AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

 

 La santé avant tout [Daryl Dixon]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage


avatar

WELCOME TO THE HELL
Invité



MessageSujet: La santé avant tout [Daryl Dixon] Mar 3 Nov 2015 - 16:45




Nous pouvons pas dire que la tension n'est pas au plus bas depuis que les nouveaux survivants sont arrivés à la prison, loin de là étant donné que peu de personnes sont en accord avec ma décision. Oui, j'ai accepté de les prendre avec moi pour rentrer, j'ai un cœur encore et je ferai tout ce qu'il faut pour laisser une chance à ces derniers de prouver qu'ils sont dignes de rester dans le groupe, dans le cas contraire la sortie est la seule option envisageable. Cependant, comme je m'y attendais certaines doutes commencent à subsister envers certaines personnes, des doutes que je vais devoir effacer au plus vite afin de continuer de garder mes proches en sécurité, les mettre en danger est la dernière chose que je souhaite. Il y a pourtant une personne qui n'a pas donné clairement son avis et autant vous dire que son avis pourrait grandement m'aider. Volant en main, je détourna brièvement mon regard vers Daryl voyant ainsi qu'il demeurait pensif, comme à son habitude. " Qu'est-ce qui se passe ?" Qu'il ne s'inquiète pas je ne comptai pas faire le psychologue, ce n'était pas mon genre, mais il avait quelque chose en tête, pourquoi ne pas partager ? Nous étions que tout les deux, c'était le bon moment pour pouvoir parler. C'était pas gagné vu qu'il n'est pas trop bavard, mais on ne sait jamais.

Il avait toute la route pour pouvoir parler, c'est toujours mieux que de rester renfermé sur soi-même, non ? Ça n'amène rien de bon de tout garder pour soit et puis c'est pas comme si j'étais un inconnu. Jusqu'à Atlanta plus précisément. Oui, nous retournions là-haut après de long mois pour faire une excursion dans l’hôpital de la ville. On pourrait croire que tout a été pillé, mais croyez-moi ce n'est pas vraiment le cas. D'après ce que j'ai pu entendre, la ville a été évacué assez rapidement après qu'une horde a débarquée et encore après, l'endroit n'est pas vraiment désert, il est dangereux de s'y aventurer ce n'est pas une surprise, mais nous le devions. Reportant mon regard sur la route, je lança un bref coup d’œil vers la carte se trouvant dans une de mes mains, nous y étions presque. Je rangea rapidement la carte en la pliant. " Tu es comme la plupart, tu n'approuves pas la venue des nouveaux ?" On n'a toujours eu l'habitude de tout se dire, s'il avait quelque chose sur le cœur c'était le moment de le cracher. Dans tout les cas nous trouverons une solution comme nous l'avons toujours fait. Il arrive qu'on ne soit pas d'accord, mais le respect et la fidélité que nous avons l'un envers l'autre est presque synonyme de fraternité. Je le considère petit à petit comme un frère et en sachant que je peux compter sur lui, il faut qu'il se mette en tête qu'il peut également compter sur moi. Malheureusement nous étions assez différents de ce coté, il est un peu plus fermé sur le sujet que moi.


Revenir en haut Aller en bas


avatar

WELCOME TO THE HELL
Daryl Dixon

MESSAGES : 712
ARRIVÉ : 27/10/2015
LIEU : Prison



MessageSujet: Re: La santé avant tout [Daryl Dixon] Mar 3 Nov 2015 - 18:08

La santé avant toutRick & Daryl;

