AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

 

 Tout au long de la rivière... - SPENCER & MAVIS

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage


avatar

WELCOME TO THE HELL
Spencer W. Morrow

MESSAGES : 615
ARRIVÉ : 06/10/2015


MessageSujet: Tout au long de la rivière... - SPENCER & MAVIS Jeu 22 Oct 2015 - 20:53

Ce matin-là, une bruine tombait sur la Géorgie et malgré cela, Spencer décida qu'il sortirait de la prison où lui et sa femme Lenna se trouvaient. La nuit avait été plutôt calme disons, pour une fois, aucun cauchemar en vue, ni pour sa tendre moitié, ce qui était parfait pour le brunet qui dormait plutôt mal depuis un temps. Il fallait croire que les vieux matelas des cellules de la prison ne ressemblaient en rien au lit queen qu'il avait récemment changé dans son appartement. Suivant le début de l'épidémie, Spencer et Lenna Morrow avaient rapidement réagis, quittant le centre-ville pour la forêt dans l'espoir de trouver un abris pour éviter d'attraper cette étrange maladie qui rendait la population de sa ville natale complètement dingue. Rapidement, la situation dégénéra, mais le couple survécut, ce qui était un point plutôt positif lorsqu'il y réfléchissait. Spencer avait vu beaucoup de gens mourir depuis, particulièrement depuis qu'il était à la prison. Autant de gens, c'était difficile à protéger. Chasseur dans l'âme depuis sa tendre enfance, Spence avait l'esprit aventurier, il savait parfaitement manier les armes et se comportait souvent en leader, gardant en tête qu'il devait protéger les gens. Lenna pouvait parfois être un peu brusque et chieuse, mais Morrow l'aimait plus que tout. Il tentait de rattraper les coups bas de sa jolie rouquine et obtenir le plus de bonne relation possible. Il espérait qu'en cas de soucis, on vienne l'aider.

Enfin, Wade quitta la prison en matinée après un petit-déjeuner en compagnie de Lenna. Par chance, les cochons qu'ils élevaient au sein de la prison leur permettait d'avoir quelque peu de viande. Les protéines, ils en avaient besoin et cela se faisait de plus en plus rare ; sauf lorsque Daryl partait avec lui à la chasse, mais malheureusement les rôdeurs dévoraient la majorité des animaux qui croisaient leurs chemins...

Longeant une petite rivière, Morrow fit une bonne demi-heure de marche sans voir la moindre proie à ramener au campement. Il élimina à coup de poignard deux rôdeurs, mais tout semblait plutôt calme pour l'instant. Assoiffé, l'homme décida de s'arrêter près de la rivière, ouvrit une bouteille qu'il trimbalait dans son sac à dos et la remplie d'eau qu'il dégusta rapidement et avec beaucoup d'acharnement.

† † † † † † † † † † † † † † †

    DANGER ZONE



Dernière édition par Spencer W. Morrow le Mar 10 Nov 2015 - 19:05, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://walkingonsidebay.rpgistes.com/


avatar

WELCOME TO THE HELL
Mavis Forbes

MESSAGES : 31
ARRIVÉ : 13/10/2015


MessageSujet: Re: Tout au long de la rivière... - SPENCER & MAVIS Lun 9 Nov 2015 - 16:06


Tout au long de la rivière

SPENCER & MAVIS

Assise à l'avant d'une voiture hors d'usage, Mavis s'acharnait à tenter d'attacher ses bottes... la tâche ne s'annonçait hélas pas de tout repos. Penché ainsi vers l'avant, affublé de ses nouvelles courbes, elle avait le souffle court et ses doigts atteignaient ses lacets de peine et de misère. Son ventre arrondit commençait sérieusement à la gêner dans ses mouvements, même les plus anodins. Appliqué dans sa besogne, elle se mordait la lèvre inférieur, comme elle avait toujours eu tendance à le faire lorsqu'elle était concentrée ou contrariée. Présentement, on pourrait dire qu'elle vivait un bon mélange des deux. Un long soupire s'échappa de sa gorge, alors qu'elle réalisait avec ironie que le simple fait d'attacher ses chaussures relevait désormais de l'épreuve physique.

