AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

 

 Room 67 ▬ ft. Sammy Oldson

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage


avatar

WELCOME TO THE HELL
Invité



MessageSujet: Room 67 ▬ ft. Sammy Oldson Jeu 29 Oct 2015 - 14:06



Room 67One night in white sheets, under a warm blanket... Damn, I missed it so much.

Oh, Knoxville... Kayla connaissait très bien cette petite ville de Géorgie. Avant la mort de son père, elle y allait beaucoup pour rendre visite à son grand-père. Ça faisait un bail qu'elle ne l'avait pas vu, sept ans, peut-être ? La gamine n'avait plus la notion du temps. Les secondes pour elle, passaient à la vitesse des heures. Tout était long, surtout quand on est seul comme Kayla. Après l'attaque de son bunker, il y a quelques mois, elle marche seule dans les villes de Géorgie sans vraiment savoir où aller. La gamine espère un jour tomber sur un groupe comme celui qu'elle avait avant, mais à force de marcher sans voir personne à part des morts... elle perdait espoir. La petite blonde (qui avait d'ailleurs les cheveux pleins de boue, maintenant) avait marché toute la journée dans Knoxville, à la recherche de vêtements à sa taille qu'elle pourrait voler, de nourriture... elle en avait marre de tout ça, de ces vieux vêtements qui sentaient mauvais qu'elle portait depuis cinq semaines, des petits biscuits secs qu'elle devait manger par quatre à chaque repas. Elle pensait être en Enfer, quand sa mère la battait. Mais non, c'est ça, l'enfer. Ce nouveau monde, détruit par la nature qui reprenait le dessus, et par ces morts vivants.

3 heures du matin, la petite avait le ventre qui gargouillait alors qu'elle marchait toujours dans les rues de Knoxville. « Putain... » murmura-t-elle en posant doucement la main sur son bas-ventre. Elle avait tellement faim que ça commençait à lui faire mal, et ça, elle savait que ce n'était pas bon signe. Il était inutile d'ouvrir son sac pour en sortir quelque chose à manger, puisqu'elle n'avait plus rien. La gamine portait toujours son vieux t-shirt bleu clair et son jean troué, et plein de sang... le même qu'elle avait enfilé il y a cinq semaines. Elle rêvait de prendre une douche. Elle avait d'ailleurs cherché des moyens de se laver, mais à chaque fois qu'elle trouvait un lac, ou une grande quantité d'eau, elle ne pouvait pas y avoir accès puisque des « monstres », comme elle les appelle, étaient autour. C'est en s'approchant d'un vieux motel qu'elle regagna un peu d'espoir. Peut-être qu'il y avait toujours de l'eau dans les salle de bain ? C'était peut-être débile, puisqu'elle était quasiment sûre que le réservoir était vide mais comme on lui avait appris, il faut toujours avoir espoir.

C'est pour cette raison que la gamine monta silencieusement, sur la pointe des pieds, l'escalier extérieur qui la mena devant une bonne dizaine de chambres. Comment allait-elle entrer dans l'une d'elles ? Les clés étaient dans le local à l'entrée, mais il était trop risqué d'y entrer... puis il était ouvert. Elle aurait sûrement une mauvaise surprise en y entrant. Non, c'était trop risqué. Et c'est pour cette raison qu'elle fit le tour des chambres à la recherche d'une fenêtre ouverte, puis, en en trouvant une, se glissa à l'intérieur de la chambre 67. Elle retomba sur le lit. La gamine regarda autour d'elle. La chambre était comme intacte, à quelques choses prêtes. La télévision avait un énorme trou dans l'écran, le tapis à l'entrée était plein de boue, le lit était tout défait... mais c'était mieux que rien, elle le savait. D'ailleurs, ça faisait un bail qu'elle n'avait pas dormi dans un lit. La gamine enleva donc ses vieilles chaussures et posa son sac sur le lit, duquel elle sortit sa lampe torche. Kayla alluma celle-ci et la posa sur le lit. Elle illuminerait toute la chambre, ce qui était une bonne chose puisqu'elle pourrait la fouiller. Pour ne pas se faire repérer, la jeune fille ferma le volet avant de commencer à fouiller tous les tiroirs qu'il y avait dans la chambre. C'était la règle numéro une quand elle découvrait un nouveau lieu : tout fouiller.

© 2981 12289 0



Dernière édition par Kayla Brodler le Jeu 29 Oct 2015 - 15:56, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas


avatar

WELCOME TO THE HELL
Sammy Oldson

MESSAGES : 22
ARRIVÉ : 22/10/2015


MessageSujet: Re: Room 67 ▬ ft. Sammy Oldson Jeu 29 Oct 2015 - 15:32






  • Chambre 67
    Sammy était en constant mouvement, les ressources ne pouvaient pas  pousser dans les arbres, alors, même si il était habitué à camper dans les bois, il quittait les bosquets afin de se procurer le nécessaire à sa survie. Sammy ne trouva pas d'endroit non dévalisé jusqu'à arriver vers Knoxville en fin d'après-midi. Il n'aimait pas trop fréquenter les villes, c'était un nid à croques-mitaines, mais il le fallait -pour sa survie- . Il avait utilisé pratiquement sa longboard sur tout le chemin - en évitant les véhicules abandonnés- . Il restait tout de même prudent, il savait très bien que il n'était pas le seul sur ces terres arides.

    Il déambulait dans les rues de Knoxville, il cherchait des endroits qui n'avaient pas été totalement pillés. A force de fouiller, lassé de chercher, il s'était installé dans un aire de jeu et s'était amusé à faire des paniers avec un ballon dégonflé. C'en était tout aussi divertissant, au point que Sammy n'avait pas vus le temps passé, et, lorsque la nuit noire s'était installée, le ventre du garçon cria famine. Il avait vu un motel non loin qui offrait des services de restauration, et s'y était précipité.

    Une fois arrivé là-bas, il n'avait pas pris soin d'aller chercher les clefs dans le local à l'entrée et s'était glissé par une fenêtre menant à la cuisine. Se glisser par les fenêtres, le jeune homme savait faire ça, avant cette catastrophe, c'était un adolescent fugueur et cela, au final, cela lui a grandement servis (la morale de l'histoire les enfants, c'est que il ne faut pas écouter vos parents, rebellez vous, c'est cool! … Non, je déconne).

