. La rouquine ne comprenait pas tout ce qui se disait, mais elle arriva à en saisir suffisamment pour comprendre que les relations avec sa nouvelle colocataires allaient être tendues. Par réflexe, Eva empoigna le sac à main de la brune pour qu'il ne vienne pas s'écraser sur le sol, mais elle était bien incapable de faire le moindre geste autre que d'écarquiller les yeux et ouvrir la bouche, totalement sous le choc des paroles plus farfelues les unes que les autres que lui débitait son interlocutrice.

Quand elle se décida finalement à se taire, Eva n'était pas encore assez remise pour la suivre dans le couloir. Elle resta quelques secondes en place devant la porte d'entrée, se demandant ce qui était en train de se passer. Puis, elle ouvrit la porte pour regarder dehors et le spectacle qui lui apparut la rendit encore plus dingue. Une immense limousine noire était garée au bout de l'allée et un homme en sortait des valises, plus qu'elle n'en avait jamais vu. La jeune fille repoussa la porte, la claquant presque, avant de venir s'appuyer dessus pour souffler un coup. On venait de lui coller une dingo ! Elle allait devoir vivre sa vie avec une espèce de folle qui la prenait pour sa domestique... Il était hors de question pour la rouquine de se laisser faire de cette façon.

Aussi, au lieu de sortir aider l'homme à entrer les valises comme le lui avait demandé sa si charmante colocataire, Eva prit une profonde inspiration et alla jusqu'au salon, où elle retrouva l'autre femme. Elle se planta devant elle, les poings sur les hanches, le visage un peu plus dur. Son regard devait trahir son manque d'assurance, mais elle ne pouvait pas se laisser flancher dès le premier jour, sinon, elle allait vivre un véritable Enfer.

« Je ne sais pas trop qui vous pensez être, mais moi en tout cas, je ne suis pas votre bonne ! » lâcha Eva de son ton d'attardée, comme le disait si bien cette peste. « Nous devons vivre ici ensemble et il va falloir faire un effort. Je suis d'accord pour ne pas traîner dans vos pattes, mais pas pour vous servir de domestique. »

Le rouge lui montait aux joues, autant à cause de la colère que de la peur d'avoir l'air ridicule. Elle ne pouvait pas entendre le son de sa voix, mais elle commençait à se dire que peut-être, elle n'avait pas été assez convaincante, assez effrayante et que cette petite reine allait lui rire au nez. Enfin, même si elle avait été sûre d'elle, l'autre aurait probablement ris... Mais pour en être sûre, Eva ne pouvait qu'attendre de voir comment sa nouvelle amie allait réagir.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



WELCOME TO THE HELL
Treesh Hurringhton

MESSAGES : 78
ARRIVÉ : 04/11/2015


MessageSujet: Re: Crise de nerfs, jour 1 - EVA & TREESH Mer 18 Nov 2015 - 18:05

Dépassant sans attendre l'innocente qui allait devoir vivre un enfer pire que les zombies à l'extérieur, Treesh garda la tête haute ne prenant même pas la peine de faire attention aux réactions de la jeune inconnue. C'est une fois installée au salon que Treesh sélectionna la chaise au long dossier digne d'une reine. Voyant que ses bagages n'arrivaient pas, la grande héritière détourna le regard avec énervement constatant que Eva l'observait sans avoir réalisé la tâche qu'elle lui demanda. Offusquée, la brune se leva d'un pas, écoutant les réprimandes de sa colocataire avec une pointe de dégoût dans le visage. Je ne sais pas pour qui vous vous prenez, mais vous ne savez pas devant qui vous vous trouvez. Hurringhton doit certainement vous mettre la puce à l'oreille et sachez que je n'accepterais plus aucune négligence de votre part. J'ai tous les droits dans cette maison, j'ai l'argent et le pouvoir pour prendre le contrôle de cette petite ville, alors ayez l'obligeance d'aller rentrer mes boîtes et d'obéir ! Juste aux vêtements que vous portez, on sait parfaitement que vous n'avez guère l'intelligence pour jouer les maîtres de maison ! Répliqua Treesh sèchement. Mortifiée, elle serra les poings, cette salope manquait de manière. Si l'envie d'aller vous faire dévorer à l'extérieur, je ne vous empêche pas d'y aller, j'ai les ressources pour engager une autre femme de ménage plus compétente et moins obstinée que vous ne l'êtes, alors fermez-là et aller me préparer mon verre ! Hurringhton se sentait à la limite de l'humiliation, elle n'accepterait jamais de vivre sous le même toit qu'une pauvre, sans qu'elle ne travaille pour elle.

