AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

 

 Quand les yeux et le coeur nous jouent des tours (Arielle)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage


avatar

WELCOME TO THE HELL
Invité



MessageSujet: Quand les yeux et le coeur nous jouent des tours (Arielle) Sam 10 Oct 2015 - 7:22

Quand les yeux et le coeur nous jouent des tours
RIEN N'EST REEL, TOUT N'EST QU'ILLUSION

rp en flashback


Max et moi étions partit pour nous trouver un endroit où être à l'abri le temps de la nuit. Malheureusement la journée avançant on n'avait rien, tout étaient en ruines et les mordeurs pouvaient rentrer sans grand mal ou alors c'était les fondations qui menaçaient de s'écrouler. Je n'avais pas envie de repasser encore une nuit planté sur un toit délabré ou dans un arbre comme nous avions déjà fais.

On avait fini par se retrouver à la campagne. C'était d'un calme dont nous n'avions plus l'habitude ça en était presque flippant. Je fouillais une ferme pendant que mon frangin s'occupait de l'autre, depuis ce qui était arrivé à Hayline il y a quelques semaines maintenant on évitait de se séparer mais là nous n'avions pas trop le choix. Je parcourais la maison, arme en mains et prêt à tiré si besoin. Passant de pièces en pièces, je trouvais plus ou moins mon bonheur, les fermes semblaient avoir été délaissé par les pillards. On allait pouvoir manger et boire un peu plus que d'habitude ce qui ne serait pas pour nous faire languir. Soudain j'entendis des bruits provenant d'une pièce voisine que je n'avais pas encore vérifié. Je m'y rendis et ouvrit la porte prudemment histoire de ne pas me faire surprendre par ce que je pouvais découvrir. Je ne m'attendais pas vraiment à voir une jeune femme ressemblant fortement à notre petite soeur. J'en perdis d'ailleurs mes moyens, baissant instinctivement mon arme.

Revenir en haut Aller en bas


avatar

WELCOME TO THE HELL
Arielle Campbell

MESSAGES : 356
ARRIVÉ : 09/10/2015


MessageSujet: Re: Quand les yeux et le coeur nous jouent des tours (Arielle) Sam 10 Oct 2015 - 9:26







Quand les yeux et le coeur nous jouent des tours
ft. Barry Stokes


(c) Nyyx | Never Utopia
Une journée de plus en enfer, une journée de plus à tenter de survivre tant bien que mal aux morts, aux groupes les plus mauvais et à toutes ces choses qui ont fait que l'humain et tombé tout en bas de la chaine alimentaire. Nous aimions à crier au monde que nous étions les maitres, nous ne sommes plus que des insectes désormais, quelques millier ou centaine de millier de survivants éparpillés autour du globe.
Félicia était fatiguée depuis quelques jours. Elle en avait assez de marcher, de fuir, de manger peu, de survivre plutot que vivre. Elle me parlait régulièrement de nos autres soeurs, de nos parents et surtout de sa jumelle. Elle se demandait si au final, elle n'aurait pas préféré mourir elle aussi, si seulement ne serait pas plus simple que de fuir constamment. LEs pensées morbides sont les choses les plus difficiles dans ce nouveau monde. Comment ne pas en avoir, comment ne pas vouloir que tout s'arrète tout simplement ? Mais dans la bouche d'une fillette de douze ans, cela ne pouvait que m'effrayer au possible, elle était si jeune, si innocente et voila qu'elle voyait la vie en noir.
Ma solution à tout cela nétait autre que le grand air. Nous avions quitté les petites villes pour les champs, ces petites fermes et exploitations agricoles qui avaient peut etre étaient un peu plus épargnés que les villes, là ou nous pourrions trouver un peu de calme, de nourriture, de provisions ? Apres tout, ils devaient avoir des champs,des potagers et même sans grand entretien, il y avait forcément un ou deux légumes qui avaient poussés et que l'on pourrait manger, ou des arbres fruitier ? C'est dans cette optique que sac sur le dos, et casquette sur la tête nous avons pris la route, marchant plusieurs heures,evitant les rodeurs et les routes principales pour finir dans cette ferme assez jolie. Je n'avais rien trouvé dans le potager et encore moins d'arbre fruitier, mais dans la maison qui, après une inspection complète de ma part était vide,se trouvais de la nourriture. Des conserves, des bocaux de légumes fait main,des confitures, ce genre de choses que les personnes du grand air aiment à faire de par les beaux jours. Et ma soeur repris du poil de la bête,elle englouti un bocal entier de confiture avec des crackers trouvés dans le placard,elle aimais la balançoire sous l'arbre extérieur et je m'étais même débrouillais pour monter des matelas et des draps au grenier ou nous dormions. Pourquoi le grenier ? Parce qu'on est rarement surpris par un mort dans un grenier et que les humains n'y pensent pas forcément quand ils pillent un lieu.
Notre petite vie dans ce lieux fut assez correct, durant deux jours tout du moins, jusqu'à ce qu'on les aperçoivent au loin depuis une fenêtre. Je faisais aussitot monter ma soeur au grenier et cacher toute trace de notre possible présence au rez de chaussée, mais je n'avais pas été assez rapide. Entendant la porte d'entrée s'ouvrir je n'avais plus qu'à me cacher comme je pouvais, faire le tour par les pièces annexes et grimper au grenier aussi silencieusement que possible. Faisant ainsi le tour de la cuisine, j'entendais les pas lourd des intrus fouillant les lieux, vérifiant qu'aucun mort n'était dans le coin et malheureusement pour moi,  je me prenais le pied dans une table basse, faisant bien sûr du bruit qui attira l'intrus dans la pièce ou j'étais. La porte à peine ouverte, j'étais déjà prete, faucille à la main, apte à plante ma lame dans sa chair, du moins, si j'en avais le temps au vue de son arme à feu. Arme qu'il baissa automatiquement en me voyant ce qui me surpris, mais qui ne me fit pas baisser la mienne pour autant.