    Après être pénétrer dans la cuisine et avoir ramper sur le plan de travail, il inspecta l'endroit. La cuisine était miteuse et on pouvait voir des traces de moisissures un peu partout. Il se dirigea vers l'arrière cuisine, l'endroit était mal éclairé et il ne vus qu'au dernier moment le cadavre planté au fond de la pièce. Il avait lâché une légère onomatopée de stupeur, il s'était prudemment avancé vers le corps, heureusement pour lui, quelqu'un s'en était déjà chargé, il était mort, définitivement.

    La pièce avait été pillée, et le seul endroit où était encore entreposé la nourriture se trouvait derrière la charogne. Il avait alors enjambé le macchabée et avait récupéré deux boites de conserve d'ananas au sirop . Il s'était ensuite penché vers le cadavre puis avait fouillé la poche avant de sa salopette, il avait senti le vieux corps mou en état de décomposition – ce qui lui avait fait faire une grimace de dégoût – et y avait récupéré les clefs d'une chambre.

    Il avait reprit ses affaires et avait mit ses boites de conserves dans son sac et avait quitté la pièce par le même endroit où il était rentré. Il contourna ensuite le bâtiment et avait monté les marches de l’escalier jusqu'à se trouver devant la fameuse porte, il avait jeté un coup d’œil par la fenêtre et était entré.

    C'était ainsi qu'il fût arrivé là, il ferma la porte à clef derrière lui et ouvrit la fenêtre – parce que, vraiment, ça sentait le renfermé - , il posa son longboard et son sac dans un coin de la pièce et se dirigea vers la salle de bain. Il enleva son T-Shirt et se regarda dans le miroir poussiéreux, il se contempla en fessant abstraction que l'on lui voyait les côtes et se mit à sourire


    Beau gosse ahah !





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar

WELCOME TO THE HELL
Invité



MessageSujet: Re: Room 67 ▬ ft. Sammy Oldson Jeu 29 Oct 2015 - 16:28



Room 67One night in white sheets, under a warm blanket... Damn, I missed it so much.

Des draps, des piles, des stylos... Kayla se disait que le contenu des armoires était vraiment à chier. C'est pour cette raison qu'elle referma doucement les armoires qu'elle venait d'ouvrir tour à tour. Elle était un peu dégoûtée. La gamine aurait bien aimé trouver des choses plus utiles, comme des fringues à sa taille, des gâteaux, un vieux lecteur MP3, ou même de la lecture. Mais rien. Kayla, en regardant autour d'elle, redécouvrait le plaisir d'avoir une chambre rien que pour elle. Certes, elle était un peu sale et le lit un peu défait mais, pour une fois, elle aurait l'occasion de dormir sur un matelas, dans de beaux draps blancs et sous une bonne grosse couverture au chaud. Ça serait en effet un grand changement pour la gamine qui avait l'habitude de dormir sur un bout de carton, sous une petite bâche en plastique. Un petit bourdonnement se fit entendre dans l'oreille sourde de la gamine, ce qui lui fit soudainement secouer la tête. Elle en avait beaucoup depuis le début de l'apocalypse, et elle savait pourquoi. Avant, elle avait une sorte de traitement, des gouttes très exactement, pour  résoudre le problème qui ne lui ferait pas recouvrer l'ouïe certes, mais qui éviterait les quelconques problèmes qui pourraient se produire. Ouais, Kayla était pas débile, elle en avait déjà cherché dans les quelques pharmacies qu'elle avait trouvé... mais rien. À croire que tout le monde était sourd. Le petit bourdonnement avait disparu, laissant place au vide qu'elle entendait d'habitude par son oreille gauche. Elle se demandait toujours pourquoi elle n'était pas née comme les autres, avec deux oreilles qui fonctionnent, et sans ce foutu syndrome d'Asperger.  
Mais c'était comme ça, et elle savait qu'elle ne pourrait rien y faire.

La gamine s'assit sur le lit près de son sac pour ouvrir celui-ci et sortir la photo de son père et d'elle qu'elle posa sur le lit. Elle contemplait la petite photo. Qu'est-ce qu'il lui manquait... son odeur, ses bisous chaque soir avant le dodo, ses histoires aussi... qu'est-ce qu'elle haïssait sa mère qui lui avait tout mis sur le dos, alors que rien n'était de sa faute. Sa mère qui lui avait fait vivre un enfer pendant cinq bonnes années... tout ça, c'était fini maintenant, et tant mieux.

Kayla bailla doucement, alors qu'elle caressait le visage de son papa chéri sur la photo. Au début, le deuil était très difficile... mais après, elle se disait qu'il s'était reconvertit en un beau petit papillon qui la surveillait tout le temps. C'était ce qu'elle se disait pour tous ceux qui sont morts à cause des monstres de dehors. Elle ne savait pas pourquoi, peut-être que c'était grâce à sa maladie. Après avoir contemplé la photo quelques secondes, elle sortit sa petite tortue en peluche, Stanley, comme elle aimait l'appeler. C'était son seul ami de toujours. Son premier aussi, d'ailleurs. Elle l'avait eu à la naissance, un cadeau de son papa d'amour qu'elle ne quittait jamais. La petite blonde l'embrassa sur la tête avant de le poser près de la photo, laissant son sac ouvert. Il devait être quoi... 3 heures trente du matin ? Un petit bain, s'il y a de l'eau, et au dodo. La gamine se leva du lit puis se dirigea jusque la salle de bain, débouclant lentement sa ceinture sur le chemin de la salle de bain. Kayla poussa la porte en baillant, puis, en apercevant le jeune homme face à elle, saisit immédiatement son couteau de chasse qui était dans la poche arrière de son jean troué. « T-Tu bouges pas, ou j'te tue ! » dit-elle d'une petite voix tremblante, elle était effrayée et très stressée. Elle se demandait s'il venait d'entrer pendant qu'elle fouillait la pièce, ou s'il était là depuis le début. Mais s'il était là depuis son arrivée, elle savait pourquoi elle ne l'avait pas entendu... à cause de sa foutue oreille gauche, bordel.