† † † † † † † † † † † † † † †

"i think my heart is better"
Party girls don't get hurt, can’t feel anything, when will I learn.  I push it down, push it down. I'm the one "for a good time call". Phone’s blowin' up, they're ringin' my doorbell. I feel the love. ♛ by endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



WELCOME TO THE HELL
Eva Wilson

MESSAGES : 20
ARRIVÉ : 29/10/2015


MessageSujet: Re: Crise de nerfs, jour 1 - EVA & TREESH Dim 22 Nov 2015 - 16:35



Crise de nerfs
Treesh & Eva


Malgré la situation qui n'avait pas grand chose d'amusant, Eva ne parvint pas à retenir un rire bruyant suite à la réponse de la nouvelle venue. Son hilarité dura plusieurs secondes avant qu'elle ne recroise le regard dégoûtée de la brune et que son visage retrouve instantanément le sérieux qu'il se devait d'afficher. Elle connaissait bien le nom d'Hurringhton, en effet, puisque son père travaillait pour eux dans l'un de leurs magasins d'Atlanta, raison pour laquelle ils avaient quitté New York des années auparavant. C'était d'ailleurs là-bas que l'homme était mort, attaqué par une horde de zombies qui se promenaient tranquillement dans les rayonnages. Eva était une jeune fille censée qui, malgré tout, parvenait à ne pas en vouloir stupidement à toute la planète parce qu'elle avait perdu son père. Alors, malgré l'information qu'elle venait d'apprendre sur l'identité de la femme qui semblait bien décidée à lui faire vivre un Enfer, la rouquine décida de ne pas s'en formaliser pour le moment. Il y avait d'autres problèmes à affronter entre elles pour le moment.

Et ce n'était même pas ce qui la faisait le plus rire dans le petit discours bien sentie de la femme, loin de là. L'argent, le pouvoir, engager des gens, avoir une femme de ménage ? Eva n'était certes pas extrêmement touchée par l'épidémie qui faisait rage à l'extérieur des murs d'Alexandria. Mais il fallait quand même redescendre sur Terre. Cette femme était complètement folle, visiblement. Eva se racla la gorge et fit un geste de la main pour désigner la fenêtre, l'extérieur.

« Vous avez regardé par la fenêtre récemment ? Vous êtes au courant de ce qui se passe dehors ? Vous n'êtes pas ici par caprice, j'imagine. Votre argent n'a plus aucune valeur dans ce monde, madame. Vous n'êtes plus rien, tout le monde se fiche de votre nom ou du nombre de billets de 100$ que vous trimbalez. »

Le petit speech de cette chère Mme Hurringhton avait au moins eu le mérite de redonner un peu confiance à Eva. Même si cette folle voulait lui pourrir la vie, la jeune fille savait maintenant qu'elle n'avait pas à s'en faire plus que ça. Elle restait une tarée qui refusait de voir la vérité en face. Seule la survie importait désormais, l'argent n'avait plus aucune valeur et certainement pas ici. Cette femme devrait se le mettre dans le crâne ou elle ne ferait pas long feu parmi eux...