Mavis se redressa enfin, prête à reprendre son souffle. Elle allongea les bras au dessus de sa tête, afin d'étirer les muscles de son dos. Ses vertèbres craquèrent alors unes à unes, manifestant leur mécontentement d'une longue nuit passé sur la banquette arrière d'une vieille ferraille. La jeune femme saisit son sac à dos et fouilla à l'intérieur un moment, avant d'en ressortir une barre de céréales, qu'elle se mit à déguster lentement en guise de déjeuner. À la première bouchée, elle ferma les yeux un bref instant, savourant ce doux mélange d'arômes sucré et fruité. Il fallait dire qu'elle avait rarement l'occasion de manger ce genre de gâteries. C'est en fouillant un cadavre, il y a de cela environ une semaines, qu'elle était tombée sur cette petite douceur sucrée, dissimulée à l'intérieur de ses bagages. Elle avait également réussit à mettre la main sur une bouteille d'eau entâmée, quelques cannages, des munitions, ainsi que d'autres effectifs forts utiles qu'elle s'était approprié. Cela faisait partie de sa vie maintenant. De son quotidien. Elle fouillait les voitures, les maisons, les commerces et les cadavres, continuellement en quête de nourriture, ou d'un lieux où passer la nuit. Elle dormait dans des lits abandonnés, sur des banquettes de voiture et parfois même directement sur le sol. Néanmoins, elle recherche toujours les endroits les plus ''sécuritaires'' et tente de prendre le moins de risque possible. Bien sûr elle marche. Elle marche énormément, rêvant d'un endroit sécuritaire, où elle pourrait vivre un tant soit peu normalement et où elle serait en mesure d'élever ce petit être qui pousse en elle. Bien qu'elle sache bien que ça relève du fantasme, c'est tout de même cette pensée qui la convainc de continuer à mettre un pied devant l'autre.

La jeune femme termina sa barre, qui s'était malheureusement achevé trop rapidement. Puis, elle remballa toutes ses affaires et se leva, en prenant une grande inspiration. Voilà une nouvelle journée qui commence! Bien entendu, comme à chaque jour, Mavis souhaitait croiser le moins de rôdeurs possible et échapper aux scénarios catastrophes. Dans ce nouveau monde, aussi bien dire ''mission impossible!''

Ses pieds traînaient sur le bitume. Cela faisait déjà deux bonnes heures qu'elle marchait et hereusement elle n'avait eu que quatre rôdeur à exécuter. Ses jambes étaient faibles et peinaient à soutenir son poids de femme enceinte. En regard du peu de nourriture qu'elle ingérait, il n'était pas étonnant que ses muscles aient un mal fou à suivre le rythme. Mavis arriva finalement devant un petit pont sur lequel plusieurs véhicules étaient entâssés. On pouvait remarquer qu'un accident y avait eu lieu. Une des voitures avait emboutit la rembarde, pointant son nez vers les eaux limpides de la rivière. Mavis s'engagea sur le pont, en agripant les brettelles de son sac à dos, tout en gardant un oeil attentif sur l'environnement qui l'entourait. Elle avait appris à vivre avec cette méfiance, cette vigilance constante. En s'approchant, elle remarqua que des cadavres étaient étendu sur le sol parmis les voitures. Au moins quatre. Impossible de dinstinguer s'il sagissait de femmes, ou d'hommes tant leur corps avaient été malmenés. Ils avaient été la proie de rôdeurs affâmés. Sang, viscères et entrailles jonchaient le sol qui les entouraient. Plus la jeune femme se rapprochait du massacre, plus l'odeur morbide de cadavres en putréfaction lui parvenait aux narines. Un haut le coeur lui saisit alors la gorge. Rapidement, elle remonta le col de son gilet jusqu'à la hauteur de son nez, afin d'éviter de vomir sur place. Encore un autre désagrément de la grossesse!