© 2981 12289 0



Dernière édition par Kayla Brodler le Sam 31 Oct 2015 - 11:44, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas


avatar

WELCOME TO THE HELL
Sammy Oldson

MESSAGES : 22
ARRIVÉ : 22/10/2015


MessageSujet: Re: Room 67 ▬ ft. Sammy Oldson Jeu 29 Oct 2015 - 17:38


  • L'eau, ça mouille




    Il vérifia d'abord si l'eau pouvait couler, puis se déshabilla et attrapa une serviette – dont l'hygiène était douteuse - qu'il mit autour de sa taille, il se contempla un moment en prenant diverses poses et souriait bêtement, c'était une façon à lui de se divertir, de se remettre dans le contexte des jours d'avant l'apocalypse, de re-faire attention à son apparence, de redevenir un instant, l'adolescent qu'il était il y a plus d'un an.

    Il se mit à siffloter doucement «Baker Street » de Gerry Rafferty, entraîné par le rythme, il se mit à danser, laissant libre à ses mouvements, ses mouvements étaient dispersés et sa danse ressemblait à un Hippie en pleine transe psychédélique au Woodstock. Il était heureux, dans ces quatre murs il pensait qu'il était en sécurité et se laissait aller à ses fantaisies.

    Il se tenait la serviette avec la main gauche, gesticulait le bras droit en l'air ,pliait les genoux et tournait en rond sur le rythme de son bourdonnement quand tout à coup, une gamine ouvrit la porte le surprenant dans son élan. C'était une jeune fille aux cheveux blonds en mauvais états, elle était habillée d'un jean troué et d'un T-Shirt bleue clair remplis de sang.

    La fillette le menaça avec un couteau de chasse, et Sammy, surprit, recula et prit ses pieds dans sa serviette. Il chuta dans la baignoire et se retrouva nu comme un ver. Il avait sentit de la peur dans les paroles de la petite fille mais avait été tout de même surprit.

    Il se cramponna aux bords de la baignoire en rougissant et essaya de garder son calme


    Calme toi... Petite...

    Et, en essayant de se redresser, il alluma par mégarde le robinet d'eau froide.


    Arghhht...c'est froid !

    Il bondit hors de la baignoire et se mit sur ses pattes en essayant de garder son calme face à l'enfant devant lui.




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar

WELCOME TO THE HELL
Invité



MessageSujet: Re: Room 67 ▬ ft. Sammy Oldson Jeu 29 Oct 2015 - 17:53



Room 67One night in white sheets, under a warm blanket... Damn, I missed it so much.

« C'est quoi ce bordel... ? » C'était ce que se demandait la gamine qui regardait l'homme en train de danser, une serviette autour de la taille, avant de soudainement le surprendre et le regarder tomber en arrière dans la baignoire. En temps normal, ça l'aurait fait rire... mais là, elle ne le connaissait pas, et il pouvait tout à fait être très dangereux. La gamine s'approcha lentement de la baignoire, le couteau de chasse baissé vers le garçon qui était allongé dans la baignoire. « Gros débile... » lâcha-t-elle en soupirant, avant d'arracher le rideau de douche et de lui jeter dessus pour cacher son yo-yo. (hey)

L'avoir vu nu, elle s'en foutait honnêtement. Ce qui l'intéressait, c'était de savoir ce qu'il faisait là alors qu'elle avait choisi cette chambre, certainement avant lui. Kayla se recula un peu pour le laisser se lever, puis le regardait en fusillant du regard. « Déjà... tu vas m'expliquer ce que tu fais ici alors que c'est moi qui est censé dormir ici. Ensuite, tu vas me donner des habits parce que j'en ai marre d'avoir des habits qui puent et qui sont plein de sang. » Ouais, des habits propres... et peut-être qu'elle arriverait aussi à lui prendre de la nourriture. Quand on y pense, il ne pourrait pas faire grand chose face à elle, de toute façon... à poil avec son rideau de douche. C'était ridicule.


La gamine détaillait l'homme du regard. Il avait l'air un peu surpris de l'attitude de la gamine. Elle aussi, elle l'était, d'ailleurs. D'habitude, elle était toute timide, calme. Peut-être que le stress et la peur avaient pris le dessus ? En tout cas, c'était une bonne chose puisque de cette façon, elle arriverait peut-être à récupérer de la nourriture au garçon.


« Si tu bouges d'un seul poil, je te fais un coup de couteau dans le ventre, tu tomberas par terre et tu te transformeras en papillon. » dit-elle en penchant légèrement la tête, la hochant doucement. Après la mort, avant de devenir un marcheur, on se réincarne en un beau papillon... c'est connu. Enfin, c'est ce que la gamine se disait.

©️ 2981 12289 0



Dernière édition par Kayla Brodler le Sam 31 Oct 2015 - 11:45, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas


avatar

WELCOME TO THE HELL
Sammy Oldson

MESSAGES : 22
ARRIVÉ : 22/10/2015


MessageSujet: Re: Room 67 ▬ ft. Sammy Oldson Jeu 29 Oct 2015 - 18:41


  • On finit toujours par se couper avec ces trucs là...




    La gamine devant lui semblait très intelligente et dangereuse. Elle lui lança un rideau de douche pour cacher ses parties tout en continuant à le menacer avec son poignard. Elle se mit à le fusiller du regard et à lui poser un interrogatoire, elle lui demanda ce qu'il fessait ici puis essaya de lui brigander des habits de gamines de douze ans. Comme si, Sammy avait sa taille...

    Cette fillette était surprenante, avoir autant de courage face à un pur inconnu... En même temps, un homme nu comme un ver avec un rideau de douche autour de la taille c'était très dangereux. Toutefois, Sammy savait qu'au fond, la gamine ne pouvait pas faire grand choses face à lui, il devait la dépassé d'environ trente centimètres, c'était un géant face à elle. Et il savait que si elle se mettait dans cet état là, c'est qu'elle avait peur.

    L'enfant se remise à le menacer, de lui planter le couteau dans le ventre. Mais une de ses paroles l’interpella «tu tomberas par terre et tu te transformeras en papillon», se transformer en papillon? Comment cela ? Se questionnait-il, pour lui, la gamine était pas claire, il se demanda si elle était seule et si on l'avait pas drogué, elle tenait des propos irrationnels, la vie après la mort, elle était là, dehors, c'était être un putain de zombie .