"C'est mon refuge ici! Si vous voulez un peu de nourriture on peut s'arranger, mais vous ne pouvez pas rester ici, compris ?!"

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar

WELCOME TO THE HELL
Invité



MessageSujet: Re: Quand les yeux et le coeur nous jouent des tours (Arielle) Sam 10 Oct 2015 - 12:38

Quand les yeux et le coeur nous jouent des tours
RIEN N'EST REEL, TOUT N'EST QU'ILLUSION

rp en flashback


Il y avait cette femme qui ressemblait fortement à Hayline, même si je savais que c'était impossible que ce soit elle, je n'arrivais pas à garder mon arme pointer sur cette inconnue. Contrairement à elle, qui me tenait en joue avec la sienne. C'était donc son refuge cette maison, ce qui expliquais qu'aucun mordeurs ne s'y trouvait. Il me fallut quelques secondes avant de pouvoir lui répondre, je détaillais son visage dans les moindres détails, j'étais réellement bluffé par la grande ressemblance.

J'ignorais que la maison était habité. Je ... je suis désolé.

J'étais complètement déstabilisé par cette rencontre. J'entendis d'autres pas qui ressemblait à ceux de mon frère. D'ailleurs il ne se fit pas attendre pour se faire entendre.

Oh bordel! Barry qu'est-ce que tu fous?
Je suis là tout va bien.


Voyant la jeune inconnue et connaissant mon frère, j'allais certainement d'avoir une fois de plus me faire médiateur pour que la situation ne dérape pas. Je rengainais mon arme tout en la regardant toujours.

On ne veut aucuns soucis, on cherche simplement un endroit où passé la nuit. Je m'appelle Barry et le mec qui va arrivé c'est mon frère, Max. Tu devrais ranger ça avant de blesser inutilement quelqu'un s'il te plait.

Max arriva avec son poignard de chasse en main, il n'était pas vraiment du genre à parler avant de foncer dans le tas, c'est d'ailleurs ce que je lui reprochais fréquemment. Puis à bien y regarder, elle ne semblait que protéger cet endroit. Je posa doucement une main sur le couteau de mon frangin, tout en laissant l'autre visible.
Revenir en haut Aller en bas


avatar

WELCOME TO THE HELL
Arielle Campbell

MESSAGES : 356
ARRIVÉ : 09/10/2015


MessageSujet: Re: Quand les yeux et le coeur nous jouent des tours (Arielle) Sam 10 Oct 2015 - 13:25







Quand les yeux et le coeur nous jouent des tours
ft. Barry Stokes


(c) Nyyx | Never Utopia
Dévisagée, voila ce que j'étais. L'homme face à moi, bien que mignon, semblait me regarder comme si j'étais un fantôme, un être revenue de je ne sais quel monde pour le hanté et pas dans le genre rôdeuse prête à tout pour lui arracher un steak. Restant ainsi en position défensive, l'observant baisser sa propre arme, j'attendais, prete à me défendre, prete à défendre ma vie et celle de la fillette cachée dans le grenier qui devais une fois de plus se demander ce qui se passais plus bas. Je savais qu'elle détestais que je la mette de coté comme ça, mais je ne pouvais pas la laisser se mettre en danger, je connaissais l'humain et je savais qu'en temps de guerre il pouvait devenir animal et nous etions en guerre contre la mort. Qui nous disaient que ces hommes ne tenteraient pas de tuer une enfant ? De profiter d'elle par avant ? Il me sortis de mes plans pessimiste en parlant du fait qu'il ne savait pas que la maison était habitée, chose probable en soit et que j'aurai pu accepter assez positivement si un autre homme n'était pas arrivé au même moment, un couteau à la main, me rendant bien plus nerveuse qu'au départ.