« Enfin, si vous pensez pouvoir trouver une femme de ménage à Alexandria, je vous en prie, allez-y. Je vous raccompagne à la porte ? »


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



WELCOME TO THE HELL
Treesh Hurringhton

MESSAGES : 78
ARRIVÉ : 04/11/2015


MessageSujet: Re: Crise de nerfs, jour 1 - EVA & TREESH Jeu 3 Déc 2015 - 20:09

Treesh n’avait pas l’habitude de se faire répondre de la sorte. Dans une autre vie, la grande brunette lui aurait pourris la vie sans dire détruit. Elle aurait utilisé sa carte de crédit, l’aurait radié de la planète ou l’aurait envoyé pourrir dans un taudis en Afrique, mais en ce moment, elle ne possédait plus personne à son service, mise à part son fidèle ange gardien. Comment allait-elle faire pour devenir la reine de cette ville. Hurringhton devait se poser la question et trouver rapidement une solution. Elle ne voulait pas se faire marcher sur les pieds et encore moins par une handicapée. Vous pouvez bien rire ma petite idiote, mais sachez que je suis toujours aussi puissante, peu importe ce que vous semblez vous imaginer ! J’ai survécu à cet univers sans mes fidèles gardes du corps, vous ne vous êtes jamais dites que peut-être que les rôdeurs avaient une cervelle plus développé que la votre ? Ils ne peuvent peut-être pas parler comme vous, mais au moins, ils savent se prosterner devant mon pouvoir et me garder la vie sauve ! Oui oui, Treesh alla jusqu’à délirer de la sorte. Elle finit par envoyer une gifle en plein visage de la petite effrontée. Son sarcasme et sa haine lui donnait des envies de meurtre. Elle allait devoir trouver une manière de se débarrasser d’elle sans attendre. Vous êtes vraiment atteinte ! Pour qui vous vous prenez petite idiote sans cervelle ! Commencez donc par apprendre à parler normalement, cela en dit long sur votre manque de manière ! Son garde entra finalement. Treesh pointa la pièce voisine. Va m’installer toutes mes antiquités et mes objets de valeur dans la maison, je te donnerais un plan après avoir pris une bonne douche, pendant ce temps, va chercher les affaires de cette handicapée et envoie tout ça au sous-sol, je n’ai pas envie de dormir au même étage qu’elle ! Elle borda ses lèvres d’un franc et sombre sourire.

† † † † † † † † † † † † † † †

"i think my heart is better"
Party girls don't get hurt, can’t feel anything, when will I learn.  I push it down, push it down. I'm the one "for a good time call". Phone’s blowin' up, they're ringin' my doorbell. I feel the love. ♛ by endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



WELCOME TO THE HELL
Eva Wilson

MESSAGES : 20
ARRIVÉ : 29/10/2015


MessageSujet: Re: Crise de nerfs, jour 1 - EVA & TREESH Mar 15 Déc 2015 - 5:45



Crise de nerfs
Treesh & Eva


Cette femme avait totalement perdu la tête, Eva ne voyait aucune autre explication possible à tant d'acharnement. Elle refusait de voir la vérité en face et tant qu'elle vivrait dans la sécurité et le luxe, elle ne comprendrait jamais. Et ce n'était certainement pas l'adolescente qui aurait les capacités de lui apprendre ce qu'était la vie désormais. Les deux femmes devraient donc vivre ensemble en supportant les différences de l'autre et Eva avait comme l'impression que ce serait elle qui en souffrirait le plus...

Puisque discuter était une totale perte de temps avec cette femme, la rouquine se contenta de croiser les bras contre sa poitrine et d'écouter distraitement l'autre folle qui délirait à propos des zombies tellement intelligents qu'ils reconnaissaient l'héritière et lui laissaient volontairement la vie sauve, levant les yeux au ciel à l'entente d'aussi grosses idioties. Elle s'échappait d'un asile ou quoi ? En tout cas, on aurait du l'y envoyer des années plus tôt, parce que sa place était définitivement là-bas !

La pauvre Eva pestait en silence en regardant le plafond quand une violente gifle qui la fit vaciller, la ramena à la réalité. Cette dingue venait de la frapper ?! Ça n'allait pas se passer comme ça ! Du moins, c'était ce que la jeune fille se disait dans sa tête mais, trop choquée et secouée par le geste de sa nouvelle colocataire, la rousse restait immobile, une main sur sa joue rougie, pendant que son agresseur continuait sa petite tirade comme si de rien était avant de se tourner vers un homme qui venait d'entrer, les bras chargés de valises et de coffrets. Sans doute le serviteur qu'Eva avait aperçu dehors quelques minutes plus tôt.