    Il se mit à changer de visage, les yeux fixes, il s'exprima avec un ton arrogant en fronçant les sourcils


    Écoute petite, ton scalpel, j'en ai rien à faire, ça m'fera une jolie cicatrice en plus


    Il se marra sans mesurer l'intensité de ses paroles, cela fessait un bon moment qu'il n'avait pas eu de relation sociales.

    Puis, ne voulant pas céder à la peur il s'approcha de la gamine en levant un bras pour signifier qu'il décide de rester pacifiste – sans oublier de garder son rideau de douche autour de la ceinture -


    Pose ton arme, ce sera mieux pour nous deux, j'pense pas que tu veuille avoir un mort sur la conscience

    Pour une fois, Sammy avait su faire preuve d'empathie, peut être, qu'il avait grandit. Que l’errance dans les terres seul, l'avait fait changer. Cependant, il n'avait pas répondu aux question de la fillette et ne voulait y répondre avant d'avoir désarmer la situation.
     


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar

WELCOME TO THE HELL
Invité



MessageSujet: Re: Room 67 ▬ ft. Sammy Oldson Jeu 29 Oct 2015 - 18:56



Room 67One night in white sheets, under a warm blanket... Damn, I missed it so much.

La gamine le fixait silencieusement, attendant une réponse de sa part. Ouais, elle était loin de gérer la situation, et elle le savait. Le garçon qui lui faisait face faisait une tête de plus qu'elle, et à poil ou pas, il pourrait assez facilement lui piquer son couteau et le lui planter dans la gorge. La petite blondinette espérait qu'il fasse ce qu'elle lui demande tranquillement, sans rechigner. Mais il luttait... il ne répondait pas à ses questions, et ça la mettait en rogne... surtout quand il lui demandait de baisser son petit couteau de chasse. Et quand elle l'entendit rire et qu'elle le vit avancer, elle se recula doucement jusqu'à être dos au mur. Elle tremblait énormément, les larmes aux yeux... c'était horrible. Celle qui pensait jusqu'ici gérer la situation s'était trompée, et tout était en train de dérailler. « J-J'veux pas qu'tu m'tues, j'te promets que j'ferais ce que tu veux... s'teuplaît. » lui dit-elle en le regardant lever son bras, tout en lui demandant de poser son petit couteau. La gamine s'exécuta sur le champ en se penchant lentement en avant, les yeux levés vers le garçon. Elle posa sa petite arme sur le sol et la fit glisser à l'aide de son pied jusqu'à lui, près des larmes. Avoir une mort sur la conscience... ? Non merci. Elle était bien trop jeune, douce pour ça. D'ailleurs, depuis que le monde est parti en cacahuètes, elle a essayé de tuer le moins de monstres possibles.

« J'veux juste manger... je crève la dalle depuis longtemps, et j'veux aussi me laver et avoir des habits neufs... après j'partirais et j'te laisserais tranquille, j't'en supplie. » disait la gamine, au bord des larmes. Le stress était à son comble, et là... elle avait juste envie de fondre en larmes. Jamais elle n'avait été aussi près de la mort, jamais. Et elle ne voulait pas mourir à cet âge-là, surtout tué par un gars seulement habillé d'un rideau de douche, non. Kayla était maintenant désarmée, les mains le long du corps. Elle attendait que l'homme réagisse, s'attendant au pire. Certes, il n'avait pas l'air bien méchant et elle n'aurait pas dû en faire autant pour l'effrayer, mais... l'habit ne fait pas le moine, comme on dit. « Ptêtre que ça pourrait être un ninja, on sait pas. » se disait la gamine dans sa tête.

© 2981 12289 0



Dernière édition par Kayla Brodler le Sam 31 Oct 2015 - 11:46, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas


avatar

WELCOME TO THE HELL
Sammy Oldson

MESSAGES : 22
ARRIVÉ : 22/10/2015


MessageSujet: Re: Room 67 ▬ ft. Sammy Oldson Jeu 29 Oct 2015 - 19:45


  • Pas de craintes à avoir  





    Sammy avait réussit à faire son numéro du type sûr de lui, il avait impressionner la gamine, c'était sa survie avant tout. La gosse déposa l'arme à terre qu'elle fit glisser à ses pied et se mise à avoir les larmes au yeux. Intérieurement, il sourit. Il donna un léger coup de pied dans le manche du couteau qui traversa toute la pièce et la quitta. Cet technique, il l'avait vu dans un film et il n'avait pas honte de désarmer totalement une petite fille, après tout, elle pourrait, dès qu'il aurait le dos tourné, ramasser l'arme  et la lui planté lâchement dans le dos. Ce serait quand même une mort idiote s'était-il dit.

    Après tout, jeter l'arme à travers la pièce était positif pour eux deux, Sammy ne s'en servirait pas et la gamine non plus, ils resteraient tout les deux inoffensifs. La gosse était sur le point de pleurer, il avait essayer d'éviter son regard pour ne pas la prendre de suite en pitié. Il bomba le torse, laissant place à ses omoplates pointant en arrière dans son dos et avança en direction de ses habits.

    Il resta silencieux et s'habilla, il regarda par la porte de la salle de bain si la petite était seule, ne voyant personne il se retourna vers l'enfant et avait gardé son sang froid tout le longs de ces derniers  évènements.

    Après l'avoir dévisager en pleine réflexion, Sammy se mit sur un genoux et lui sourit


    -Si je peut te faire confiance, tu peut me faire confiance.

    Il mit sa main sur l'épaule de la petite et lui sourit de nouveau, il savait qu'elle n'était pas rassuré – au fond lui non plus –. Il frotta les cheveux de la petite


    - Je peut te faire confiance?




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar

WELCOME TO THE HELL
Invité



MessageSujet: Re: Room 67 ▬ ft. Sammy Oldson Jeu 29 Oct 2015 - 19:59



Room 67One night in white sheets, under a warm blanket... Damn, I missed it so much.