"Je l'ai dit plus tôt. Vous voulez des vivres ou autre, ont peut en discuter mais je veux que vous posiez vos armes sur la table. Ensuite on pourra parler plus calmement et je vous préviens que c'est pas parce que je suis une femme que je vais me laisser faire!"

Oui, je voulais poser mes conditions. Je n'avais aucune envie de me battre, aucune envie de tuer, de blesser ou autre choses du genre, mais je devais profiter d’être sur mon terrain. J'étais pour l'entraide entre survivant tant qu'il y avait du respect et surtout que je sois en sécurité.

"Allez les mecs, dépêchez vous, comme l'a dit le mignon, je n'ai aucune envie de blesser qui que ce soit!"


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar

WELCOME TO THE HELL
Invité



MessageSujet: Re: Quand les yeux et le coeur nous jouent des tours (Arielle) Sam 10 Oct 2015 - 13:40

Quand les yeux et le coeur nous jouent des tours
RIEN N'EST REEL, TOUT N'EST QU'ILLUSION

rp en flashback


Max m'embarqua par le bras pour qu'on se recule un peu, il gardait toujours un oeil sur la demoiselle. Il me demandait ce qui me passais par la tête d'avoir baissé ainsi mon revolver face à elle. Je lui donnais mon point de vue et bien qu'il soit d'accord avec mes propos, me faisais comprendre mon erreur. La condition de la jeune femme me semblait normal même si je n'étais pas vraiment rassuré de poser le peu d'armes que j'avais.

On pose les nôtre si tu fais pareil et je te conseille de ne pas faire de connerie gamine.

C'était tout Max ça, parler sèchement tout en menaçant. Je lui fis les gros yeux, tentant de lui faire comprendre de ce calmer. Après tout elle aurait surement tenter déjà quelque chose. Je me délaissais de mes armes pas franchement rassuré, faisant un sourire quand elle lui répondit, j'aimais déjà bien son sens de la répartie.

Juste un truc, ça serait cool de faire redescendre la pression les gens. Tu t'appelle comment?

Sans avoir à regarder Max, je sentais son regard noir sur moi, il posait ses deux armes à feux en plus de son poignard avant de repasser à côté de moi, me donnant un coup d'épaule. Nos relations s'étaient détérioré depuis la mort d'Hayline si on restait ensemble c'était uniquement dans le but de survivre. Max s'était appuyé contre la porte, croisant les bras sur sa poitrine et se contentait d'observer jusqu'à ce que le moment opportun se présente pour reparler.
Revenir en haut Aller en bas


avatar

WELCOME TO THE HELL
Arielle Campbell

MESSAGES : 356
ARRIVÉ : 09/10/2015


MessageSujet: Re: Quand les yeux et le coeur nous jouent des tours (Arielle) Dim 11 Oct 2015 - 3:37







Quand les yeux et le coeur nous jouent des tours
ft. Barry Stokes


(c) Nyyx | Never Utopia
Poser mes propre armes ? Voila qui est amusant, comme si j'allais lâcher mon avantage comme ça, moi une femme face à deux hommes.Ils m'ont pris pour une gourde ou quoi ? Avec mes armes j'ai peut être l'avantage, mais sans, ils pourraient me maîtriser très rapidement. Alors je levais un sourcil incrédule, me demandant si il était sérieux ou si ce n'était qu'une vague plaisanterie. Alors j'attendais, calmement, priant pour qu'ils s’exécutent et que je ne me trouve pas dans une situation qui pourrait me déplaire au possible. Bien heureusement pour moi, ils posèrent finalement leur armes sur la table, ce qui me permit de souffler quelque peu et d’accepter de faire redescendre la pression comme le disait le petit mignon. Soulager par le fait qu'ils obeissent à ma demande, je baissais doucement mon arme, la rangeant à ma ceinture, pour l'avoir à porté au cas ou.