Je pouvais encore me rappeler mon arriver dans le petit groupe avec Merle, je n'étais que l'ombre de mon frère le cadet préférant rester solitaire et partir à la chasse pour éviter les ennuis et oublier la vie, une habitude pour moi même après cette apocalypse. Merle est mon aîné il a toujours était une grande gueule, je pourrais même dire qu'il a commençait à déteindre sur notre père mais comment pourrais-je lui en vouloir avec l'enfance que nous avons eu ? Enfant unique, il a toujours du se démerder seul, moi je devais admettre que j'avais eu comme atout un grand frère. Même si ce n'était pas une perle, il m'avait tout de même mis à l'écart et évité des grosses raclées seulement il a fini par tomber dans la drogue et la violence c'est alors emparer de lui, malgré tout je le suivais partout. Il allait chez un pote, j'allais avec lui chez son pote, tout deux ils picolaient et fumaient joint sur joint pendant que j'attendais silencieux dans mon coin, zappant les chaînes de la télévision au moins je recevais aucun coup de mon père, mais attention à ne pas énerver Merle.
Une ombre, voila ce que j'ai toujours était même à l'école ... Je ne voulais surtout pas être remarqué par les autres élèves ou professeurs rien que le nom Dixon arrivait à faire peur de toute façon. Quand Merle était envoyé dans un centre de correction la plupart du temps j'aimais aller en forêt, la solitude, toujours la solitude, le peu de fois ou j'ai tenté de me faire des amis c'était avec des enfants de mon quartier qui crânaient parce que leur parent était bourré de tune, ils étaient une bande à faire du vélo pendant que je courais derrière eux, j'ai tout de même fini par les perdre en chemin seulement je les ais rattrapé! pour voir le haut de ma maison en flamme, ma mère y étant morte une cigarette à la bouche ce qui avait provoqué l'incendie. Les regards de pitié très peu pour moi, j'avais de nouveau fuit dans les bois. Maintenant c'est différent, après que je sois sorti de l'ombre de Merle et que j'ai appris à connaître des personnes, dont Rick, visiblement j'avais réussi à me faire une place, je ne pouvais dire si je l'a méritais mais Rick avait confiance en moi et j'avais confiance en lui, c'était un homme de parole, un bon père de famille puis un bon chef de groupe. D'ailleurs nous étions repartis sur les routes chercher des médicaments à l'hôpital d'Atlanta, c'est la que Rick commença à me poser une question à laquelle je ne répondis pas je n'avais rien à dire ... Puis finalement il toucha le sujet du jour, celui qu'effectivement je redoutais.

Depuis l'attaque du gouverneur Rick a accueilli des survivants, la prison devenait de plus en plus peuplée et de voir tout ce monde venait à me stresser, surtout des personnes que je n'avais pas eu le temps d'analyser. Malgré tout, chaque jour je tentais d'en mettre une à jour, voir si elle était fiable ou pas, j'accordais que très peu ma confiance et disons qu'avec tous les événements qui c'était déroulés ces derniers temps, ma confiance était très dur à gagner. Seulement j'avais confiance en Rick, alors que j'étais pris au piège par le gouverneur il était même revenu me chercher, il avait même accepté Merle, je lui faisais entièrement confiance, il était comme un frère pour moi. Que pourrais-je dire ? Des personnes étaient bien, d'autre ... Je ne savais pas, je ne les connaissais pas ...

-Non c'est juste que ... Je ne les connais pas, je sais juste que ... Bien tu as vue par toi moi comme ils sont dans l'arène du gouverneur, il y en a qui sont tellement manipulables, faibles ... Bestiales, il y a énormément de monde d'un coup

Et je pouvais encore me rappeler leur cris de "mise à mort" dans l'arène du gouverneur, à croire qu'on était revenu à l'époque des gladiateurs, bon ils n'étaient pas tous comme sa, mais je préférais me méfier.

-Déjà que je ne dormais que d'un œil


Dis-je sarcastiquement.

code by lizzou × gifs by tumblr



† † † † † † † † † † † † † † †


I, I feel like a monster
“I must confess that I feel like a monster I hate what I've become, the nightmare's just begun I must confess that I feel like a monster”

Spoiler:
 


Dernière édition par Daryl Dixon le Jeu 5 Nov 2015 - 9:44, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar

WELCOME TO THE HELL
Invité



MessageSujet: Re: La santé avant tout [Daryl Dixon] Jeu 5 Nov 2015 - 1:51




De tout ceux que j'ai croisé, Daryl est le seule dans son genre c'est le moins qu'on puisse dire. La sociabilité n'est pas son fort et il a su le montrer de nombreuses fois pour le plus grand damne de certains qui arrivent encore à se faire refouler dans leurs gestes. Je vais pas vous me cacher qu'intérieurement ça me fait assez rigoler même si parfois je n'approuve pas son comportement envers les autres, rester renfermer sur soi-même, ça je ne pouvais pas l'en blâmer vu qu'il est comme ça, mais le groupe est là pour se soutenir, un effort de son coté est peut-être envisageable, non ? La preuve que tout est possible vu qu'il a acquis mon soutient à la longue. Il n'avait pas tord concernant les nouveaux arrivants, je n'étais pas dupe au point de fermer les yeux sur ce qui se passait à Woodbury, sur le comportement de certaines personnes devant des atrocités mises en place par le Gouverneur. Une légère déception se lisait sur mon visage alors que je reporta mon attention sur la route. " Je me méfie aussi, mais nous devons leur laisser une chance. N'oublions pas qu'ils étaient dirigés par un homme sans aucune morale en dehors de la sienne, je doute qu'il se préoccupait réellement de ces survivants si tu veux mon avis. Il était avide de pouvoir et tout les moyens sont bons pour monter un empire comme le sien." Je n'obligeai personne à partager mon avis, ils étaient libres de penser ce qu'ils voulaient, ceci-dit ça se voyait, c'était une évidence quand on connait la véritable personne qui se cachait derrière.

Mais quelque chose triturait les méninges, une décision lourde de conséquences et c'était assez délicat de la dire, mais faire la langue de bois n'est pas dans ùa façon d’être. C'est pour quoi je profita d’être seul avec Daryl pour parler. " Je ne veux prendre aucun risque, mais certains n'ont pas leur place dans le groupe." Ça en disait long sur ma vision des choses, sur la possible option que j'avais en tete. J'ai eu le temps d'analyser le comportement de certains nouveaux et je dois avouer que ce sont des bombes à retardement avant qu'ils n'exposent le danger au groupe et ça, ce n'était pas tolérable, encore moins envisageable.

Toujours au volant, je me pencha légèrement pour observer la ville qui présenta à nous. Déserte à vue d’œil, mais dans le fond elle ne l'était surement pas. Personne n'ose s'y aventurer. Je pris soin de garer la voiture dans une allée avant de prendre la parole tout en vérifiant la chambre de mon Colt. " L’hôpital est à quelques mètres, on doit se faire le plus discret possible. D'après Glenn de nombreux endroits n'ont pas été pillés encore, prions pour que l’hôpital en fasse partie. Suite à mes paroles je sortis de la voiture, prenant bien soin de le faire le plus silencieusement possible.


Revenir en haut Aller en bas


avatar

WELCOME TO THE HELL
Daryl Dixon

MESSAGES : 712
ARRIVÉ : 27/10/2015
LIEU : Prison



MessageSujet: Re: La santé avant tout [Daryl Dixon] Jeu 5 Nov 2015 - 10:15

La santé avant toutRick & Daryl;

Pour moi une chose était certaine, même avant que les morts ne viennent à se relever je n'avais pas confiance en l'être humain. Je n'irais pas dire que tout les êtres humains sont des purs déchets, mais après avoir vue autant de violence autour de moi, de la violence gratuite même parce qu'une personne est différente, parce qu'elle n'a pas d'argent ou parce qu'elle est ivre morte que dans ce nouveau monde, je me voyais très mal faire confiance aux nouveaux. L'humain a toujours était ainsi, fermer les yeux sur les malheurs des autres et fuir, venir s'en prendre au plus faible, chercher le pouvoir, l'argent ... Le gouverneur était à la recherche du pouvoir, il faisait partie des personnes à éliminer car rien que sa façon de voir ce monde prouvait qu'il avait complètement perdu l'esprit. Maintenant on pouvait aussi retrouver des pillards partout, la loi du plus fort, se battre pour de la nourriture comme des animaux sauvage, se battre pour des armes, se battre pour survivre ...  J'aurais très bien pus aller sur le chemin de la solitude et rester une brute, rester dans l'ombre de mon frère mais j'avais fait un autre choix et c'est maintenant que je trouvais une raison de vivre, protéger ma famille. A quoi bon avant je ne servais à rien mise à part servir de larbin à mon frère, cloper, bosser sur mes bécanes et m'isoler à la chasse, c'était triste à dire mais oui, depuis que les morts se sont relevaient, j'ai trouvé ma place en ce monde. J'ai longtemps douté puis finalement j'ai réussi à accorder ma confiance à Rick, je l'approuvais quand il disait que chacun avait besoin d'une seconde chance, malgré tout mon instinct ne cessait de hurler au fond de moi de prendre garde. Puis aux dernières paroles de Rick, je détourna la tête vers celui-ci puis prenant la parole.