L'arme glissait sur le sol jusqu'au pied de l'homme qui la fit glisser à son tour jusqu'au mur qui se trouvait à l'autre coin de la pièce. Il ne comptait pas s'en servir, et c'était une bonne chose... La gamine n'aurait pas à courir dans la chambre en pleurant à espérer ne pas crever. Kayla le laissa quitter la pièce en se raclant la gorge, puis passa directement sa main sur son front pour se débarrasser de la sueur qui s'y était déjà déposé. Elle avait eu chaud. Elle savait très bien qu'ils n'étaient pas tous gentils comme il l'avait été avec elle, et elle lui devait une fière chandelle. Alors que celui-ci avait quitté la pièce pour sûrement s'habiller, la petite ne bougea pas d'un poil. La petite blonde fixait le sol, alors que les larmes coulaient le long de ses joues. Ne lui demandez pas pourquoi elle pleurait, elle même ne le savait pas. Peut-être qu'elle pleurait parce qu'elle était contente qu'il ne lui ait fait pas fait la peau ? C'était peut-être ça. C'est aussitôt sortie de ses pensées qu'elle essuya ses larmes en reniflant, n'aimant pas paraître faible devant les gens. Oui, pleurer c'est normal. Mais quand t'as pleins de monstres, de gens qui sont prêts à te faire la peau pour de la bouffe... vaut mieux la fermer et ne pas pleurer. C'était ce qu'on avait appris à la petite, dans son ancien groupe. Des bruits de pas se firent entendre, ceux du garçon.

Il entra dans la pièce, habillé cette fois-ci -ce qui est bien plus sympathique- puis la fixa quelques secondes avant de finalement se mettre sur un genou face à elle et de poser sa main sur l'une de ses épaules. Elle l'écoutait attentivement. Et c'est en sentant sa main lui caresser les cheveux qu'elle hocha doucement la tête, en reniflant un peu. « P-Promis... j'serais sage comme une image. » Rassurée ? Kayla ne l'était pas du tout, elle était toute stressée, toute flippée. Elle savait très bien qu'elle ne pouvait faire confiance à personne, et encore moins à un inconnu qui pourrait la tuer en un rien de temps. Parce que oui, il avait quitté la pièce et aurait pu tout simplement prendre une arme pendant que la gamine avait le dos tourné. Mais non, elle s'enleva ces horribles images de la tête avant de lâcher timidement : « J'm'appelle Kayla... j'ai... j'ai douze ans, et j'ai faim. » dit la gamine tandis qu'un gargouillement se fit entendre. La petite ressentit une certaine douleur, cette fois-ci dans son ventre mais se retint de poser la main sur celui-ci, de peur que le garçon prenne son geste pour un geste brusque et lui plombe la cervelle.

© 2981 12289 0



Dernière édition par Kayla Brodler le Sam 31 Oct 2015 - 11:47, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas


avatar

WELCOME TO THE HELL
Sammy Oldson

MESSAGES : 22
ARRIVÉ : 22/10/2015


MessageSujet: Re: Room 67 ▬ ft. Sammy Oldson Jeu 29 Oct 2015 - 20:34


  • Ananas au Sirop




    Il vît la gamine sangloter, c'était étrange de voir des sentiments en ce moment, cela fessait longtemps qu'il n'avait pas vus un enfant pleurer pour une réelle cause. Cela lui mît une boule au ventre, puis la gamine se présenta «Kayla, Douze ans et elle a faim», il s'était mit à rire, ça lui fessait penser à un titre de bouquin qu'on donne à lire au collège.

    Toujours sur un genoux devant la petite, il releva le menton de cette dernière , lâcha un sourire du genre «tu peut me faire confiance» et essuya ses larmes.


    Ne t’inquiète pas, tout vas bien se passer, du moins, si tu m'écoute

    Il lui fît un clin d’œil et se releva d'un coup sec et marcha déterminé à l’extérieur de la salle de bain, il ramassa au passage le couteau qu'il posa sur le meuble télé, il longea le lit et alla à côté de la table de chevet où se trouvait son sac et sa planche. Sammy ouvrit son sac et saisit les deux boites de conserve d'ananas au sirop.


    Aller viens, j'ai à manger


    Il sourit, se saisit du couteau et essaya d'ouvrir une des boites (sans grand succès). A vrais dire, il n'avait jamais bien ouvert une boite de conserve, à la maison, c'était sa mère qui s'occupait de ça, c'était sa mère qui s'occupait de faire à manger, maintenant, plus. Pour se nourrir, Sammy se débrouillait tout le temps, alors, il pris la boite de conserve, où il fracassa plusieurs coups contre le meuble télé, il ragea et reprit ses esprits


    Ouais, j'ai à mangé, du moins, si ça, ça s’ouvre

    Dit-il gêné


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar

WELCOME TO THE HELL
Invité



MessageSujet: Re: Room 67 ▬ ft. Sammy Oldson Jeu 29 Oct 2015 - 20:50



Room 67One night in white sheets, under a warm blanket... Damn, I missed it so much.

La gamine se laissa faire. Elle avait trop faim, elle en avait marre de tout ça... elle voulait juste passer une bonne soirée, manger, dormir dans un bon lit... enfin, il fallait voir comment se passerait la suite. Mais elle voulait cesser de lutter, rien que pour un soir. C'est pour ça qu'elle laissa le garçon doucement lui relever le menton. Il avait ce petit sourire rassurant, qui la mettait un peu en confiance. Il la rassura un peu, ce qui lui fit chaud au cœur. C'était le seul humain qu'elle rencontrait depuis quelques semaines, et ça lui faisait plaisir de voir que certains étaient toujours humain, au fond, parce que certains avaient perdu la boule... et étaient compliqués à contrôler. Mais heureusement, ça n'avait pas l'air d'être le cas du garçon. Et quand celui qui ne lui avait toujours pas dit son nom quitta la salle de bain, elle le suivit, les mains derrière le dos.

C'est en le voyant saisir son sac à dos qu'elle comprit ce qu'il était en train de faire. Il sortait de la nourriture, plus précisément deux boîtes de conserves d'ananas au sirop. Elle en avait énormément mangé depuis le début de tout ce bordel, mais ne s'en plaignait pas. C'était quelque chose de bon, et qui ne périmait pas en un rien de temps. Les dates de péremptions pouvaient être énormes. C'était l'atout de cette nourriture.