"Je m'appelle Arielle. Je présume que le mignon c'est Barry et l'autre ?"

Oui, je me souvenais avoir entendu ce nom un peu plus tot, il fallait bien que je reste sur le qui vive non ? Malheureusement pour moi, mon qui vive n'avais pas prévu le bruit venant de l'étage ni l'appel inquiet d'une fillette.

"Arielle ? Tout va bien, je peux redescendre ?"

Soupirant quelque peu, je me demandais bien ce qu'elle n'avais pas compris dans l'idée de rester là haut en silence jusqu'à ce que je vienne la chercher.

"Tout va bien! Reste encore un peu en haut, je viens te chercher sous peu!"


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar

WELCOME TO THE HELL
Invité



MessageSujet: Re: Quand les yeux et le coeur nous jouent des tours (Arielle) Lun 12 Oct 2015 - 13:35

Quand les yeux et le coeur nous jouent des tours
RIEN N'EST REEL, TOUT N'EST QU'ILLUSION

rp en flashback


Enchanté de te connaître. C'est bien ça, comme je t'ai dis le boudeur c'est  mon frangin, Max.

Je fis un petit sourire, je n'étais pas comme Max, je voulais continuer de croire que des gens bien et fréquentables existaient encore. L'ambiance ce détendait peu à peu bien qu'Arielle, restait prudente, comment lui en vouloir après tout. Une voix de petite fille ce fit entendre, le visage de Max qui était si froid et dur, semblait s'adoucir quelques peu. Quant à moi j'avais toujours apprécier le contact avec les enfants, d'ailleurs quand j'étais ambulancier avant cette épidémie, le courant passait très bien avec eux.

Je sais que ce ne sont que des paroles et que ça ne remplacent pas des gestes, mais on est pas du genre à chercher la merde tant qu'on nous laisse tranquille. J'étais ambulancier avant.

J'avais tendance à parler un peu, mais cette inconnue portait tellement de traits communs avec Hayline que je ne savais pas trop comment gérer ni quoi faire. Suite à mes paroles j'entendais Max soupirer.
Revenir en haut Aller en bas


avatar

WELCOME TO THE HELL
Arielle Campbell

MESSAGES : 356
ARRIVÉ : 09/10/2015


MessageSujet: Re: Quand les yeux et le coeur nous jouent des tours (Arielle) Ven 23 Oct 2015 - 4:20







Quand les yeux et le coeur nous jouent des tours
ft. Barry Stokes


(c) Nyyx | Never Utopia
Des frangins, voici ce à quoi j'avais affaire aujourd'hui. En un sens, je ne pouvais que trouver cela que superbe pour eux, survivre en famille est une bonne choses, ne l'avais je pas fait moi même avec mes sœurs ? N'étais ce pasune façon de survivre en confiance, d'avoir un objectif bien plus important pour l'envie de se battre, de retrouver un semblant de vie ? J'avais ainsi face à moi Barry et Max, ma fois ce n'était pas les plus beaux prénoms du monde, mais qu'importe.
L'important était qu'ils aient bel et bien déposés leurs armes, c'était déjà une avancée dans ma sécurité et celle de Félicia qui me semblait des plus important.
Laissant le plus mignon des deux tenter de faire la discussion, j'haussais un sourcil surpris à sa fameuse explication sur la gentillesse et son ancien métier. Je m'en foutais un peu de ce qu'il avait fait avant, mais si ça l'amusais de parler....

Mon regard rivé sur le grand frère, je cherchais à le jauger, à savoir si je pouvais lui faire ne serait ce qu'un peu confiance ou non. Il avait posé son arme après tout alors...je devais tenter de faire un effort. Soupirant lourdement, je pointais du doigt la cuisine, ils devaient avoir faim

"Ouai, ouai, je cherche pas la merde non plus, mais si vous cherchez la cuisine et la bouffe c'et par là! Quant à passer la nuit ici...on en rediscutera..."


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar

WELCOME TO THE HELL
Rooney A. Grimes

MESSAGES : 723
ARRIVÉ : 01/10/2015


MessageSujet: Re: Quand les yeux et le coeur nous jouent des tours (Arielle) Dim 6 Déc 2015 - 12:05

J'ARCHIVE

† † † † † † † † † † † † † † †

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



WELCOME TO THE HELL
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Quand les yeux et le coeur nous jouent des tours (Arielle)


Revenir en haut Aller en bas
 

Quand les yeux et le coeur nous jouent des tours (Arielle)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dancing With The Dead :: † HORS SUJET † :: non terminé-