-Oui ... D'ailleurs j'observe énormément les nouvelles personnes du groupe, j'arrive a en percer certaine mais d'autre ... Il y a des personnes dangereuses un jour ou l'autre il faudra remettre des règles en place

Lorsque nous étions en famille nous avions déjà nos propres habitudes, mais depuis que les nouveaux étaient arrivés, pour moi il était évident qu'il fallait établir des nouvelles règles, que chacun ait son rôle, Spencer était un bon chasseur il ne cherchait aucun problème il était venu avec sa femme, je ne voyais pas de danger puis j'avais eu l'occasion de lui parler, il allait falloir que je me fasse violence pour voir les autres.
Finalement avec Rick nous arrivâmes en ville, nous avions besoin de ravitaillement en ce qui concernait les soins médicaux, quoi de mieux qu'un hôpital ? Sortant de la voiture, j'avais mon arbalète et bien sur un poignard, les armes à feu fonts bien trop de bruit à mon goût. Il y avait des rôdeurs qui entouraient qu'une partie de l'hôpital, l'autre partie était en ruine après y avait-il un accès ?

-Prendre des petites rues serait risqué mais peut-être qu'en passant du côté des ruines ont auraient plus de chance ? Je ne vois pas les rôdeurs grimper sur un tas de pierre effondrées

Puis si ont pouvaient y arriver ont débouchaient tout de même vers une partie de l'hôpital.

code by lizzou × gifs by tumblr



† † † † † † † † † † † † † † †


I, I feel like a monster
“I must confess that I feel like a monster I hate what I've become, the nightmare's just begun I must confess that I feel like a monster”

Spoiler:
 


Dernière édition par Daryl Dixon le Lun 9 Nov 2015 - 8:21, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar

WELCOME TO THE HELL
Invité



MessageSujet: Re: La santé avant tout [Daryl Dixon] Sam 7 Nov 2015 - 15:16




Conscient que l'arrivée des nouveaux survivants commence à diviser le groupe à cause des différents points de vues, je ne pouvais les laisser se voiler la face en agissant comme des animaux. Nous sommes humains, à quoi se résoudront-ils à vouloir agir sans réfléchir à cause d'un passé trop tumultueux ? Le Gouverneur en a payé le prix fort en perdant la communauté et ce sera la même chose pour ceux partageant sa folie et sa "vision des choses". Jusqu'ici moi et les autres avions survécus à l'enfer en faisant des choix pas toujours "humains", mais notre partie humaine en nous nous as fait redescendre assez souvent pour nous remettre en question. Daryl venait d'ailleurs tout juste de mettre un point sur une remise en question, des nouvelles règles doivent être mises en place vu le nombre continuant de s’agrandir au sein de la prison. Il n'y a plus aucune loi, mais pour vivre en "communauté", des règles doivent être installées. Tout en repensant à tout ça, je lâcha un soupir bref tout en détournant mon regard vers la vitre à ma gauche. " C'est ce que je compte faire." Dis-je d'une façon assez perplexe. Est-ce que je commençai à perdre espoir en le peu d'humanité dont j'ai fait preuve jusqu'ici ? Probablement. Je ne cherche aucunement la reconnaissance, je fais ce que j'ai à faire, mais ça n'a pas l'air de plaire à tout le monde.

La ville d'Atlanta étant déserte à première vue, la vérité peut vite nous rattraper et on n'en était conscient, voilà la force de notre vision des choses. L’hôpital n'était pas en très bon état, pas étonnant vu tout ce qui s'est passés dés le début de l'épidémie jusque maintenant ce qui est vraiment dommage étant donner la splendeur de cette ville avant que tout ne commence. Une légère déception prit place en moi alors que l'archer du groupe proposa une alternative pour entrer dans le bâtiment sans se faire "avoir". Lançant un regard vers les débris je constata assez rapidement que c'était envisageable, mais je lui lança malgré tout d'un ton assez ironique. " Je ne voyais pas les rôdeurs franchir les grilles de la prison." Suite à mes paroles je lui adressa un signe de la tête pour qu'on puisse avancer.

Des rôdeurs se trouvaient dans la cour principale de l’hôpital tout comme des tentes ayant appartenu à des militaires avant qu'ils ne se fassent submergés. L'armée n'a pas réussit à maintenir un semblant de sécurité...qui le pouvait réellement ? Le Colt en main, je longea la partie Est de l’hôpital en gardant un œil attentif sur le périmètre. Le danger dans cette situation est que le moindre faux pas pourraient nous coûter la vie. Arriver à un embranchement, je fis un léger signe de la tête à Daryl pour qu'il passe devant, son arbalète étant silencieuse, il était le plus apte à prendre la tête, mon Colt est plus bruyant même si ma machette était à portée de main. On se couvre sans difficulté, la confiance nous le permet et c'est sans regret que j’agissais ainsi avec lui surtout qu'il en ferait de même avec moi en me couvrant.