La gamine vint donc s'asseoir sur le lit, et regardait l'homme qui essayait d'ouvrir la boîte par tous les moyens. En la tapant contre un meuble, par exemple. En voyant que celui-ci n'y arrivait toujours pas, elle lâcha un faible rire avant de se lever et de venir lui prendre des mains, la gamine saisit le petit couteau qui était sur le meuble-télé en disant au garçon, confiante « T'inquiète... j'vais pas te le planter. ». Kayla revint s'asseoir sur le lit, plaçant la boîte de conserve entre ses jambes. Elle prit le couteau à son tour puis le planta violemment dans la conserve, ce qui fit un petit trou. La gamine, contente de ce qu'elle venait de faire la fit glisser le long du couvercle, en cercle pour finalement réussir à l'ouvrir entièrement. C'était plutôt comique comme situation. La gamine qui ouvrait la boîte de conserve que l'homme avait galéré à ouvrir. C'est accompagné d'un petit sourire en coin que la gamine releva doucement la tête pour regarder le garçon, puis posa la boîte juste à côté d'elle. « C'est brutal, mais au moins on peut manger. Par contre, on est obligé de tout manger ce soir parce qu'après on pourra plus la refermer et c'est périmé. ». La petite guerrière préféra poser la seconde boîte de conserves à ses pieds, au sol... l'ouvrir maintenant alors qu'ils n'étaient pas sûr de la manger serait un gâchis. « Il va falloir des cuillères, si y en a... sinon j'peux manger avec mes mains, aussi. ». Elle se leva directement pour aller laver ses mains dans la salle de bain et de revenir se rasseoir sur le lit, prête à manger son repas avec Sammy.

© 2981 12289 0



Dernière édition par Kayla Brodler le Sam 31 Oct 2015 - 11:47, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas


avatar

WELCOME TO THE HELL
Sammy Oldson

MESSAGES : 22
ARRIVÉ : 22/10/2015


MessageSujet: Re: Room 67 ▬ ft. Sammy Oldson Jeu 29 Oct 2015 - 21:36


  • Moi, C'est Sammy
     

    Après une longue galère, et ayant utilisé des techniques d'hommes préhistoriques la petite Kayla vint à son aide, elle prit son couteau et transperça d'un coup sec la boite de conserve sans oublier de prendre soin de donner des conseils sur la péremption de la conserve. Il commençait à être fatigué mais tenait quand même le coup,  d'après lui,c'était plutôt la gamine qui était à plaindre puisqu'il était presque quatre heures du matin.

    Il regarda la gamine en souriant, elle semblait vouloir bien faire, et lorsqu'elle demanda des cuillères pour manger les ananas il sourit


    Non, pas d’cuillières


    - Ses dernières cuillères avaient finies dans un grille pain pour faire diversion contre des rôdeurs -



    Mais vas-y au point où on en est, vas y avec les mains


    Dit-il en souriant, - ce dit en passant, il n'avait jamais autant souris depuis ces derniers mois (sauf quand il était complètement défoncé, mais ça, ça compte pas, pas pour lui) - . Il la laissa manger, elle semblait très affamée et il se demandait bien comment une gamine de douze ans ai pu arriver jusqu'ici, seule.

    D'un sourire confiant il s'exclama


    Tu as l'air de quelqu'un de débrouillard ! Comment-as tu fait pour venir jusqu'ici?


    Puis changea complètement de face


    Ah, au fait, moi c'est Sammy.


    Il n'aimait pas parler de lui, de lui et de son passé et, ça se voyait.
     


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar

WELCOME TO THE HELL
Invité



MessageSujet: Re: Room 67 ▬ ft. Sammy Oldson Jeu 29 Oct 2015 - 21:59



Room 67One night in white sheets, under a warm blanket... Damn, I missed it so much.

Quand la gamine apprit qu'ils n'avaient pas de cuillère pour se nourrir, elle posa directement la boîte de conserves sur ses genoux puis trempa ses deux mains dans le pot puis commença à manger.

C'était hyper bon … et ça faisait énormément de bien au petit ventre de la gamine qui n'avait pas autant mangé depuis un bail. Elle était là, avec sa boîte de conserves sur les genoux, à manger avec ses mains comme un animal, à en mettre partout sur son débardeur et son jean... mais elle s'en fichait. Ça pouvait paraître drôle, mais c'était comme ça, maintenant. Dans ce monde, ils n'étaient que des animaux qui essayaient de survivre en essayant de ne pas tuer par les monstres qui traînaient à l'extérieur, ou tout simplement tué par les autres monstres, vous savez, les humains.  

Alors qu'elle mangeait comme une goinfre, elle ne put s'empêcher de rire en entendant la question de l'homme qui la regardait manger, elle avait presque failli s'étouffer. Une petite débrouillarde ? Ouais, elle avait juste eu de la chance, à ne croiser aucun de ces mangeurs de chair, à l'extérieur. C'est donc avant de prendre la parole qu'elle s'essuya la bouche avec le dos de sa main.

« Débrouillarde... ? Pas trop. J'ai passé quelques mois avec des gens dans un bunker avant qu'on se fasse tous attaquer par un groupe qui a tué tout le monde... sauf moi. Sinon, depuis ce temps-là, j'ai marché sans vraiment savoir où aller, à manger dans les poubelles que je trouvais et à dormir sur du carton... une fois, j'ai même mangé une souris ! » dit-elle en souriant fièrement, bien que ça soit un peu dégueulasse sur les bords. Elle, elle en était fière. Avant que le monde ne change, elle aurait été dégoûté rien qu'en en prenant une dans sa main, alors en manger une... c'était un énorme exploit.
Et quand elle apprit le nom du garçon, Sammy, elle rit un peu en hochant la tête. « Comme dans... un dessin-animé, Scooby-machin, non ? » Les dessins-animés, qu'est-ce que ça lui manquait... heureusement qu'elle avait trouvé quelques bandes-dessinées, sur la route.

Tout compte fait, Sammy était très sympathique. La gamine se remit à manger sa boîte de conserve qu'elle finit en un rien de temps. Elle se leva du lit pour aller dans la salle de bain, s'essuyer la bouche et les mains avec l'une des serviettes qui étaient dans le meuble. Puis elle revint dans la chambre s'asseoir en tailleur sur le lit, les mains posées sur les genoux, avant de dire à Sammy, en le regardant. « Bon, moi j'ai assez mangé... maintenant c'est à ton tour. » lui dit-elle. Kayla avait mangé l'une de ses boîtes de conserves, maintenant c'était à lui de manger. Il était tout maigrichon, il en avait besoin.