Incapable de bouger, la jeune femme se mordait les lèvres en retenant les larmes qui menaçaient de s'échapper de ses yeux humides. Elle ne voulait surtout pas montrer le moindre signe de faiblesse devant cette femme immonde qui comptait lui gâcher la vie, mais il ne fallait pas oublier qu'elle n'était rien d'autre qu'une adolescente... Et malgré tous ses efforts, ce n'était pas simple de se montrer forte devant autant de méchanceté. En entendant Treesh exiger qu'on déplace les affaires de la jeune fille au sous-sol, les larmes coulèrent finalement, silencieusement, sur les joues rougies et bardées de tâches de rousseurs. Il n'y avait qu'une seule solution face à un tel comportement : prévenir Deana et faire en sorte de trouver un autre endroit où vivre pour cette femme ou pour elle-même.

Eva avança vers l'homme qui tenait les bagages, prenant soin de bousculer Treesh au passage et s'arrêta devant lui.

« Ne vous avisez pas de toucher à mes affaires, monsieur. » déclara-t-elle aussi froidement que possible malgré ses pleurs. Puis se retournant vers la brune : « Si vous ne voulez pas vivre au même étage que moi, alors vous feriez mieux d'aller voir ailleurs, c'est ma maison, que ça vous plaise ou non. » Elle s'engagea ensuite dans les escalier qu'elle monta en faisant de son mieux pour ne pas regarder en arrière. Elle ne pouvait pas entendre la réponse de Treesh, ce qui lui permettait d'avoir l'air un peu moins pitoyable : elle aurait l'air d'ignorer la vieille folle si celle-ci lui répondait. Et personne ne pouvait la voir pleurer.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



WELCOME TO THE HELL
Treesh Hurringhton

MESSAGES : 78
ARRIVÉ : 04/11/2015


MessageSujet: Re: Crise de nerfs, jour 1 - EVA & TREESH Mer 6 Jan 2016 - 18:17

Bien que Treesh blessait de plus en plus la jeune adolescente, aucun semblant de remords semblait gagner l’esprit de la grande Hurringhton qui préféra se concentrer à s’admirer dans le miroir les voisinant plutôt que de voir les larmes perlés dans les yeux de la rouquine. Elle continua son chemin tandis que Eva s’empressa de répliquer à son garde du corps. La brune fronça les sourcils face à son comportement choquant. « Vous vous trouvez drôle très chère ? Vous me faites pitié…. Cette maison m’a été donnée par la mairesse de Alexandria en arrivant ; je ne pense pas que votre statut social vous permet de jouer les divas ici ! Vous n’êtes qu’une moins que rien, vous devriez être fière de pouvoir respirer le même air que la mienne, alors, prenez cela pour une chance. J’attends votre collaboration complète avant 18heures et cette fois, je suis gentille ! » Affirma l’horrible femme sur le fait qu’elle ne souhaite pas voir ses affaires à l’étage. La femme monta en larme tandis que Treesh s’installa sur le canapé. Elle pointa son homme de main du doigt. « Après avoir installé toutes mes affaires, je vous demanderais de retirer tout ce qui est orange de la résidence… ça ne va tout simplement pas avec mon teint ! Puis j’exigerais qu’on abatte ce mur-ci… et cette paire de chaussure ! Brulez-moi ça ! » Dit-elle en plissant les yeux de dégoût face aux chaussures de Eva qui trainaient près du placard de l’entrée.

† † † † † † † † † † † † † † †

"i think my heart is better"
Party girls don't get hurt, can’t feel anything, when will I learn.  I push it down, push it down. I'm the one "for a good time call". Phone’s blowin' up, they're ringin' my doorbell. I feel the love. ♛ by endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



WELCOME TO THE HELL
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Crise de nerfs, jour 1 - EVA & TREESH Aujourd'hui à 9:58


Revenir en haut Aller en bas
 

Crise de nerfs, jour 1 - EVA & TREESH

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dancing With The Dead :: † APOCALYPSE WORLD † :: alexandria-