Mavis regarda par la fenêtre du premier véhicule, qui n'annoncait rien d'interêssant, puis elle passe au second. Celui qui avait emboutit la rembarde. Elle remarqua avec joie qu'un sac à dos reposait sur la banquette avant. Elle tenta donc d'ouvrir les portières, mais malgré tout ses efforts, elles demeuraient coincées. Mavis afficha une moue contrariée, puis elle se mit alors à jetter de brefs coups d'oeil partout autour d'elle, cherchant un moyen de mettre la main sur ce sac dont les ressources pourraient s'avérer fort précieuses. Elle remarqua alors un débris de béton sur le sol. Il était lourd et robuste. Parfait pour la tâche qu'elle lui réservait. La jeune femme retourna... rien en vue. Puis BANG, elle brisa la fenêtre d'un grand coup et passa son bras à l'intérieur pour lever le verrou, avant d'ouvrir la portière et s'immiscer à l'intérieur de l'habitacle. Mavis tendit la main pour attraper le sac et le déposer sur ses genoux afin d'en examiner le contenu. Ses mains farfouillèrent à l'intérieur. Il y avait des cannages, quelques vêtements, des.... elle s'interrompît brusquement dans ses recherches, en entendant les grommellements d'un rôdeur. La jeune femme se retourna brusquement et constatat qu'ils étaient en fait deux. Ils se trouvaient à quelques mètre et s'approchaient avec la démarche titubante propre à leur type. Le fracas avait dût les alerter.

- Merde! Mavis sortit aussitôt du véhicule, tout en demeurant accroupis. Elle décrocha lentement le couteau de sa ceinture, serrant et déserrant ses doigts autour du manche, prête à affronter ces créatures affâmées.


Dernière édition par Mavis Forbes le Sam 21 Nov 2015 - 20:38, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar

WELCOME TO THE HELL
Spencer W. Morrow

MESSAGES : 615
ARRIVÉ : 06/10/2015


MessageSujet: Re: Tout au long de la rivière... - SPENCER & MAVIS Mar 10 Nov 2015 - 19:18

La quête de nourriture continuait pour le pauvre chasseur dont la chasse ne s'avérait guère concluante. Depuis qu'il quitta ses quartiers dans l'unique espoir de ramener de la nourriture à son campement , mise à part des rôdeurs, Spencer ne posa le regard sur rien d'intéressant ; aucun animal à chasser, aucun fruit à récolter, mais bon, il prit tout de même ce court arrêt à la rivière pour y remplir quelques bouteilles. À chaque fois qu'il buvait ou récoltait de l'eau à l'extérieur, le risque de boire quelque chose de non potable s'avérait important. À la prison, ils prenaient le temps de faire bouillir toute l'eau qu'ils possédaient, mais comme ça, dans la forêt, Morrow ne pouvait pas, il buvait donc malgré la petite crainte. Il marchait depuis longtemps et la soif lui venait, il ne pouvait rien faire de plus.