© 2981 12289 0



Dernière édition par Kayla Brodler le Sam 31 Oct 2015 - 11:49, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas


avatar

WELCOME TO THE HELL
Sammy Oldson

MESSAGES : 22
ARRIVÉ : 22/10/2015


MessageSujet: Re: Room 67 ▬ ft. Sammy Oldson Ven 30 Oct 2015 - 11:33


  • ~ Ananas au Sirop ~




    Il regardait la petite en souriant, elle était affamée au vue de son comportement de glouton. Il s'était retrouvé face à une nouvelle personnalité, une personnalité inoffensive et attachante. C'était sûr qu'une gamine, pas plus haute qu'un mètre quarante puisse être dangereuse face à lui, - c'était pourquoi il avait aussi facilement baissé sa garde -, il se demandait tout de même comment avait-elle fait pour survivre seule aussi longtemps.

    Elle lui avait annoncée qu'elle avait passé quelques mois avec d'autres survivants dans un bunker, mais que ce dernier avait été anéantit par ces êtres et qu'à cause de cela elle avait été forcée de le quitter pour au final finir par errer seule dans ces terres en récoltant les poubelles et en dormant sur des cartons ,il s'interrogea si la gamine n'avait pas attraper des intoxications alimentaires, puisque manger dans des poubelles vielles d'environ un an c'était très dangereux pour la santé, mais bon, chaque choses en son temps se dit-il, d'abord, il faut qu'ils se reposent.

    Il n'avait pas songer à vérifié si la gamine avait été mordue, cela ne lui avait même pas traversé l'esprit, il était en bonne compagnie et ça lui fessait plaisir.

    Une fois que la petite eu finis de manger elle fît une rapide excursion dans la salle de bain puis revint, elle s'était mise en tailleur sur le lit et dit à Sammy de manger à son tour.

    Ce que Sammy fît, il prit la seconde boite d'Ananas au Sirop, l'installa sur le meuble télé, prit le couteau à la verticale et le planta d'un coup sec dans la conserve. Avec ses doigts, il écarta le couvercle puis se tourna vers l'enfant et la questionna tout en amenant un morceau d'ananas à la bouche


    Dit moi, ils sont où tes parents?


    Il exprima cela sans faire attention à ce que comment la gamine pourrait réagir. Il mâchait bruyamment et regardait la gamine qui semblait tout de même inquiète.

    Il sourit, la bouche encore remplie d'ananas et tendit la boite à Kayla


    Tien, je n'ai plus faim, mange !


    Pourquoi fessait-il preuve d'autant de générosité face à cette gamine? Lui qui était de nature solitaire. C'était une bonne question, il avait dût être pris de compassion face à la fillette qui errait tout comme lui dans cet enfer.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar

WELCOME TO THE HELL
Invité



MessageSujet: Re: Room 67 ▬ ft. Sammy Oldson Ven 30 Oct 2015 - 12:01



Room 67One night in white sheets, under a warm blanket... Damn, I missed it so much.

C'était assise en tailleur sur le lit, les mains sur les genoux que la gamine regardait son nouveau compagnon manger avec ses mains. Elle trouvait ça marrant, elle rit un peu en se penchant doucement sur sa gauche pour saisir la tortue en peluche qu'elle avait sortie de son sac à son arrivée pour finalement la serrer doucement contre sa poitrine, avant de répondre à la question que l'adolescent venait de lui poser. Ses parents... ? Son parent, plutôt. Elle ne considérait pas sa mère comme « parent ». À part lui pourrir la vie, elle n'avait pas été d'une grande utilité.

« Bah... j'peux pas vraiment te dire où ils sont. Ils sont peut-être en train de voler dans les airs, en forêt... ou en train de manger du pollen. Je sais pas, mais parfois mon père vient me voir et on discute un peu, lui et moi. »

C'était la seule chose qui la faisait sourire, en ces temps d'apocalypse. Les « discussions avec son père », enfin... avec les papillons qu'elle croisait. La gamine ne savait pas faire la différence, elle pensait qu'il s'était réincarné en papillons, comme tous les morts. Au début, elle se disait ça pour arrêter de pleurer mais ça a finit par devenir une réalité pour elle. Maintenant, elle y croit vraiment. Peut-être que c'est tout ce bordel dehors qui l'a rendue folle ?

Alors que Sammy mangeait assez bruyamment ce que la boîte de conserve contenait, la petite blonde caressait sa peluche silencieusement et délicatement, maintenant posée sur la couverture, devant elle. Elle l'adorait, Stanley. C'était la seule « personne » qui avait été là pour elle, du début et sûrement jusqu'à la fin. Un cadeau de son père qu'elle ne quitterait pour rien au monde.

Quand l'adolescent tendit la boîte de conserve à la gamine, elle la prit en le remerciant avant d'en manger doucement comme elle le ferait avec un bol, collé à ses lèvres alors que tout coulait dans sa bouche. Puis, quand elle décida avoir assez mangé, elle saisit sa tortue en peluche puis colla les bords de la boîte de conserve contre ses petites lèvres avant de finalement laisser glisser tout ce qu'il restait comme ananas et sirop sur la peluche qui était maintenant trempée, tout comme les draps du lit propre et son jean.

« Cool... ça s'voit qu't'avais faim, t'en as mis partout ! » dit-elle en riant avant de jeter la boîte de conserve maintenant vide au fond de la chambre. Pour elle, son compagnon en peluche était quelqu'un de bien réel, une personne avec qui elle pouvait avoir des discussions de tous types... uniquement dans sa tête. Elle ne venait pas de réaliser qu'elle venait de gâcher de la nourriture pour en donner à quelque chose qui n'en avait pas besoin, et qu'elle avait salit le lit... mais bon, il restait des draps dans l'armoire.