Revenir en haut Aller en bas


avatar

WELCOME TO THE HELL
Daryl Dixon

MESSAGES : 712
ARRIVÉ : 27/10/2015
LIEU : Prison



MessageSujet: Re: La santé avant tout [Daryl Dixon] Lun 9 Nov 2015 - 8:48

La santé avant toutRick & Daryl;

Il était clair que tout le monde voyait ces nouvelles têtes d'un mauvais œil, après chacun a le droit à une seconde chance comme moi après tout, quand j'avais connus Rick j'avais voulut le poignarder de rage qu'il ait laissé mon frère pourrir sur un toit. Nous y étions retournais et Merle n'étais plus la, maintenant, malgré qu'il ait été associé avec le gouverneur Rick l'accepté même si il resté méfiant. Il est vrai que Merle est un salopard, mais il reste mon frère, donc si mon aîné a le droit à une seconde chance les nouveaux aussi, il allait juste falloir redoubler d'attention et mettre des nouvelles règles en place. En me mettant dans la tête des nouveaux, pour eux cela ne devait pas être évident d'être classé comme potentiellement dangereux eux même venaient à se méfier du groupe, donc laissons faire les choses, observer et surtout, que rien ne tourne au vinaigre.

-Faire en sorte aussi que personne ne se monte la tête, après tout il y a des gosses montrons l'exemple, que personne ne se divise

Et c'était moi qui disait ça ? Quand j'avais dévalé cette colline alors que je recherchais Sophia j'avais du prendre un sacré coup sur la tête, après tout j'ai bien confondus Merle avec un Rôdeur qui s'attaquait à mes chaussures.

Qui aurait crus que Rick devienne pour moi comme un frère de cœur ? Celui-ci arrivait même à me faire légèrement sourire, nous en avions traversaient des épreuves en peu de temps ensemble, même si j'avais eu vraiment beaucoup de mal à lui accorder ma confiance, j'avais changé en un hier, il était un leader prêt à tout pour sa famille. D'ailleurs si nous étions ici c'était encore une fois pour le groupe, trouver un maximum de fourniture médical, il ne faut pas agir une fois qu'une personne est malade, ça prends très vite de l'ampleur et la mort rôde. Une fois que nous avions franchis les débris, nous arrivâmes dans la cour de l'hôpital ou l'on pouvait voir un campement militaire, il y avait aussi des sacs mortuaires partout, des cadavres, du sang, l'invasion avait du être très rapide. Arbalète en main je resté près de Rick prêt à tirer sur une cible mouvante, voir dégainer mon couteau de survie. Silencieux de nature je me déplaçais à pas de loup, faisait signe à Rick d'un léger sifflement de ralentir, nous baissant tout les deux en même temps. J'écoutais le silence pesant, mais comme on dit, le calme avant la tempête. Nous étions maintenant très proche de l'entrée, de suite je passé devant prêt à tirer faisant de nouveau signe à Rick qu'il pouvait s'approcher. A l'entrée il n'y avait que des cadavres, du sang et des ampoules grillées. Puis je repris en chuchotant.

-Tu sais ou se trouve la réserve ?

En tout niveau hygiène, se serait pas mal que les produits soient bien emballaient.

code by lizzou × gifs by tumblr



† † † † † † † † † † † † † † †


I, I feel like a monster
“I must confess that I feel like a monster I hate what I've become, the nightmare's just begun I must confess that I feel like a monster”

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar

WELCOME TO THE HELL
Rooney A. Grimes

MESSAGES : 723
ARRIVÉ : 01/10/2015


MessageSujet: Re: La santé avant tout [Daryl Dixon] Dim 6 Déc 2015 - 11:53

J'ARCHIVE

† † † † † † † † † † † † † † †

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



WELCOME TO THE HELL
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: La santé avant tout [Daryl Dixon]


Revenir en haut Aller en bas
 

La santé avant tout [Daryl Dixon]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dancing With The Dead :: † HORS SUJET † :: non terminé-