Ainsi, après s'être désaltéré, le jeune mécanicien rattacha son sac à son dos, y enfonça préalablement les quelques bouteilles qu'il avait rempli et reprit la route. La rivière menait à un petit pont dont la route lui était encore inconnu. Voyant qu'il y avait des voitures, Spence conclut qu'il pourrait peut-être récolter quelque chose, de loin, un accident semblait avoir eu lieu, si ses occupants étaient décédés, il pourrait piquer quelques trucs. L'homme fit le tour de la colline avant de réussir à la monter, se rapprochant des voitures. Un bruit de fracas le fit sursauté. Sans plus attendre, Wade se baissa, il ne souhaitait pas se faire voir. Depuis le début de l'apocalypse, l'homme rencontra malheureusement plusieurs rebelles, des gens malhonnêtes et très dangereux, il espérait seulement ne pas tomber sur l'un d'eux, ce qui l'amena à rester vigilant. Morrow fit quelque pas à genou pour voir le pont dans son entièrement, laissant voir une femme enceinte démunie face à deux rôdeurs qui s'approchaient d'elle. L'homme ne pouvait laisser cette pauvre innocente dans un tel état, il se leva, attrapa son poignard à sa ceinture et courut rapidement vers les deux créatures. « Je suis là m'dame ! » Dit-il en attrapant la bête par le collet du vêtement défraichie que la bête portait. Il tira le rôdeur au sol et lui enfonça une fois dos au seul son couteau dans le fond du crâne de la créature. Spencer lui explosa le crâne sans attendre. Il tenta de se redresser rapidement, mais la créature s'approcha de lui d'un peu trop près.


† † † † † † † † † † † † † † †

    DANGER ZONE

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://walkingonsidebay.rpgistes.com/


avatar

WELCOME TO THE HELL
Mavis Forbes

MESSAGES : 31
ARRIVÉ : 13/10/2015


MessageSujet: Re: Tout au long de la rivière... - SPENCER & MAVIS Mer 11 Nov 2015 - 20:47


Tout au long de la rivière

SPENCER & MAVIS



Dissimulé derrière cette voiture accidentée, Mavis serrait son couteau d’une main et tenait son ventre arrondit dans l’autre. Avec son pouce elle effectuait de petits mouvements nerveux de va-et-vient. Ce geste la rassurait, la calmait. Comme si elle avait besoin de se rappeler pourquoi elle se battait. Pourquoi elle devait tout faire pour demeurer en vie. Elle puisait des forces et de l’ardeur dans ce lien si particulier qui l’unissait à cette demi-portion qui avait élu domicile dans ses entrailles. Lentement, elle expirait l’air de ses poumons, calmant graduellement son cœur qui s’était emballé. Comme elle se préparait mentalement à exterminer le premier rôdeurs qui se montrerait, elle perçu soudain, la silhouette d’un homme apparaître à l’entrée du pont. Il fonçait dans sa direction, poignard à la main. Mavis fronça les sourcils d’un air méfiant. Elle recula d’un pas, tentant de cerner les intentions de cet inconnu qui débarquait de manière aussi impromptu. Accourrait-il réellement ainsi pour lui venir en aide? Ou était-ce elle la cible de sa lame? Mavis avait pris l’habitude d’être seule, de ne pouvoir compter que sur elle-même. Les vivants se voulaient de plus en plus rare, surtout ceux qui s’élancent vaillamment vers un rôdeur pour venir en aide à une pur inconnu. Ce scénario semblait irréel. Et pourtant… le jeune homme passa devant elle, lâchant simplement un ''je suis là m’dame'', avant de se lancer sur le premier rôdeur. Mavis se releva d’un bond, de façon à mieux épier la scène. Puis, elle contourna la voiture avec prudence, demeurant toutefois quelques peu en retrait. L’homme saisit alors la créature et la poussa violement au sol, avant de lui enfoncer son arme entre les yeux.

L’autre rôdeur s’était rapproché et était maintenant à moins d’un mètre du jeune inconnu, ne lui laissant qu’une mince marge de manœuvre pour agir. Sans réfléchir plus longtemps, Mavis s’élança vers eux et tira fermement sur le bras du rôdeur, l’envoyant ainsi valser en direction du capot du véhicule le plus près. Bien entendu ce n’était pas cela qui allait l’arrêter. Il agitait les bras vers elle, espérant plonger ses dents dans sa chair tendre. D’une main la jeune femme agrippa le vêtement défraîchit de la bête, afin de la maintenir immobile contre la tôle et de l’autre elle planta son couteau à travers son œil dépourvu d’humanité. Elle décrispa ses doigts autour du matériel usé et recula d’un pas en soupirant, regardant le rôdeur glisser sur le sol, laissant derrière lui une traîné de sang.