© 2981 12289 0

Revenir en haut Aller en bas


avatar

WELCOME TO THE HELL
Sammy Oldson

MESSAGES : 22
ARRIVÉ : 22/10/2015


MessageSujet: Re: Room 67 ▬ ft. Sammy Oldson Dim 8 Nov 2015 - 8:03


  • "Pisse and Lauve"

    Pendant qu'il mangeait, la gamine répondit à sa question, sa réponse n'était pas simple, même incompréhensible. Elle disait qu'ils étaient en train de voler dans les airs ou dans les forêts et qu'ils se nourrissaient du Pollen, on aurait cru que c'était ce genre d'Hippie en mode «peace and love» à défendre des causes de n’importe quoi temps que ça touchait à la paix. Mais quel genre de cause il y aurait-il à défendre maintenant? Le seul truc qu'importe c'est la survie. Elle finit sa phrase par «parfois mon père vient me voir et on discute un peu, lui et moi.», hein? Comment ça ? Qui pourrait laisser sa gamine comme ça, seule face à ces êtres peu gracieux? Soit la gamine avait un sérieux problème soit le père était un inconscient.

    Puis, après qu'il ai tendu à la jeune adolescente la boite d'ananas au sirop – qu'elle mangea aussi tôt pendant qu'elle caressait sa peluche –, elle se mise à nourrir son animal en peluche,  lui en renversa dessus et lui parla en riant. Pour Sammy elle avait vraiment un problème, et il fallait qu'il en sache plus sur elle. Mais bon, Sam' n'avait jamais été Papa et ne s'était jamais occupé d'enfant – si ce n'est un cousin éloigné qu'il avait frappé car d'après lui, on aimait plus son cousin que lui -, il ne pouvait donc pas savoir comment se comportait les enfants de douze ans.

    Il regarda la gamine et se leva doucement pour constater les dégâts, elle en avait mise partout sur le lit et ses vêtements – qui étaient déjà bien sales – il garda son calme tant bien que mal, il ne voulait pas l'effrayer et puis, après tout, c'était bon enfant. Il souleva Kayla qu'il reposa à côté du lit pour éviter qu'elle patauge encore plus dans cette nourriture dégoulinante


    Va te nettoyer...


    Puis saisit la peluche du bout des doigts


       ...et elle aussi, je vais essayer de trouver des draps propres

    il fouilla un peu partout avant d'aller constater dans l'armoire qu'il y en avait, il prit les draps salles du lit et les jeta par terre et constata que le lit avait été taché, il n'avait juste pas penser que si les draps restaient longtemps, le lit serait taché. Il prit les nouveaux draps qu'il secoua.

    Il se retrouva devant le lit se demandant quoi faire, à la maison, on lui fessait tout, c'était un roi, maintenant qu'il était seul, il fessait encore face à une difficulté. Il resta pendant un instant les bras ballants puis essaya de changer les draps – sans grand résultat -.


    C'est bien ma veine...

    Marmonna t-il



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar

WELCOME TO THE HELL
Invité



MessageSujet: Re: Room 67 ▬ ft. Sammy Oldson Mar 17 Nov 2015 - 14:53



Room 67One night in white sheets, under a warm blanket... Damn, I missed it so much.

Kayla et Stanley... une longue histoire d'amour. C'était le doudou qui ne l'avait jamais quitté, qui avait toujours été là pour elle... elle ne l'abandonnerait jamais, bien que ce soit juste une peluche. Il était très cher pour la petite fille, c'était la seule ''personne'' sur laquelle elle avait pu compter toute sa vie, la seule. La petite, en entendant l'ordre de Sammy se leva du lit dégueulasse. Ce n'était pas son père, mais bon... s'ils devaient partager un endroit pour dormir, il fallait qu'elle obéisse à ses ordres et qu'elle se comporte comme une grande, quelqu'un qui n'aurait pas besoin d'être repris. « D'accord. », puis elle prit Stanley des mains de Sammy en riant. « Elle... c'est un garçon, arrête. ».

La petite se dirigea donc dans la salle de bain puis entra dans celle-ci, laissant la porte légèrement entre-ouverte au cas où il se passerait quelque chose. S'enfermer serait trop risqué pour elle et pour Sammy. Elle posa sa tortue en peluche sur le lavabo puis fit couler de l'eau avant de se baisser pour saisir un vieux gant de toilette dans le petit meuble qui était sous le lavabo. Elle se redressa puis mouilla celui-ci pour frotter son t-shirt et son jean. Elle n'allait sûrement pas changer de vêtement ce soir-là. Elle n'en avait pas, et Sammy n'avait rien à lui prêter d'après ce qu'il lui avait dit. Pas de soucis, elle avait l'habitude... même si l'odeur qu'elle avait la repoussait énormément. Cette odeur infecte... ça la dégoûtait.

La petite nettoya donc ses vêtements comme elle le put puis vint le tour de Stanley avec lequel elle ne prit pas le temps de s'amuser avec le gant de toilette. Elle préféra le passer sous le robinet pour le tremper complètement en riant, c'était plus drôle de lui donner une petite douche. Il en avait bien besoin lui aussi, mais moins que sa compagne. La petite sortit donc quelques minutes plus tard de la pièce, accompagnée de sa tortue trempée qui était enroulée dans une serviette comme un vrai bébé.
« Bah alors, le lit... ? » Sammy ne savait pas faire un lit ? Mais la blague ! « Les garçons, les garçons... Prends mon bébé. » dit-elle en donnant sa petite tortue en peluche, enroulée dans une petite serviette après avoir saisi les draps des mains de l'homme. Faire un lit ? Elle avait l'habitude de le faire depuis toute petite, c'était donc sans soucis qu'elle le fit en deux/trois petites minutes. Ce genre de gestes ne s'oubliaient pas. À la suite, elle s'assit sur celui-ci, souriant fièrement. Elle avait battue un garçon. « Bon... tu dors par terre ce soir puisque c'est moi qui a découvert la chambre, ça marche ? Et tu me rends mon bébé ! » dit-elle en reprenant Stanley des mains de Sammy sans le laisser parler. La petite ne voulait qu'une chose : dormir.

© 2981 12289 0

Revenir en haut Aller en bas


avatar

WELCOME TO THE HELL
Rooney A. Grimes

MESSAGES : 723
ARRIVÉ : 01/10/2015


MessageSujet: Re: Room 67 ▬ ft. Sammy Oldson Dim 6 Déc 2015 - 12:16

OÙ EN EST LE RP ?

† † † † † † † † † † † † † † †

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



WELCOME TO THE HELL
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Room 67 ▬ ft. Sammy Oldson


Revenir en haut Aller en bas
 

Room 67 ▬ ft. Sammy Oldson

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dancing With The Dead :: † HORS SUJET † :: non terminé-