Mavis tourna la tête vers le jeune inconnu, rapetissant son regard, l’air incrédule, étudiant son anatomie de haut en bas. Étrangement, il avait pratiquement l’air immaculé comparativement à elle. Ses vêtements étaient convenables, sa peau et ses cheveux semblaient propre et bien entretenu. Tout cela faussait étrangement avec le reste de ce décor désolant. Mavis baissa le yeux un instant et les releva vers lui en soufflant :

- Merci….

Dit-elle en effectuant un geste bref en direction du rôdeur qu'il venait de tuer. Elle pinça les lèvres, ne sachant pas quoi ajouter. Elle n'avait plus trop l'habitude de socialiser...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar

WELCOME TO THE HELL
Spencer W. Morrow

MESSAGES : 615
ARRIVÉ : 06/10/2015


MessageSujet: Re: Tout au long de la rivière... - SPENCER & MAVIS Jeu 26 Nov 2015 - 17:56

Spencer venait de sauver la vie de la jeune femme enceinte qu’il ne connaissait pas jusqu’à présent, mais de sa bonne volonté et de sa croyance en l’être humain, Morrow se jeta dans la gueule du loup sans réfléchir. Il avait réussis à éliminer la première créature jusqu’à ce que la seconde la prenne au dépourvu, laissant le jeune homme marié craindre pour sa survie. Une chance, la femme enceinte avait des moyens.. elle n’avait certainement pas survécu jusqu’à présent dans un monde aussi chaotique enceinte jusqu’au oreille sans savoir se battre et utiliser des armes. Voyant que le coup qu’envoya la brunette au loin lui donna la liberté de réagir rapidement pour couper complètement à l’aide de son poignard la tête du rôdeur qu’il regarda avec une onze de dégoût. Le regard vide de la créature qui continuait à vivre, à le fixer et à claquer des dents lui donna des frissons dans le dos. Sans vraiment réfléchir aux conséquences, Spencer préféra lancer de toute ses forces le crâne du zombie au loin dans la forêt longeant le pont. Il retourna à nouveau vers la jeune innocente qui venait tout juste de s’occuper de l’autre créature. Jusqu’à présent, le duo venait d’éliminer tous les rôdeurs qui trainaient par-là, mais c’était peut-être qu’une question de minutes avant qu’un second se pointe. La femme le remercie, laissant Wade sourire bêtement, reprenant au même moment son souffle. Il passa une main dans ses cheveux humides dût à l’action qu’il venait de vivre. De rien mademoiselle… vous étiez vraiment dans une sale situation… L’homme réajusta son arme contendante à sa ceinture. Ne me dites pas que vous êtes seule ? Suggéra l’homme un peu inquiet de la survie de cette femme et son futur enfant.

† † † † † † † † † † † † † † †

    DANGER ZONE

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://walkingonsidebay.rpgistes.com/


avatar

WELCOME TO THE HELL
Lenna J. Morrow

MESSAGES : 657
ARRIVÉ : 06/10/2015
LIEU : Atlanta - À la prison



MessageSujet: Re: Tout au long de la rivière... - SPENCER & MAVIS Lun 21 Déc 2015 - 10:13

Coucou ♥
est-ce que votre topic est toujours d'actualité?


† † † † † † † † † † † † † † †

until the love runs out
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dancingwiththedead.fra.co/t29-lenna-june-morrow#39



WELCOME TO THE HELL
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Tout au long de la rivière... - SPENCER & MAVIS


Revenir en haut Aller en bas
 

Tout au long de la rivière... - SPENCER & MAVIS

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dancing With The Dead :: † APOCALYPSE WORLD † :: les forêts-